Italie : « Apprenez le Coran ou je vous frappe. » Un Libanais menaçait ses enfants et maltraitait sa femme, une catholique dirigeante d’une organisation de l’ONU.

La dirigeante d'une organisation de l'ONU subissait la maltraitance de son mari musulman. Celui-ci forçait leurs enfants à apprendre les versets du Coran par cœur.

Après un procès long et éreintant, un Libanais de 52 ans a été condamné à trois ans de prison pour avoir maltraité sa famille. Sa femme, dirigeante d'une organisation des Nations Unies, est intervenue à plusieurs reprises au cours du procès pour raconter les années de souffrance vécues avec l'homme, un entrepreneur.

Comme le rapporte le journal italien Il Corriere, au début de leur histoire, l'homme a fait croire qu'il était une personne ouverte aux échanges culturels, et surtout libre de préjugés sur la foi professée par son épouse âgée de 45 ans. Mais avec l'arrivée de difficultés économiques, le Libanais a changé et est devenu de plus en plus autoritaire, forçant sa famille à vivre un cauchemar.

L'homme a forcé les enfants à apprendre les versets du Coran par cœur, imposant sa culture et sa religion par la force. De plus, il ne voulait en aucun cas que les enfants suivent la foi catholique et la culture de leur mère. Enfin, sa femme subissait des pressions plus en plus fortes : un contrôle toujours plus inquiétant du téléphone et l'interdiction de prendre un café avec les collègues au travail.

[...]

(Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch)

Ilgiornale.it / Roma.corriere.it

2 commentaires

  1. Posté par poulbot le

    j’espère qu’elle a demander le divorce avec garde des enfants pour les éloignés de ce tortionnaire.

  2. Posté par Alex le

    Il faut pleurer pour cette abrutie ? Elle s’est souvenue soudain que dans sa civilisation d’origine les femmes avaient des Droits ? Comme s’est facile tout de même. On prêche le multiculturalism, on se croit supérieur mais quand les emmerdes arrivent on vient pleurer chez les méchants occidentaux….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.