Nous ne capitulerons pas !

post_thumb_default

 

Cher compatriote,

Je vous envoie cette letttre pour vous informer de nos actions devant la Justice. Laissez-moi vous dresser un état des lieux.

Le référé que nous avons déposé concernant l’Aïd-el-Kébir va être étudié, notamment les problématiques de souffrance animale et d’hygiène soulevées par la mise en place d’abattoirs temporaires. Selon la décision des juges, nous solliciterons éventuellement la Cour européenne de Justice, qui avait déjà donné raison à l’Etat flamand sur cette question, en 2018.

Toujours dans le cadre de l’Aïd, nous avons déposé plainte contre un syndicat public de Mulhouse, le SIVOM. Il proposait aux musulmans de se débarrasser des restes d’animaux abattus illégalement (dans la rue, dans leur jardin, dans leur baignoire, etc.) et de les mettre en déchetterie. L’abattage hors des lieux définis est pourtant un délit ! Il est tout bonnement scandaleux que l’Etat, via cette collectivité, favorise la clandestinité et la souffrance animale.

Nous continuons la bataille pour Erick Dick. Ce courageux cinéaste vendéen, lanceur d’alerte sur le halal, verra son jugement étudié par la Cour de cassation fin septembre. Nous avons déjà réussi, au procès en appel, à diviser par dix l’amende dont a écopé Erick. Nous comptons sur les juges pour invalider la condamnation en cassation.

Puis, nous engagerons un nouveau procès afin d’obtenir une relaxe méritée !

Après dix-huit mois de bataille, nous avons fini par obtenir le dossier d’interrogatoire, de garde à vue, d’intervention et de perquisition concernant notre secrétaire Dominique. Une accusation farfelue de trafic d’armes, entièrement démentie par la suite, avait servi de prétexte pour questionner Dominique sur ses activités au sein de notre association. Grâce à plusieurs avocats, notamment un conseil qui connaissait bien les procédures à suivre, nous avons obtenu, après une longue bataille, le dossier de notre secrétaire.

L’affaire a, bien entendu, débouché sur un non-lieu, les accusations étant vides de sens. Mais l’abus de pouvoir de la part de certaines personnes souhaitant nous nuire est difficile à avaler : il est impensable que nous nous laissions intimider ! Nous étudions actuellement les possibilités de riposter contre l’Etat.

Notre grande action contre la dérogation pour l’abattage rituel a pris son essor : nous avons déjà déposé une vingtaine de plaintes contre des préfectures qui l’accordent trop généreusement aux abattoirs. Concernant la Seine-et-Marne, procès que nous avions remporté fin 2018, la Cour d’appel de Paris vient d’enjoindre à la préfecture d’exécuter le jugement.

En parallèle à l’action de fond sur les abattoirs, nous avons déposé une plainte au civil contre l’abattoir de Meaux (Seine-et-Marne), pour maltraitance animale. Nous disposons de preuves qui montrent que cet abattoir pratique le 100% halal, en toute illégalité. Nous irons jusqu’au bout de toutes ces procédures.

Nous voulons que le système invasif de l’égorgement rituel connaisse un vrai coup d’arrêt, avant son interdiction définitive. Ce n’est pas un doux rêve : plusieurs pays européens l’ont fait, nous pouvons aussi y parvenir ! C’est la raison qui me pousse à avancer et me battre, chaque jour.

Tant que vous serez à mes côtés, je continuerai d’y croire ! Merci encore pour votre soutien.

Alain de Peretti, président de Vigilance Halal

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Courage et persévérance !
    Il faut éviter que l’animal ne souffre et que les conditions d’hygiène de base soient respectées !
    En conclusion : Abattage halal INTERDIT !
    Pas de dérogation, amendes élevées pour TOUS les contrevenants, EXPULSION du territoire en cas de récidive !

  2. Posté par Léo C le

    Où sont-ils tous ces écolo-bobo-vegans qui nous criminalisent presque de consommer de la viande et attaquent à l’occasion nos boucheries ?

    Ça doit tirer aux coutures entre leur « vivreensemblisme » de principe et leur créatophobie, selon le terme consacré.

    En ce qui me concerne, je ne me sens nullement tiraillé, je consomme de la viande mais n’accepterai jamais cette barbarie d’un autre âge.

    Lorsque le site sera en ligne, un peu que je vais signer.

  3. Posté par Socrate@LasVegas le

    Bravo et merci pour ces animaux!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.