Congrès du PPE: Donald Tusk déclare la guerre aux «populistes» et aux «autocrates»

« Nous ne sacrifierons pas des valeurs comme les libertés civiques, l’état de droit et la décence dans la vie publique sur l’autel de l’ordre et de la sécurité », a également affirmé le président du Conseil européen.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a lancé une attaque en règle contre les « autocrates » et les « populistes » mercredi à Zagreb où il s’apprête à prendre la tête de la droite européenne.

L’ancien Premier ministre polonais est l’unique candidat à la présidence du PPE, la plus importante formation du Parlement européen, alors que les dernières élections en mai ont montré une érosion des deux grands partis traditionnels, PPE et sociaux-démocrates, au profit des Libéraux, des Verts ou de l’extrême droite et des populistes. « En aucun cas, nous ne pouvons abandonner la sphère de la sécurité et de l’ordre aux populistes politiques, aux manipulateurs et aux autocrates qui font croire aux gens que la liberté n’est pas compatible avec la sécurité », a martelé Donald Tusk. [...]

article complet:

3 commentaires

  1. Posté par Sergio le

    On ne peut être que sidéré d’entendre un président de pacotille, élu par personne, représentant que soi-même, nous parler de décence. Où est elle cette décence ?

  2. Posté par Vautrin le

    Discours totalitaire, ethnocidaire. Ce n’est pas un politicien « de droite », c’est un gauchiste partisan du chaos par le grand remplacement.

  3. Posté par J.-J. le

    « Nous ne sacrifierons pas des valeurs comme les libertés civiques, l’état de droit et la décence dans la vie publique sur l’autel de l’ordre et de la sécurité » à la bonne heure cela signifie donc qu’il va s’attaquer aussi au péril islamique????

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.