Les fidèles de Ceaușescu fleurissent encore sa tombe

Roumanie : trente ans après sa chute, Ceaușescu conserve des nostalgiques

Par  Pierre Michaud

30 ans après son exécution, le Conducator conserve une poignée de sympathisants à Bucarest. Une dizaine d'homme se sont rendus mercredi sur la tombe de Nicolae Ceaușescu, le tyran roumain, à la tête du régime communiste le plus brutal qu'ait connu le Bloc de l'Est, de 1965 à 1989.

"J'ai eu ma maison sous son règne et depuis 30 ans, il n'y a eu que des vols et des mensonges, se lamente un de ces hommes. Vous pouvez dire que le communisme est mauvais, mais pendant le communisme tout le monde avait un emploi stable."

Bien sûr, les difficultés économiques de la Roumanie moderne seules ne suffisent pas à expliquer cet élan nostalgique pour Ceaușescu.

Le culte de la personnalité du dictateur reste profondément ancré chez les plus anciens qui ont connu la relative douceur des années post-staliniennes. Tout comme les images du pseudo-procès et de l'exécution publique du couple totalitaire. le 25 décembre 1989. Si elles ont choqué à l'international, elles ont pu renforcer les convictions des plus fervents fanatiques du despote.

Source : Euronews

***

Voir aussi : «Avec Ceausescu, les frigos étaient pleins» - 24 heures

et surtout : László Tőkés : « Le sort du couple Ceaușescu me révulse mais était mérité »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.