Suède : des immigrés refusent d’être servis par des femmes dans un centre commercial, plusieurs d’entre elles démissionnent

 

Suède – Le journaliste indépendant Joakim Lamotte affirme que les femmes travaillant au centre commercial Kista Galleria de Stockholm quittent leur emploi en raison du harcèlement d’hommes immigrés qui refusent d’être servis par des femmes. M. Lamotte a affirmé que plusieurs femmes l’ont contacté au sujet de leurs expériences au centre commercial. Elles ont déclaré […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Abouna Paul marie lafleur le

    Personnellement je pourrais parfaitement ressentir la douleur que ressentent ces dernières !! Et d’un autre côté en tant que migrant que je suis , faudrait aussi comprendre les raisons qui ont poussés les migrants à agir de la sortes ; et bien sûr d’ailleurs qu’il n’y a pas de fumés sans feu à ce que je sache … si véritablement les journalistes pouvaient ne ce resque dirent la vrai vérité au sujet des différents problèmes qui minent tout les différents secteurs sans exclure l’un où l’autre , je pense que les gens verraient souvent plus les choses autrement que ce que les auraient relayés les médias tout les temps et en longueur des journées . Je suis migrant et si je me souvienne bien encore , 1- j’ai jamais de chez jamais eut à offenser une personne dans des différentes rues où j’ai foulé mes deux pieds en tant que étranger et migrant ! Et de 2- je ne vois vraiment pas pour quelle raison est-ce que quelqu’un comme moi étant en situation de précarité dans un pays à autrui chercher des histoires où encore me comporter de la sorte ? Contrairement à ce que disent les médias au sujet de nous
    ( migrants ) … donc pour moi c’est un peu ma vision , mon apport à ce sujet ; que les gens aient un esprit de logique ! Nous comprenons qu’il y ait pleins des enjeux qui minent la société d’où il est très difficile de joindre les deux bouts mais celà n’est pour autant pour d’autres de jeter leurs haines sur des autres par apport à ce qui a été dites à leurs égard ( des migrants)

  2. Posté par miranda le

    On appelle cela « la petite conquête », pas à pas ils font progresser « leur droit » jour après jour et les lois actuelles ou droits de l’homme, mettent les européens en état d’impuissance.
    (Il suffit de voir le travail de harcèlement de certains parents dans les écoles).

    Et la réponse des jeunes femmes : « la démission ».
    Et le patron, qui pour assurer son commerce, ne les défend pas.

    La moindre de choses est d’y faire pénétrer une caméra cachée et de filmer ces messieurs et leur comportements.
    Ensuite avec les preuves se rendre au TRIBUNAL pour les faire juger, non pas pour « harcèlement » (car les juges européens s’en foutent), mais DISCRIMINATION. Les juges européens ont un « faible pour le mot DISCRIMINATION ». Là ils ne pourront pas mettre de côté le mot « discrimination »,( ou féminophobie ou sexophobie)
    .
    Allez mesdemoiselles, un peu de courage, restez et FILMEZ.!!!

    Ces êtres là ne désirent plus que des femmes enfermées à la maison, y compris pour les européennes. Et leur comportement n’est pas si anodin que cela. Par ces pratiques là, ils espèrent  » exaspérer les gens et les désespérer de venir dans ce lieu « . Ils commencent par les femmes d’abord. Si les gens ne réagissent pas, DANS DIX ANS CE TERRITOIRE SERA HALAL, donc à eux.

    Et si ça ne suffit pas nous descendrons toutes dans les rues EUROPEENNES, le même jour à la même heure, COMME CELA SE FIT PAR LE PASSE.

    Les premiers coupables sont NOS MONDIALISTES, qui font venir ces masses migratoires et qui les utilisent pour « DESESPERER L’OCCIDENTAL(e) » qui risque d’être soumis ou de finir par se soumettre Nous sommes en face d’un totalitarisme qui aide un futur totalitarisme.

    FREXIT . SORTIR DE BRUXELLES ET DE LA CEDH qui mine le droit européen.

  3. Posté par Khaf khàf le

    Verrier,toi la ferme,ils ont raison de le dire.Pourtant en Europe y’a que ça et les gens ne disent rien.Si tout un chacun reste chez elle.Vous les français, vous allez mordre vos doigts.Vous êtes les principaux acteurs du retard de L’Afrique.Faut quitté notre cher continent et vous verrez.Bande de cochon.

  4. Posté par Bs le

    Bhein il dégage chez eux c’est pas eu quil bon faire la loi .de toute façon il vas falloir faire le ménage il ya bon mai aussi des pouri c’est parazite qu’il dégage chez eux

  5. Posté par Cristina le

    Effarant ! Pourquoi ont elles démissionné ? Elle devaient plutôt faire grève pour se faire entendre….les responsables du centre étaient ils au courant ?

  6. Posté par Verrier le

    Tous pourris quant aux migrants tu les balances dans in camp sans nourriture…sauf celles donnees par des femmes on verra bien a,quel moment ils vont bouger les cons et puis merde rtour dans leur pays

  7. Posté par Boudjeloud Abdelaziz le

    Le monde évolue dans le bon sens en pronant l »égalite entre hommes et femmes , et ces personnes, refusent d’être servis par des femmes , elors ils n’on rien a faire au pays de la liberté, qu’ils retournent chez eux , j’en suis désolé mais c’est tout ce qu’ils méritent

  8. Posté par antoine le

    Soit les immigrés sont servis par le personnel qualifié de la vente, soit ils retournent au bled !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.