Islamisme politique en France: écoles et lieux de culte fermés dans une quinzaine de quartiers

Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Laurent Nuñez a annoncé vendredi [15 novembre] que les autorités avaient fermé des débits de boisson, écoles et lieux de cultes dans une quinzaine de quartiers en France «frappés par l'islamisme politique et le communautarisme».

À lire aussi : Renaud Girard: «De défaite en défaite, l’islamisme progresse»

«Nous luttons contre l'islamisme politique qui laisse penser que la loi de Dieu est supérieure à celle de la République», a fait valoir sur France 2 le secrétaire d'Etat, en soulignant que cet «islamisme politique» ne devait pas être «confondu avec l'islam». Il a précisé que dans une «quinzaine de quartiers», «un peu moins de 130 débits de boissons (129, selon le ministère) avaient été fermés, 12 lieux de culte, 4 écoles et 9 associations». Le ministère de l'Intérieur a précisé auprès de l'AFP que ces fermetures étaient intervenues «depuis février 2018» et s'inscrivaient «dans un plan global de lutte contre l'islamisme politique».

C'est ainsi, a ajouté le ministère, qu'il a été procédé également à «2,5 millions d'euros de redressement» au titre de la Caisse d'allocations familiales (CAF) et à «12,2 millions de redressement» au titre de l'Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales).

À lire aussi : À l’Élysée, les musulmans de France priés de s’engager contre l’islamisme

Source : Le Figaro

*****

Gilbert Collard: Interdire des listes communautaires aux municipales ? "Non, ne mettez pas de menottes aux mots"

*****

Liste communautaire : que dit la loi ?

*****

Listes communautaires : "La République est au-dessus de tout", dit le chef des démocrates musulmans

INVITÉS RTL - Éric Pouillat, converti à l'islam, député En Marche de la Gironde et Jean Preau, secrétaire général de l'UDMF (union des démocrates musulmans français) débattent de l'interdiction ou non des listes communautaires.

 

 

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.