« Rationnements, interdictions, confinements, les plans secrets des gouvernements pour gérer les pénuries ! » L’édito de Charles Sannat

| 20 Juin 2022

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Cette semaine je vous propose de « réfléchir aux réflexions » que mènent les gouvernements depuis quelques temps maintenant sur la gestion nécessaire des pénuries ! Oui, je sais, réfléchir aux réflexions, c’est un peu redondant et insistant en terme de style, d’un autre côté cela décrit quand même fichtrement bien la réalité.

Aucune surprise à attendre de la part des dirigeants d’ici et d’ailleurs.

Ils sont assez conventionnels et particulièrement prévisibles.

Depuis la nuit des temps, en temps de pénuries, ce sont les rationnements, les interdictions, les réquisitions et autres saisies !

Nous allons vers une période de très forts changements, une période qui a déjà commencé, et notamment nos mobilités vont radicalement se réduire, et nos horizons se rétrécir.

Plus que jamais, le choix de votre localisation fera l’agrément de votre vie et votre pouvoir d’achat.

Encore une fois, j’insiste sur votre triptyque PEL pour patrimoine, emploi et localisation. La manière dont vous allez articuler tout cela fera la différence entre vivre une sobriété heureuse, ou la vivre de manière malheureuse parce que fondamentalement subie.

Enfin, une économie de guerre, car c’est de cela dont parle le président, c’est avant tout une économie de la pénurie.

Nous passons de l’ère de l’abondance à celle de la rareté.

Les gouvernements feront tout pour tenter de l’encadrer et de l’organiser.

Il y a peu de chance qu’ils y arrivent véritablement et cela se terminera de la même manière qu’à chaque fois où dans l’histoire il a fallu gérer les pénuries.

Rationnements, marché noir et petits arrangements où certains seront plus égaux que d’autres.

Pendant les confinements Covid, et alors que les gueux ne pouvaient pas aller au restos, les riches, eux, allaient dans des restaurants clandestins et hors de prix…

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

source: https://insolentiae.com/rationnements-interdictions-confinements-les-plans-secrets-des-gouvernements-pour-gerer-les-penuries-ledito-de-charles-sannat/

3 commentaires

  1. Posté par antoine le

    @miranda
     »Le mieux est de mettre tout ça (groupe électrogène) en CAVE pour ne pas entendre le bruit de cet appareil. »
    ATTENTION aux émanations MORTELLES de CO (monoxyde de carbone) provenant des gaz d’échappement !
    Ne JAMAIS installer un groupe électrogène dans un lieux clos !!
    Il est préférable d’acheter un groupe électrogène insonorisé et le faire fonctionner dans le jardin, en extérieur !!
    Il en va de votre VIE !!
    https://www.fema.gov/fr/fact-sheet/use-generators-safely-home

  2. Posté par miranda le

    Comment éviter la pire des pénuries, celle de l’alimentaire :
    EVALUER très précisément ce qu’il vous faudra par jour et par personne.

    EN CAS DE MANQUE DE TOUT CE QUI VOUS EST HABITUEL :
    1) les protéines en poudre remplacent assez bien les protéines animales (prendre celles qui sont destinées au programme féminin de contrôle du poids, mais pas celle sur-dosées des sportifs)
    LES PROTEINES DE SOJA vendues en paquet composé de petits cubes sont aussi intéressants. (en rayon bio du super marché).
    2) faire provision de graines à coque, amandes, noix de cajou, noix de Grenoble, de pécan, noisettes.
    3) faire provision de fruits séchés
    4) pour les amidons, faire provision de toutes sortes de pâtes, riz et autres céréales, sinon avoir le sac à faire pousser des patates (qui se met sur un balcon) vendu partout sur le net
    5) faire provision ENORME de bouteilles d’eau
    6) faire provision de légumes, les couper en rondelles et les faire sécher (grâce à un déshydrateur) en vente partout, sur le net ou sur les sites bio.
    7) Essayer de mettre des légumes en bocaux. Ce Savoir faire est proposé partout sur youtube.
    8) LES GRAINES A FAIRE GERMER : sont indispensables pour garder la vitalité. Germoir vendu partout et sur les sites bio.
    9) Essayer d’avoir un four solaire ou de le fabriquer vous-mêmes. Très facile à trouver sur le net.
    10) essayer d’avoir une gazinière équipée pour le gaz en bonbonne (avoir deux bonbonnes)
    11) Essayer d’avoir un groupe électrogène à plusieurs pour alimenter en énergie un congélateur de GRANDE DIMENSION, pour pouvoir faire toutes sortes de provisions
    Le mieux est de mettre tout ça en CAVE pour ne pas entendre le bruit de cet appareil.

    Cette façon de se nourrir provisoirement, fait mincir, mais permet de garder de la VITALITE et on ne meurt pas de faim.

    Ces fausses pénuries alimentaires ne devraient pas durer, sauf si des esprits malsains gâchent notre agriculture et empêchent les réseaux d’approvisionnement de fonctionner. Il est fort possible qu’une révolte contre ces esprits malsains ait vraiment lieu.

    D’autre part, il existe des espaces verts, PARTOUT, dans les villes.
    Les anglais avaient permis pendant la seconde guerre mondiale. au peuple de faire du potager dans les jardins publics.
    OSEZ L’EXIGER DE VOS MAIRES pendant une période de pénurie. Ca permettra de s’approvisionner en produits de qualité et ca permet aussi du lien social qui nourrira l’esprit qui en aura grand besoin.

    N’oublions pas que nous avons à faire face à une stratégie visant à l’effondrement de nos sociétés afin que les plus puissants sur cette terre puissent s’approprier territoires et richesses des nations et « gouverner le monde ».

  3. Posté par miranda le

    On va voir si les élections vont modifier le programme des FAUSSES pénuries. Sinon cela voudra dire que nos élus ne gouvernent toujours pas et qu’ils sont en quelque sorte « téléguidés ».
    Cela étant dit, si une minorité de gens ont compris la supercherie, les autres ne descendront dans la rue que lorsque leur estomac criera famine.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.