Le plafonnement des loyers conduit à la raréfaction des logements sociaux

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse
post_thumb_default

Le plafonnement des loyers conduit à la raréfaction des logements sociaux

Le Sénat de Berlin (socialistes, communistes et Verts ) a décidé, avec effet rétroactif (!), de geler durant cinq ans les loyers d’un million et demi d'appartements construits avant 2014. De plus, il sera introduit un loyer maximum à ne pas dépasser. C'est la première loi de ce genre en Allemagne fédérale, et elle rappelle beaucoup ce que faisait la république « démocratique » allemande, avec pour résultat un parc immobilier dans un état lamentable et des logements exigus pour la population vivant dans ce « paradis » soviétique. Les résultats de la décision du Sénat de gauche ne se sont pas fait attendre. Deux coopératives ont déjà annoncé qu’elles renonçaient à participer à un projet de construction de près de 1000 nouveaux logements.

 

https://www.bz-berlin.de/berlin/neukoelln/wegen-mietendeckel-erste-genossenschaften-stoppen-wohnungsbau?amp

 

Traduction (Claude Haenggli) : Quelle ironie ! Ce sont précisément deux coopératives qui ont envoyé promener la société immobilière municipale « Ville et Campagne » et qui ne veulent plus participer au projet de constructions nouvelles « Zone verte Buckow ». La principale raison de leur volte-face : le plafonnement des loyers fera perdre environ neuf millions d’euros de loyers aux deux coopératives « GB Steglitz » et « bww Köpenick » au cours des cinq prochaines années et elles n’auront par conséquent plus assez de fond propres pour construire.

 

Claude Haenggli, 15.11.2019

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.