Le Pape François s’en prend au «souverainisme», Marine Le Pen lui rétorque sur le «christianisme»

post_thumb_default

 

Dans une interview à La Stampa, le Pape François a mis en garde contre le souverainisme et le populisme, jugeant que le suffixe «-isme» «ne fait jamais de bien». Cette prise de position n’a pas été du goût de Marine Le Pen qui a rappelé au souverain pontife que les mots «christianisme» et «catholicisme» avaient le même suffixe.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Zortiz le

    Depuis Vatican II, le catholicisme n’est plus. Avec Bergoglio, encore moins.

  2. Posté par J- J. le

    Mais mon Dieu ce que ce pape est con!!!!!! Vivement qu’il rejoigne son créateur… dans les abysses de l’Enfer!

  3. Posté par Gregorio le

    Un pape qui impose ses opinions politiques au nom de tous les catholiques est un pape dictatorial qui ammène la division de l’Eglise. On comprend qu’il ne sache pas où se situe le mal puisqu’il est le mal. Nous devons envisager de sortir de d’une telle Eglise. Schisme en vue.

  4. Posté par Michel Vasionchi le

    le défaitisme, l’infantilisme aussi !

  5. Posté par Vautrin le

    Bergoglio, antéchrist porté au Vatican par un complot comportant l’élimination de Benoît XVI. Qui est derrière cet énergumène ? Assurément des mondialistes monopolistes. Il y a quelque projet criminel derrière toutes ces vaticâneries, un ethnocide des peuples d’Europe. Les Catholiques , semble-t-il, commencent à renâcler : ils auraient intérêt à provoquer rapidement un schisme, s’ils veulent sauver leur religion, faute de quoi la superstition chamelière prendrait le dessus pour sept siècles. Ou pour toujours.

  6. Posté par eric jouffroy le

    bien entendu sont aussi concernés le marxisme le communisme le trotskisme l’anarchisme etc

  7. Posté par JDV le

    Il y a une toute petite nuance en français par rapport à l’italien. Christianisme se dit critianesimo et catholicisme se dit cattolicesimo, mais si le son est légèrement différent la substance est la même, c’est-à-dire le suffixe est le même. Et que fait-il de l’islamisme ? Mais semble-t-il Don Bergoglio n’y avait pas pensé

  8. Posté par miranda le

    LE PAPE FRANCOIS parle donc du souverainisme et tout ce qui se termine en « isme » comme une attitude qui mène à la GUERRE. Est-ce que ce sont les puissants qui lui ont demandé « d’avertir les peuples désobéïssants » d’une éventuelle guerre?

    Mais cher PAPE, ce ne sont jamais les peuples qui « aiment ou veulent la guerre, car ils en connaissent « les meurtrissures dans LEUR CHAIR », ce sont les puissants qui les orchestrent ces guerres, en restant bien tranquilles, bien au chaud dans leur splendides bâtisses.

    Ils ont aussi le pouvoir de faire durer ces guerres pour se refaire une santé financière. Les peuples eux, après les guerres, se réveillent plus PAUVRES qu’avant.

    IL est triste, très triste pour un PAPE de ne pas savoir où se situe VRAIMENT le mal.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.