Des CARAVANES de migrants s’organisent pour atteindre l’Europe occidentale !

Des dizaines de milliers de migrants sont organisés en Turquie et en Grèce, l'objectif étant l'Europe de l'Ouest

Des dizaines de milliers de migrants envisagent de quitter la Turquie et la Grèce dans les prochaines semaines, selon une analyse récente de l'Institut de recherche sur la migration.
Selon la dernière étude du Migration Research Institute, les migrants syriens envisagent de se rendre en Allemagne (et en Europe occidentale) de la Turquie ou de la Grèce dans les prochaines semaines.
En Turquie une "Caravane de l'espoir", qui avait été lancée sur les médias sociaux, a réuni pour le moment près de 40 000 migrants, principalement syriens, qui iraient s'installer en Europe occidentale en raison de conditions de vie médiocres et d'un taux de chômage élevé d'environ 60%. Le nombre de convois peut facilement doubler, avec plusieurs membres de familles.  Toute l’organisation du Trajet avec l’escorte et le transport gratuit sera fournie par des organisations humanitaires internationales pouvant rendre le voyage particulièrement attrayant.
En parallèle, une autre caravane de migrants, qui sont  bloqués en Grèce, est également organisée

Selon l'Institut des migrations, une initiative similaire avait été lancée en 2015, initiative qui avait entraîné une migration massive vers l'Union européenne.
Pour le moment,  50 000 migrants se sont inscrits pour partir avec le projet «  caravane » en Turquie.
Les organisateurs sont représentés par Minbar al-Jamʻiyyat al-suriyya (Forum des associations syriennes), un groupe d'une cinquantaine d'organisations civiles syriennes basées à Istanbul. Le but de la caravane vise à ce que les Syriens désireux de mieux vivre puissent s'échapper de la Turquie pour l'Europe via un convoi.

Selon plusieurs sources syriennes, Anas Badawi, agissant en tant que coordinateur, a abandonné l'action, affirmant que l'initiative était politisée et qu'elle serait capable de déstabiliser la Turquie. Par ailleurs, une autre organisation, le Fariq al-Amal al-tatawwuʻi (groupe des volontaires de l'espoir), a nié l'annulation de la caravane. En effet, le projet caravane est repris par le groupe de volontaires.
50 000 migrants ont été enregistrés, issus des pays Arabes et de l’Afrique  et de la Syrie.
Au cours des dernières semaines, des milliers de personnes ont été rassemblées à ıanlıurfa et Gaziantep, près de la frontière syrienne, principalement peuplée de Syriens. Dans la situation tendue, la police turque a dû intervenir.
L'initiative grecque a également une page Facebook: la page "Glitter of Hope Caravan".
Le 25 mars, une nouvelle annonce avait été publiée en arabe sur "Hope Ray Caravan". Il des caravanes en route vers l’Europe Occidentale. Selon le courrier, des bus directs depuis Athènes et Thessalonique se rendront à ce site de montage macédonien.

En se basant sur le point de départ et les anciennes voies de migration des Balkans occidentaux, on peut supposer que, dans les banlieues de la ville grecque de Ioannina, près de la frontière albanaise, ceux qui souhaitent y participer seraient rassemblés dans un camp dédié comme point de rencontre. Il est supposé que la caravane pourra voyager vers l’Europe occidentale via l’Albanie, le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine et la Croatie. La date de départ prévue est le 5 avril 2019. Les organisateur demandent aux ONG de prendre une tente, des médicaments, de la nourriture, des vêtements et de l'argent pour un voyage prévu de 7 à 10 jours (ndlr : il s’agit probablement des fournitures prévues pour chaque participant de la caravane,… chacun recevra très probablement tout l’équipement et une carte de crédit chargée!). Selon les nouvelles, la frontière grecque sera ouverte pour une courte période. Les organisateurs "Allah et les organisations humanitaires qui assistent la caravane" prévoient que ce sera un succès.
Les commentaires sur des réseaux sociaux de ce site sont plutôt optimistes ; ils ont plus de 8 milles followers.

Le site est par ailleurs relativement populaire: il est suivi par plus de 8 000 personnes. Sur la base du contenu du projet, il y a un grand enthousiasme pour l'initiative grecque, "rien ne peut s'arrêter". Plusieurs dialectes arabes (par exemple irakien, syrien et marocain) apparaissent dans les commentaires, mais il existe également des commentaires bilingues, arabes et kurdes. En Grèce, des Iraquiens auraient également rejoint le convoi. Les organisateurs ont signalé 20’000 inscrits dans une inscription précédente. Un commentateur a suggéré, il y a quelques semaines, que les participants portent un gilet jaune.
La presse occidentale se tait sur ces projets de « caravane. »

La position des Etats membres occidentaux et de Bruxelles est tout à fait compréhensible: parler du projet « caravane » réfuterait fondamentalement le discours officiel, selon lequel la "crise migratoire" serait terminée.
La divulgation de ces faits durant la campagne électorale du PE, renforcerait clairement la position des gouvernements polonais, hongrois et italien, tout en améliorant la position des forces politiques anti-immigration dans les autres pays d'Europe occidentale tout en minant la crédibilité de ceux qui sont encore majoritaires.

