#UCLfinal : “Ce qui se passe au Stade de France, je n’avais jamais vu ça. Il y a des groupes de Français autour du stade qui attaquent et volent les supporters” (MàJ : affrontements entre des “jeunes” et la police aux abords du stade)

 

« J’ai assisté à beaucoup de finales de Ligue des champions, de Coupe d’Europe et de Coupe du monde. Ce qui se passe au Stade de France, je ne l’ai jamais vu. Il y a des groupes de Français autour du stade qui attaquent et volent les supporters. Je ne parle pas de ouï-dire, je l’ai vu de mes propres yeux », déclare le journaliste espagnol Sergio Santos.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    Cette violence qui se répand de jour en jour est un INDICATEUR hélas « utile ».
    Cette violence, les spécialistes l’envisagent à 2500 agressions par jour en France. (voir dans  » France orange mécanique » de Laurent Obertone)

    Nous savons tous que la caste hyper mondialiste et hyper milliardaire nous annonce « lentement mais sûrement » l’arrivée de pénuries. Prétextant que la faute en revient à la guerre en Ukraine.

    La question à se poser : que serons-nous FACE A CETTE VIOLENCE quand les pénuries seront largement déclarées. Car leur instinct de survie à CES VIOLENTS sera supérieure à celle du citoyen lambda français.

    Alors, comme les français sont devenus un peuple ramolli, que peut-on LEUR dire ? Allez vous vous conduire comme au temps de l’arrivée du covid en n’étant pas descendus dans la rue pour réclamer les traitements, alors que vous êtes environ quarante millions d’adultes à composer ce pays?

    Est-ce que ces quarante millions d’adultes attendront l’arrivée des pénuries ou sauront ANTICIPER et descendront dans la rue POUR QUE CES PENURIES N’ADVIENNENT PAS?
    Et faire savoir aux autorités qu’on ne plaisante pas avec la survie des humains?????

    La non réaction associée à la paresse, la lâcheté, l’indifférence, l’individualisme, tout cela en général se paie très cher. Et nos élites mondialistes seront satisfaites de nous voir nous taper sur la figure pour une ration alimentaire.

    Anticiper aujourd’hui, c’est aussi savoir faire fructifier en cette période estivale, LES PARCELLES VERTES de nos villes Tout en demandant l’autorisation aux maires qui ne devraient pas dans une telle période « opposer de refus ». En quelque sorte s’armer de graines et de matériel de jardin et produire. Puis mettre en réserve tout cela, soit sous forme séchée soit sous forme réfrigérée.

    Ca peur paraître bien étrange , à partir de la lecture d’un article sur les violences dans les milieux du foot, de dériver vers les pénuries. Mais là vie n’est pas une ligne droite, mais un enchevêtrement de circonstances.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.