Un commando des Navy SEALs accusé d’avoir tué un combattant de Daesh blessé

post_thumb_default

 

En 2010, un officier canadien avait été radié de l’armée pour avoir « achevé » un combattant taleb dont les blessures qui venaient de lui être infligées lors d’un accrochage sérieux ne lui laissaient pourtant aucune chance de survie. Seulement, il avait été considéré qu’il n’avait pas respecté les conventions de Genève qui « qui demandent à ce […]

Cet article Un commando des Navy SEALs accusé d’avoir tué un combattant de Daesh blessé est apparu en premier sur Zone Militaire.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Jean Pierre Garnier le

    Quelle honte ! Le navy seal mérite une médaille de bravoure !
    La convention de Genève on s en tape ! Surtout à Genève !!!
    Les personnes qui on pris cette desicion pourrie devraient passer un week end chez tonton Daesh !

  2. Posté par Michel le

    C’est la faute à l’acculturation !
    A force d’être au plus près d’ assassins djihadistes, porteurs de la culture de la mort, ces hommes envoyés au combat sont contaminés par les traditions sauvages de leurs ennemis.
    Comment rester soi-même après de tels contacts ?
    Convention de Genève de la Civilisation européenne face allah convention islamique mortifère des droits de l’homme musulman…

  3. Posté par Vautrin le

    Et alors ? Un bon djihadiste est un djihadiste mort.

  4. Posté par Question le

    On chipote pas un peu , là ?

  5. Posté par viracocha le

    Il faudrait le décorer !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.