Après sa rencontre (très) médiatisée avec LREM, Raoni se dit «fatigué» des promesses de Paris

post_thumb_default

 

Le célèbre cacique amérindien Raoni, un des grands chefs amazoniens vivant sur le territoire indigène de Capoto-Jarina au Brésil, a enchaîné les rencontres lors de sa récente tournée en Europe. Il a notamment eu l'occasion de s'entretenir avec Emmanuel Macron et d'autres cadres de La République en marche à l'occasion des journées d’été du parti présidentiel.

La présence du chef amazonien au campus de rentrée du parti présidentiel a visiblement enrichi l'expérience de certains participants, comme en témoigne une publication épinglée du compte Twitter officiel d'En Marche, qui met en avant des photos de Raoni aux côtés de plusieurs membres du gouvernement et hauts responsables LREM. «Vraiment, ce Campus n’est pas comme les autres...», peut-on lire sur le tweet.

Vraiment, ce Campus n’est pas comme les autres...#CampusLaREMpic.twitter.com/SI0vjgvmKD

— En Marche (@enmarchefr) September 7, 2019

Au cours d'un entretien publié le 9 septembre sur le site du journal Le Monde, le chef amérindien a cependant tenu des propos susceptibles de doucher l'enthousiasme de certains au sein du camp Macron.

Je suis fatigué de toutes ces promesses qui n’aboutissent pas

En effet, interrogé par le quotidien au sujet de ses rencontres avec des responsables gouvernementaux de plusieurs pays, dont Emmanuel Macron, le cacique Raoni a d'abord expliqué qu'il avait reçu des assurances d'aide financière dans le cadre de son projet de protection territoriale. Il a ensuite évoqué des conversations avec «des gens du gouvernement français» qui l'ont laissé pour le moins circonspect. «En fonction d’autres documents administratifs dont on a besoin, le versement prendra plus de temps et devrait mettre six mois [au lieu d'un mois], m’a-t-on dit. Mais je ne suis pas d’accord, c’est trop long ! Je suis fatigué de toutes ces promesses qui n’aboutissent pas», a alors déploré le chef amazonien.

Lire aussi : Ce député LREM se serait fait rembourser des notes de frais... deux fois

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.