Les ultimes années de l’Europe européenne ?

Les grèves en France commencent à s’estomper. On parle encore du projet de réforme des retraites du gouvernement, des élections municipales, des orientations de la nouvelle Commission européenne ou de la dernière phrase inepte de Macron.

On ne parle pas de ce qui devrait être le sujet essentiel. Les populations européennes vivent vraisemblablement les dernières décennies de leur civilisation. Partout en Europe, la natalité est quasiment en chute libre, et si l’on procède à un décompte distinguant les naissances musulmanes des naissances non musulmanes (ce qu’il est interdit de faire en France, mais ce que font des services de renseignement dans d’autres pays occidentaux), la chute se pare d’une dimension de catastrophe.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En France, la natalité aujourd’hui se situe à 1,86 enfants par femme, ce qui est en dessous du taux de remplacement des générations, mais si l’on prend la natalité chez les femmes non musulmanes, le chiffre tombe à 1,4 enfant par femme. Pour les femmes musulmanes, il est situé à 3,4. Cela signifie très précisément qu’en une vingtaine d’années, vingt français non musulmans seront remplacés par quatorze français non musulmans, et vingt français musulmans par trente-quatre français musulmans.  Pour l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne, les données sont encore plus inquiétantes.

Quand Thilo Sarrazin en Allemagne a publié un livre qui s’appelait “L’Allemagne disparait” le livre a fait scandale, mais il a été très largement lu, puis le silence est revenu. Le livre disait la vérité. Dans une trentaine d’années

au plus l’Allemagne aura disparu, ou tout au moins il restera sur les cartes de géographie un pays appelé l’Allemagne, mais ce sera un pays de culture musulmane. Au même moment, l’Italie, l’Espagne et le Portugal seront aussi devenus des pays de culture musulmane.

Quand Renaud Camus a publié un livre appelé “Le grand remplacement”, le livre a fait scandale aussi, mais à la différence de “’L’Allemagne disparait” de Thilo Sarrazin, “Le grand remplacement” de Renaud Camus a été boycotté, s’est peu vendu, et ne se trouve plus décrit que pour être caricaturé par les tenants omniprésents du politiquement correct, qui couvrent Renaud Camus d’insultes, mais peuvent dire tranquillement qu’une “transition” est en cours, et que les Français, comme les autres Européens, doivent se préparer à changer de culture.

Ce qu’ils disent est ce qui se dit tout aussi tranquillement dans les instances européennes au sein desquelles on ajoute que, la natalité totale en Europe étant de toute façon insuffisante, il faudra combler le déficit de naissance par une immigration massive venant de pays où les naissances sont encore nombreuses : les pays du monde musulman, bien sûr. Ce qui se dit ainsi tranquillement laisse de côté des facteurs cruciaux.

L’un d’entre eux, je l’ai déjà dit, mais je dois le répéter est que, dans une époque où le capital humain est devenu le capital essentiel, les populations ne sont pas équivalentes.

Nous ne sommes pas au temps où, comme on le disait il y a un siècle, l’agriculture européenne manque de bras. Nous ne sommes pas même en un temps où les usines européennes manquent d’ouvriers. Parmi les Musulmans maghrébins et africains d’Afrique subsaharienne qui arrivent en Europe, il y a peu de scientifiques, d’ingénieurs et d’entrepreneurs.

Un autre facteur tout aussi crucial, je l’ai dit là aussi, mais je dois le répéter encore, est que l’immigration massive et ses conséquences font fuir ceux qui le peuvent et qui sont porteurs d’un capital humain important, ce qui accélère la catastrophe.

Un troisième facteur est que les cultures ne sont pas équivalentes. La culture musulmane n’est pas équivalente à la culture judéo-chrétienne. Je l’ai dit là encore et je dois le répéter encore et toujours : l’islam n’est pas compatible avec la démocratie, avec les idées occidentales de droit et d’égalité de droit, avec l’économie de marché et d’entreprise, avec la liberté de penser et de parler et avec la tolérance mutuelle.

Il existe déjà des enclaves musulmanes en Europe. Bientôt, il restera des ilots de culture occidentale dans un continent islamisé et ce sera, hélas, sans doute sauf improbable retournement, la fin de l’Europe européenne.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Adapté d’un article publié sur les4verites.com

source:

3 commentaires

  1. Posté par antoine le

    Nous sommes face à 40 ans de TRAHISON !
    Les collabos bobo-gôchos pro-immigrationnistes ne datent pas d’aujourd’hui !
    TOUS les partis politiques sont peu ou prou des collabos; l’Europe se meurt !
    Il en va de notre survie !

  2. Posté par Dominique le

    A quand la partition en deux de la France comme du temps de Pétain? Très bientôt puisque avec quelques de porteurs de AK47 il suffira de réunir les 750 zones urbaines de non droit islamisées qui existent déjà en France.

  3. Posté par Bussy le

    Et il suffit de voir l’état des pays que les musulmans ont conquis pour comprendre que l’Europe va à toute vitesse vers le shithole !
    A moins que les Russes, craignant la contagion mais eux-mêmes sont atteints, ne viennent mettre de l’ordre ou alors que l’Europe soit envahie par les Chinois….
    Mais voilà, « Game Over », les jeunes Européens qui le peuvent devraient commencer à lorgner du côté d’autres pays… accélérant ainsi en effet la chute de cette pauvre Europe.
    Et dire que les chefs d’Etat européens font tout ce qu’ils peuvent pour accélérer cette invasion….. tous ces jeunes morts dans les guerres précédentes pour en arriver à ce que l’Europe se donne à l’ennemi sans même imaginer se défendre….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.