La motivation politique de la partie turque est également compréhensible: il est dans l’intérêt de l’AKP et d’Erdogan de laisser la question syrienne au repos jusqu’à la fin du mois de mars, (votations régionales en Turquie).
Il existe également des raisons politiques internes (conserver le droit de vote par rapport à l'opposition, maintenir une paix sociale relative entre les communautés turque et syrienne), mais les dirigeants turcs s'efforcent également de se présenter comme un partenaire de confiance aux yeux de leurs partenaires européens. Ce dernier objectif dans un contexte international signifie également qu'Erdogan souhaite que la Turquie reste le premier partenaire stable dans la région élargie.
La question syrienne est à l'origine de graves tensions sociales en Turquie: un parti émergeant, IYI, fait déjà campagne pour plus de 7 millions de Syriens dans le pays d'ici 2040. L’AKP tente de faire savoir que 300 000 Syriens sont rentrés dans leur pays, mais le processus démographique lui-même se développe de manière spectaculaire: 300 Syriens naissent chaque jour en Turquie. Le parti gouvernemental turc tente de donner à une partie des réfugiés la citoyenneté et un permis de travail, ce qui, en plus de la rationalité économique, est motivé par l’acquisition de voix: dans les districts syriens, les voix syriennes peuvent faire l’objet de beaucoup de pression.

sources :

https://www.youtube.com/watch?v=5jqdleapxMQ

https://www.origo.hu/nagyvilag/20190328-tobb-ezer-fos-migranskaravan-szervezodik-torokorszagban-es-gorogorszagban.html

https://hirtv.hu/tag/migranskaravan-141993

https://mandiner.hu/cikk/20190313_migraciokutato_intezet_tobb_ezer_fos_migranskaravan_szervezodik_torokorszagban_es_gorogorszagban

Traduction, adaptation: Louis Jämes pour lesObservateurs

6 commentaires

  1. Posté par Antonia le

    Quand le serpent est a ton cou tu n’est pas preocupe d’etre « politically corect  » avec lui, mais de le mettre a son place! C’est qui l’Europe? C’est la France, la Grece, c’est la Roumanie et lAllemagne. Comment c’est ca: frexit! C’est ca que ses enemies attendent (de l’Europe), que nous ne seront plus unie! Voyez-vouz Comment ca, le manque de la constitution de l’Europe de la sintagme  » le racine chretien de l’Europe » , qui parrait une chose sans importance, seul pour l’amour de la laicite , a etait tellement important? Excuse pour ma francaise, je suise roumaine, je vive en Rom et mon telefon ecrit en roumain. Reveillez vous, jeune francaises! Et n’oubliez pas : Vous etes Europeans. Faisez de ca votre reve mais ne laissez pas que ca se transforme un cauchemar. Battez vous pour que l’Europe soit des beau et fierre people european, et ne vous llaisez vous pas conduit par des mechantes!

  2. Posté par MOUAZE le

    supprimer toutes les aides sociales serait une sage décision pour éviter d’être envahi…

  3. Posté par GREGASLAND le

    On ne peut que se réjouir de tel évènement, pour remplacer la population vieillissante, en échange nous refilerons à Erdogan nos HEPAD . Elle est pas belle l’avenir de l’Europe??

  4. Posté par G. Guichard le

    D’ici que les pseudo-réfugiés de guerre syriens, ce ne soit que le déguisement pour la région Europe de ce qui se passe à la frontière américaine!…

  5. Posté par Antoine le

    Et pendant ce temps le Conseil Fédéral dort …
    Schengen la passoire ne pourra pas juguler cette INVASION !
    Seule l’armée pourrait faire quelque chose … mais la VOLONTÉ n’y est pas …

  6. Posté par miranda le

    Résultat de toutes ces guerres, conflits orchestrées par des puissances diverses qui mène à la création de ces caravanes de migrants. Quelle est la puissance qui a le plus de responsabilité dans ce conflit, mais qui préfère que ce soit l’EUROPE qui en supporte le poids?

    Ces caravanes ne peuvent se créer sans l’aide de diverses organisations qui facilitent leur DEPART et leur ENTREE vers l’EUROPE.Le Forum des associations syriennes semble jouer un grand rôle dans cette affaire. Et Anas Badawi dit avoir abandonné l’action en affirmant que l’initiative était politisée. POLITISEE dans quel sens? Un encouragement à envahir l’Europe pour sa future Islamisation?

    Qui peut faire en sorte que ces migrants puissent posséder une carte de crédit « européenne », sinon des personnes ayant des liens « puissants » avec le monde de la finance européenne?..

    ET à quoi ont servi tous les milliards que l’Europe a envoyé à la TURQUIE?

    Si ces 50.000 migrants arrivent à pénétrer le sol européen, c’est évidemment un encouragement pour les autres qui seraient tentés d’en faire autant.

    ATTENDONS NOUS, SI CETTE CARAVANE PARVIENT A SON BUT, que d’autres suivent dans le futur. Puisque nos chefs d’Etat n’ont pas la « GRANDEUR » d’un ORBAN ou d’un SALVINI.

    D’autre part nous savons que le regroupement familial autorise « au minimum 5 membres familiaux à suivre ces migrants. IL s’agira donc d’accueillir 250.000 individus sur le sol européen. La France et l’Allemagne sont « les terres les plus accueillantes ». Ce sera donc vers nous que tout ce monde entrera.

    ILs ne seront absolument pas intéressés par les pays de l’Est ou du Nord de L’Europe. Et l’Europe de l’Ouest sera « heureuse d’accueillir une main d’oeuvre à bas coût ».

    Mais c’est « rêver un peu trop fort », car les jeunesses du monde entier aujourd’hui, du Nord au Sud, n’ont pas le goût du devoir, du courage, du sacrifice. Ils ne ressemblent absolument pas aux anciens immigrés. Ils sont la génération I PHONE ET COCA COLA. Cette arrivée peut nous « offrir » une foule de futurs assistés sociaux.

    LE FREXIT deviendra indispensable pour que nous ayons le droit de dire NON. Ou PERIR.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.