Le confinement dans les banlieues : selon Nunez ce ne serait «pas une priorité»

post_thumb_default

 

Le journal Le Canard enchaîné publie ce 25 mars un article en page 2 soulignant la volonté du gouvernement de ne pas froisser les populations vivant «dans les quartiers», selon l'expression employée par Laurent Nunez lui-même. Le palmipède assure avoir eu accès à un compte-rendu d'une visioconférence tenue le 18 mars et réunissant Beauvau et des préfets... au lendemain du début des opérations de confinement sur le territoire, donc.

Selon cet article du Canard, intitulé «un confinement allégé pour les banlieues», le secrétaire d'Etat à l'Intérieur aurait déclaré au cours de cette réunion : «Ce n'est pas une priorité que de faire respecter dans les quartiers les fermetures de commerces et de faire cesser les rassemblements.»

Une préconisation qui aurait d'ailleurs emporté l'approbation d'un préfet de la zone Sud-Est qui aurait précisé, toujours selon cette même source, qu'«il ne fallait pas mettre le feu aux banlieues en essayant d'instaurer un strict confinement» (selon les mots du journal qui résume ainsi la réaction du préfet).

Un autre préfet, du Nord cette fois, aurait pour sa part affirmé concernant les commerces de nuit dans ces secteurs : «Ils exercent une forme de médiation sociale»... Et le palmipède de proposer, espiègle : «Entre le Covid-19 et la population ?»

Autre information distillée par Le Canard enchaîné dans cet article : une adaptation du dispositif Sentinelle serait à l'étude en Ile-de-France pour faire respecter les règles de confinement. «Parce que les militaires ne tombent pas malades, eux ?», s'interroge l'hebdomadaire satirique...

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    C’est ni plus ni moins que la fin de la France!
    Une reconnaissance OFFICIELLE de la partition du territoire français au profit des musulmans radicaux. C’est une trahison sans précédent des citoyens et une décision catastrophique au plan médical: c’est l’assurance que le virus ne puisse être éradiqué!

    Patriotes français, renversez ce gouvernement, sortez de l’ue et expulsez tout contrevenant aux mesure de confinement et stoppez le paiement des impôts tant que les têtes de certains « responsables » politiques ne sont pas au bout d’un pique!

  2. Posté par poulbot le

    Autrement dit il y a deux France , celle qui a le droit de tout faire, de ne pas respecter les lois , de vendre de la drogue, de faire des trafiques en touts genres, de violer, volés et les français de souche qui eux non pratiquement plus aucuns droits seul le devoir impératif d’obéir aveuglement aux diktats du pouvoir en place sous peine de finir en prison. Gouvernement de collabo ….

  3. Posté par Vautrin le

    Cela montre la pleutrerie de ce gouvernement de dilettantes (et de ceux qui l’ont précédé). Ils ont peur de la racaille islamisée, tout simplement parce qu’ils ont peur de passer pour « racistes » s’ils emploient les moyens qui conviennent pour ramener les territoires tribaux à l’obéissance. En somme, peur de faire couler un sang corrompu. Ils n’ont pas compris que les « drwâââ-de-l’Haume » c’est une foutaise mortelle ! Je fais le pari que si le con-finement perdure, la racaille envahira le centre des villes, tuera et pillera. Un scénario à la Obertone, très plausible. Armons-nous !

  4. Posté par antoine le

     » … un préfet de la zone Sud-Est : «il ne fallait pas mettre le feu aux banlieues en essayant d’instaurer un strict confinement» »
    Donc entre la propagation VOLONTAIRE d’une maladie contagieuse et le respect des lois de la République, ce préfet à choisi !
    Elle est pas belle la démocratie BAFOUÉE !
    Ces quartiers perdus (ZUS) de la République sont la preuve de la faiblesse des gouvernements pourris et corrompus qui se sont succédé depuis au moins 40 ans au pouvoir :
    Valéry Giscard d’Estaing
    François Mitterrand – 2 mandats successifs !!
    Jacques Chirac
    Nicolas Sarkozy
    François Hollande
    Emmanuel Macron
    et tous leurs ministres …

  5. Posté par Sertorius le

    Encore une fois il y a un traitment spécial pour les quartiers sensibles meme pendant un état d’urgence nationale. Il est temps de leur donner un traitment spécial et d’envoyer l’armée pour surveiller ces quartiers d’abrutis.

  6. Posté par pierre frankenhauser le

    Lorsque toutes ces racailles haineuses de l’Occident seront contaminées par refus de respecter les règles, il n’y aura qu’à les laisser crever. Les urgences ont bien d’autres chats à fouetter.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.