Autorité palestinienne: Nous devons continuer à payer les terroristes du djihad, « c’est leur droit, qui est inscrit dans les troisième et quatrième Conventions de Genève »

Et les gestionnaires de Biden s'assurent que l'Autorité palestinienne paie avec l'argent des contribuables américains.

« L'AP inaugure une nouvelle méthode pour payer des récompenses en espèces aux terroristes – parce que c'est 'leur droit' »

par Maurice Hirsch, Palestine Media Watch, 19 juillet 2021 :

Depuis que les banques commerciales qui opèrent dans les zones contrôlées par l'Autorité palestinienne ont fermé 35'000 comptes bancaires de terroristes et de leurs familles, l'Autorité palestinienne cherche désespérément un nouveau mécanisme pour poursuivre ses paiements « Pay-for-Slay ». […]

Lors d'une conférence de presse pour le lancement du nouveau système, le directeur de la Commission des affaires des prisonniers de l'OLP, financée par l'AP, Qadri Abu Bakr, a expliqué :

« Notre position concernant le paiement des salaires et indemnités des prisonniers et de leurs familles est ferme. C'est leur droit, et il est ancré dans toutes les conventions et traités internationaux, car nos prisonniers sont prisonniers d'un mouvement de libération et combattants de la liberté. Par conséquent, les accords et traités internationaux leur sont applicables, et en particulier les troisième et quatrième Conventions de Genève. »

[Page Facebook de la Commission des affaires des prisonniers de l'OLP, 6 juillet 2021]

Abu Bakr a ajouté :

« Depuis [le début des] menaces et pressions israéliennes sur les banques actives en Palestine, la position est claire :  nous devons continuer à payer et à assurer les allocations des prisonniers et des membres de leur famille. »

[Quotidien officiel de l'AP  Al-Hayat Al-Jadida , 7 juillet 2021]

Expliquant comment le nouveau système serait utile à plus de 12'200 terroristes emprisonnés et libérés ainsi qu'aux terroristes blessés et aux familles des terroristes morts, Abu Bakr a précisé :

« En coopération avec le ministère des Communications, l'Autorité monétaire [de l'Autorité palestinienne] et le ministère des Finances, nous avons réussi à mettre au point un mécanisme plus simple qui protège la dignité des prisonniers et de leurs familles.
Désormais, les membres de la familles de prisonniers peuvent recevoir leurs salaires et allocations sans bousculade, sans effort et sans [perdre] beaucoup de temps…  grâce aux cartes ATM, dont bénéficieront 5000 prisonniers et 7200 libérés, en plus des blessés et des membres de famille des Martyrs.

source: https://www.jihadwatch.org/2021/07/palestinian-authority-we-must-continue-to-pay-jihad-terrorists-this-is-their-right

traduction: Cenator

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.