Affaire Mila : deux organisations maçonniques défendent la liberté de critiquer l’Islam

 

Ce lundi, deux organisations maçonniques, le Grand orient de France (GODF) et la Grande loge mixte de France (GLMF), se sont inquiétés de voir la liberté de critiquer une religion bafouée après les menaces reçues par cette lycéenne de l’Isère qui avait tenu des propos hostiles à l’islam dans une vidéo.   Communiqué du Grand Orient de France Le Grand Orient de […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par tuparl le

    Les frères la truelle sortent du bois pour défendre ce qu’ils ont créé, la laïcité, nouvelle religion depuis que la tête du roi est tombée. Bon, voilà, maintenant, vous allez faire quoi les gars face à l’islam conquérant ? Parce que là, ça ne plaisantent pas du tout et ça commence à bien s’implanter et cela n’accepte absolument aucun associateur… Va falloir jouer fino cette fois-ci ou sinon courir très vite.

  2. Posté par Marie-France le

    Oui, mais voilà.. Mila vient de faire ses excuses aux musulmans et insulte ceux qui ont pris sa défense.. la droite extrême… les autres planqués à gauche comme au centre ne s’étant pas mouillés.
    Ce retournement de veste de l’adolescente qui doit avoir un cerveau d’huître suppose un passage à la « cellule psychologique » que le gouvernement français met en place après chaque attentat islamique…

  3. Posté par Soren le

    On peut penser ce qu’on veut des différentes obédiences maçonniques et de leur élitisme, il fait reconnaître que lorsqu’elles prennent position, c’est poirbdes causes tout à fait louable. Ici la liberté d’expression

  4. Posté par aldo le

    Au moins ceux-là ont un certain courage, car ils peuvent aussi être assimilés à une religion, à tous le moins grâce à leurs déviants.

  5. Posté par Vautrin le

    Il est réjouissant que deux très puissantes organisations de l’ombre, comptant nombre d’adeptes dans la caste politique, se réveillent enfin et condamnent à la fois les appels au meurtre lancés par les fanatiques mahométans et l’incroyable enquête judiciaire en « incitation à la haine » lancée à l’encontre de cette « Mila ». Cette étrange convergence des menaces – musulmane et judiciaire – ne laisse pas, par ailleurs, d’interroger les citoyens sur l’insécurité générale régnant dans une société dont les « gouvernants » deviennent de plus en plus tyranniques envers la liberté d’expression et de plus en plus soumis à un envahisseur dont ils favorisent l’importation.
    Quoi qu’il en soit, espérons que les gens des Loges, pour une fois raisonnables, soient entendus de leurs adeptes politiques.

  6. Posté par Bussy le

    Décidément, il y en a de plus en plus qui semblent sortir la tête du sable……atterrissage en vue ?….. peut-être que les grands mondialistes européens se rendent compte qu’en fait ils ont foiré leur plan et qu’au lieu de se diriger vers une gouvernance mondiale à leur sauce on se dirige vers un califat, qui leur fera aussi la chasse pour les convertir !
    En résumé, ils sont en train de comprendre qu’ils vont devoir troquer le compas contre un cimeterre !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.