Ladj Ly : « L’autre connasse de Zineb (…) Toute cette haine ! Je vais même pas citer le nom de l’autre là, ce fils de pute (NDLR : Eric Zemmour) »

 

Photo du réalisateur Ladj LyAuréolé d’un prix du jury au Festival de Cannes 2019, Les Misérables débarque dans nos salles ce mercredi 20 novembre prochain et fait le bilan d’une situation catastrophique des banlieues où la jeunesse abandonnée survit comme elle peut depuis des années. Le responsable de cette œuvre humaine nécessaire ? Un natif du quartier et membre […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

12 commentaires

  1. Posté par Alex le

    On leur donne toujours plus et ils en font toujours moins et voià le résultat !

  2. Posté par J.-J. le

    Ce trouduc est à 30 cm du sol depuis que son film safari sur la faune banlieusarde a été salué par les islamo-gauchos-collabos! Tout le monde est conscient du mensonge éhonté que reflète sa crouille (policiers c’est des méchants… c’est caca boudin! /racailles infantile et pré-pubère c’est des gentilles victimes… y a bon banania pour la France la tepu!) et, du coup, ça rend un peu nerveux et perplexe… il se rend peut-être compte que ce qu’il défend est indéfendable et que les pourfendeurs de sa fiction fantasmée ont ouvert une boîte de Pandore qui révèle chaque jour davantage le vrai visage des problèmes sociaux et sociétaux européens… du coup il prend sa plus belle plume pour exprimer – à la façon de ses congénères – cette rancœur qu’il nourrit à l’endroit de ceux qui ne veulent pas se laisser berner par ces merdes cinématographiques!

  3. Posté par GRANDJEAN le

    LIBERTÉ EN BANLIEUE…… OK !!! les filles toutes demain en minijupe a St DENIS….

  4. Posté par Anna le

    Eh bien il a du mal à s’exprimer correctement et à avoir une pensée argumentée, monsieur « l’artiste ». Zineb et Zemmour c’est autre chose : ils savent penser et argmenter plutôt qu’invectiver. Je ne vais plus au cinéma parce que je ne donne plus mon argent à des gens d’un niveau intellectuel aussi affligeant. Mais notre presse adore faire l’éloge de ce genre de personne : j’imagine que cela leur donne l’impression d’être intelligents et éduqués en comparaison.

  5. Posté par Sergio le

    Après avoir trouvé un successeur à Victor Hugo en Walt Disney et remplacé Homère par Harry Potter on tombe encore plus bas. La Famille Thénardier et Cosette sont remplacées par Mohamed Maloud et Rachida.

  6. Posté par JeanDa le

    La situation catastrophique des banlieues est d’abord le résultat de leur « racaillisation », rendue possible par le je-m’en-foutisme du gouvernement qui s’en frotte les mains et enlève des moyens aux forces de l’ordre.
    Les mondialistes (en premier lieu leur chef en France, Macron) ont atteint leur objectifs dans les banlieues : tout foutre en l’air. Maintenant ils s’attaquent au reste …

  7. Posté par Vautrin le

    Les Miséroïdes, on s’en tamponne le coquillard ! Le fait que Choupinet se soit déclaré ébranlé par ce navet indique nettement ce que c’est. Du misérabilisme indigéno-islamique, un torrent de contre-vérités et de propagande haineuse contre la police et l’État. Donc inutile de dépenser de l’argent pour engraisser Ladj Ly (L’Hadj Li, très exactement) et ses producteurs. Boycottons !

  8. Posté par Marie-France le

    « Prix du jury du Festival de Cannes » … tout est dit !!
    D’après les extraits que l’on a pu voir, c’est un film à charge contre la police et les Français « blancs »… et Jupiter qui, « grâce » à ce film vient de découvrir la roue ! Pffff
    De plus, une honte d’avoir « volé » le titre d’une oeuvre du patrimoine français de la Culture ! C’est révoltant ! D’auatnt plus que ce Malien qui ferait mieux d’aller se battre pour son pays, ignore très certainement l?oeuvre de Victor Hugo et qui est ce dernier.. Des incultes racistes qui inversent les valeurs et vomissent sur le pays qui les accueillent. Ré-vol-tant

  9. Posté par Bussy le

    Par contre, quand il dit « Les Français ont compris qu’il y a une classe, une minorité, qui tient les médias et les politiques jusqu’à en devenir dangereux »…. là, à la place des élites bien-pensantes politiquement correctes et islamo-collabos, je commencerais à me poser des questions….. les chouchous des Frankenstein seraient-ils en train de se retourner contre leurs maîtres ?

  10. Posté par Bussy le

    C’est normal pour un cinéaste d’inverser les rôles !
    Et quelle haine dans ses paroles ! Pourquoi reste-t-il parmi ces sales kouffars ?
    Et il donne une petite idée sur la prétendue mises à l’écart des jeunes des banlieues : vous engageriez dans votre entreprise quelqu’un comme ce Ladj Ly ? Bien sûr que non, un patron ne cherche pas à couler sa boîte !
    Quant à ces pauvres banlieues défavorisées, on sait maintenant que l’Etat les pourrit de fric pour qu’elles se tiennent tranquille, et l’autre demeuré qui ose se plaindre !
    Le prototype du banlieusard qui devrait partir vivre ou ses ancêtres vivaient, entouré de femmes libérées et voilées….
    Le Vivre Ensemble…. impossible avec des gens impossible à vivre !

  11. Posté par Léo C le

    Des misérables, en effet !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.