Attentat de la Préfecture : beaucoup de policiers hésitent à signaler leurs collègues « de peur d’être taxés d’islamophobie »

 

(…) Des actions, les syndicats en attendent aussi pour que le drame de la PP ne se reproduise pas. « On a besoin de savoir si le gouvernement réfléchit à un texte pour lutter contre la radicalisation dans la police », questionne Fabien Vanhemelryck. « On doit pouvoir écarter des profils inadéquats en couvrant juridiquement […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

7 commentaires

  1. Posté par Emma B le

    Je pense que nous devrions voter pour un gouvernement assez courageux pour employer les grands moyens…tout d’abord filtrer sérieusement l’entrée des frontières et ne plus laisser entrer de population « à risque » (musulmane), le temps de faire un état des lieux de notre pays, avec un audit sur l’islam. Notre constitution ne nous permet pas de tenir de statistiques religieux, alors il faut revoir cet article de la constitution. pour savoir précisément où nous en sommes en nombre dans la population musulmane et en particulier celle pratiquant ostensiblement leur religion (vestimentaire, alimentaire attitude, comportement en société etc…). La répartition des mosquées (est-ce la mosquée qui attire les musulmans en un lieu géographique ou la quantité de musulmans qui défini une nécessité?) Il est impératif de « confisquer  » les mosquées comme on a confisqué » les lieux de cultes catholique en 1905.
    Il est impératif de stopper immédiatement le droit du sol, le rapprochement familial, l’asile systématique pour tout « sans papier », clandestins, migrants…
    Raccompagner par tous moyens que ce soit, et quoi qu’il en coûte, les personnes qui n’ont pas vocation pas à rester sur notre sol, déchoir de la nationalité toute personne (ainsi que leur famille) portant atteinte ou déshonorant notre pays.
    L’islam n’est pas simplement une religion, c’est surtout une doctrine politico- religieuse qui inclue et imbrique intimement le culte et la loi (charia).
    La loi coranique est indissociable de la religion et temps que nos gouvernements n’auront pas compris cela, la paix dans notre pays sera menacée, les faits ne pourront aller que de mal en pire. Il y a très certainement en France, une proportion de population musulmane très honnête, et c’est dommage pour elle. Elle devra prouver sa sincérité car a force de ne pas vouloir la stigmatiser, c’est nous qui retrouvons les nôtres égorgés. Ce n’est pas logique,d’avoir à trembler, ni de pâtir d’une doctrine religieuse encore moins venue d’ailleurs à l’opposé de notre culture…

  2. Posté par Antoine le

    @Léo
    He oui, le principe de PRECAUTION !!
    M. Micron ou son Sinistre de l’Inférieur en ont-ils entendu parlé de ce principe de précaution ? n… j’en doute, ils ne doivent pas lire les livres d’Histoire !
    Question annexe : savent-ils lire ?
    Vu leur attitude et leur discours, tout sauf clair, le message qui en ressort est : ILS NE SAVENT RIEN concernant les travaux se sape effectués par les muzz dans le but de conquête de l’Occident et la France en particulier
    Il serait temps de se réveiller y compris en Suisse !!

  3. Posté par Larchez le

    Il faut débarrasser la France de ces terroristes il y a eu assez de morts , ils nous ont déclaré la guerre alors il fait mettre tout nos moyens pour les combattre

  4. Posté par Fouilleux-Drevet Christian le

    Signale, la liste risque d’être longue, prenez votre temps.

  5. Posté par JeanPaul le

    Macron a raison en parlant d’hydre islamiste, mais nous, hypocrites et lâches, on octroie les championnats d’athlétisme au Qatar, puis bientôt le foot, Stan va aller jouer chez les Saoudiens… Que fait-on en Suisse contre ces imams, résidus de fosse septiques, qui ne font que prêcher la haine ? Qu’attend-on pour les expulser à grands fracas, pour fermer un maximum de mosquées, pour éjecter toutes ces femelles qui nous provoquent en se déguisant en boudin noir, ainsi que tous ceux qui voudraient nous imposer une doctrine pire que le nazisme sous prétexte qu’il s’agit d’une religion ! On va me traiter d’islamophobe ? Oui, je le suis et désire lutter de toutes mes forces contre des salauds qui ne pensent qu’à nous détruire. Il suffit de lire certains passages du coran pour s’apercevoir que nous sommes considérés comme des personnes à convertir ou à assassiner. Non ! Ces gens n’ont rien à faire chez nous ! Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard !

  6. Posté par Bussy le

    Tout le monde a peur, les policiers non musulmans, les militaires non musulmans, les juges non musulmans, et les politiciens surtout, qui ont tout fait depuis de longues années pour s’assurer la clémence des musulmans mais qui commencent à se rendre compte que c’était un déni de réalité, que l’islam est incompatible avec l’Occident et qu’il va le combattre, c’est aussi simple que ça.
    Ceux qui nous ont mis dans ce pétrin ne savent visiblement plus quoi faire, la plupart sont pour bêtement chouchouter encore plus les musulmans, sorte de fuite en avant désespérée, il faut que d’autre se réveillent, et vite !
    Tout ce petit monde sera au pied du mur quand les islamistes lanceront des attentats de grande envergure……..

  7. Posté par Léo C le

    La solution est simple: pas de muzz dans la fonction publique ni dans les métiers sensibles. Principe de précaution.
    J’entends déjà les bobo-droits-de-l-hommistes de salon.

    Vu la proportion dans la Police et l’Armée, on peut dire que le renard est dans le poulailler.

    Après le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor, Roosevelt, dès 1942, avait admis violer la Constitution des EU en internant les Américains d’origine nippone mais fit valoir le principe de précaution.

    Que ne nous en inspirons pas ? Nous sommes dans cette configuration par 40 ans de lâcheté, de veulerie et de clientélisme. Nous n’avons juste pas encore eu notre 11 septembre.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.