Belgique : des camionneurs attaqués par des migrants avec des lances et des machettes

Mercredi soir, un autre chauffeur de camion a été attaqué par un groupe de migrants agressifs. Les demandeurs d’asile ont d’abord essayé de monter dans le camion, mais lorsque le conducteur a refusé, ils l’ont attaqué à l’aide de lances et de machettes.

« En raison de la pénurie de personnel, la police pouvait à peine envoyer une patrouille sur place, » rapporte Het Nieuwsblad.

Le problème des immigrants clandestins qui veulent atteindre la Grande-Bretagne par nos autoroutes traîne en longueur depuis des années. La violence et les agressions envers les chauffeurs routiers est récurrente et la police de ces soi-disant « migrants de transit » enquête sur des dizaines de parkings autoroutiers entre Bruxelles et la côte. Les chauffeurs routiers et les entreprises de transport ont déjà sonné l’alarme à plusieurs reprises, sans résultat.

Il y a quelques jours, un chauffeur de camion belge avait déjà dénoncé qu’il se faisait menacer par des migrants en transit. Mercredi soir, le problème a presque coûté la vie à un camionneur. Le conducteur dormait dans un parking situé le long de la route E40 quand il a soudainement entendu un bruit sur un coté de son camion. Lorsqu’il est allé voir ce qu’il se passait, il s’est heurté à un groupe de demandeurs d’asile africains.

Ces migrants se sont alors retournés contre le chauffeur: « Ils l’ont attaqué avec des lances, des cannes et des machettes” , ont déclaré des sources policières à Het Nieuwsblad. Le chauffeur s’est alors réfugié dans sa cabine, mais les demandeurs d’asile très agressifs ne se sont pas arrêtés là. Ils ont frappé le pare-brise du camion avec des tiges de métal et ont essayé de blesser le conducteur.

Comme la situation était très critique, la police s’est rendue sur place:

« Il n’y avait qu’une seule patrouille disponible, par manque de moyens », a déclaré la source policière. «Selon le rapport, nos collègues ont dû attendre des renforts venant d’Anderlecht, à environ 65 kilomètres de là. »

Sur place, la police n’a trouvé ni le chauffeur du camion, ni le groupe de migrants. Le camionneur avait réussi à s’enfuir avec son camion et s’était garé un peu plus loin sur le bord de la route.

« L’homme était complètement sous le choc. Le gang qui avait attaqué l’homme était déjà parti », semble-t- il. Au syndicat de la police VSOA, les gens ont réagi avec mécontentement:

« La pénurie de personnel à la police atteint 50%. Nous craignons vraiment qu’il y ait plus de morts avant que les agents ne soient suffisamment renforcés pour faire face à ce genre de phénomène dangereux. Le nombre d’incidents ne peut plus être dénombré. Il devient également de plus en plus violent », a déclaré Vincent Houssin de VSOA.

Sceptr

Via Fdesouche

Un commentaire

  1. Posté par Aristocle le

    Contrairement à ce qu’a affirmé la RTSocialiste avant les votations fédérales, RTSocialiste qui n’en est pas à une « fake news » près, il n’y a jamais eu autant d’envahisseurs qu’en 2019 :
    « Le nombre de réfugiés a particulièrement augmenté en Grèce depuis le début de l’année. Ils sont près de 500 à débarquer quotidiennement. «Il s’agit des chiffres les plus élevés depuis le début de la crise des réfugiés», a précisé Mario Gattiker. «Depuis le début de l’année, la Grèce a comptabilisé 82’000 débarquements et encore un peu plus de demandes d’asile, alors que près de 90’000 dossiers ne sont pas réglés».
    https://m.20min.ch/ro/news/monde/story/la-suisse-veut-davantage-aider-les-refugies-en-grece-26989021

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.