Attaque à la hache et agressions sexuelles : les migrants terrorisent les piscines allemandes

Pendant plusieurs semaines, l’Europe de l’Ouest a souffert d’une vague de chaleur record. Normalement, cela signifierait plus de personnes visitant les piscines extérieures. Cependant, en Allemagne, après de nombreux incidents avec des migrants, beaucoup d’Allemands ne vont tout simplement pas risquer d’aller à la piscine, rapporte le tabloïd BILD.

Mercredi dernier, un violent combat a commencé dans une piscine de Magdebourg entre des groupes de Croates et d’Afghans.

Une adolescente croate de 17 ans aurait été éclaboussée plusieurs fois avec de l’eau par les Afghans. En conséquence, elle a poussé le garçon afghan à terre, après quoi une bataille verbale s’est ensuivie dans laquelle ses frères sont intervenus. Il en est résulté une bagarre entre les deux groupes, au cours de laquelle l’un des attaquants a même perdu une hache en l’utilisant. La police a ouvert une enquête préliminaire sur les lésions corporelles graves.

Tard mercredi vers 17h, un conflit dans le Nordpark d’Erfurt s’est intensifié et un Allemand de 23 ans a été attaqué avec une arme inconnue par un jeune de 20 ans de nationalité turque (Nd Christian Hofer : cette précision semble avoir disparu de l'article d'origine). L’homme a été arrêté par un agent de sécurité qui est intervenu.

La police signale qu’une arme a été utilisée pendant la dispute, entraînant des blessures mineures des deux hommes. Le jeune homme de 20 ans aurait vaporisé du gaz poivré.

A Chemnitz, plusieurs garçons syriens ont agressé sexuellement deux jeunes adolescentes allemandes de 12 ans dans la piscine locale jeudi. Les filles ont couru voir le sauveteur, qui a appelé la police. Deux adolescents (12 et 14 ans) ont été attrapés par les policiers et remis à leurs parents.

Le même jour, dans une piscine de Melle, une quarantaine de personnes issues de l’immigration se sont affrontées, selon le porte-parole de la police, Peter Kleinfeld. Les visiteurs de la piscine craignaient que la situation ne dégénère et qu’un membre du personnel appelle la police.

En conséquence, la présence policière sera renforcée à la piscine, a annoncé Peter Kleinfeld. D’autres pools ont annoncé qu’ils augmenteraient également leur sécurité.

À la piscine de Chemnitz, où les deux filles allemandes ont été agressées sexuellement, le personnel de sécurité commencera à patrouiller dans la région, surtout les jours de grande affluence. Il y a quelques semaines, il y a eu un autre incident avec des « étrangers qui pelotaient des filles et attaquaient des gens ».

Voice of Europe  / Bild / Volksstimme / Thueringen24 / Bild (2) / Noz / Freiepresse

Via Suavelos.eu

6 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    Bonjour Françoise,

    Effectivement, je pense que la traduction a été faite quelque peu rapidement par Suavelos. Je vais rectifier ça.

    Mais il faut saluer le travail effectué par nos soins et par la réinformation en général : c’est un travail de titan accompli bénévolement. L’allemand étant une langue difficile lorsqu’il s’agit de traduction. Or je vois rarement des gens nous remercier pour tous ces efforts.

  2. Posté par miranda le

    LES PISCINES, ces lieux de détente, de convivialité, de jeux partagés, de fraîcheur indispensable par ces temps de chaleur, DEVIENNENT DES LIEUX D’AFFRONTEMENT. Ma génération plaint vraiment la jeunesse d’aujourd’hui, qui doit être confrontée de plus en plus à cela.
    ROME s’est éteinte sous la pression des barbares. Nous ne laisserons jamais les nouveaux barbares éteindre notre civilisation. Plutôt mourir!

    Comme nos pouvoirs, les laissent sciemment « entrer » sans que ces migrants aient eu quelque papier les autorisant à venir, nous pouvons alors dire que leur intrusion est COMPLETEMENT voulue par nos pouvoirs. Ces pouvoirs auront des comptes à rendre le jour où la justice pourra faire son travail librement. CE TEMPS EST PROCHE.

  3. Posté par kitty le

    C’était à prévoir avec cette arrivée massive de docteurs afghans, médecins musulmans et toutes ces innombrables richesses que merkel adore. 1.500.000 a t’elle dit . Bref, il en faut encore un peu et ce chiffre sera vite atteint.

  4. Posté par Marie-France le

    attaqué avec une arme inconnue par un jeune de 20 ans de nationalité turque (Nd Christian Hofer : cette précision semble avoir disparu de l’article d’origine).
    Je me permets de re-faire référence à Douglas Murray (« L’étrange suicide d l’Europe »)au risque de me répéter mais il faut que cela soit dit et dénoncé:
    « En septembre 2015 des fonctionnaires bavarois commencèrent à mettre en garde les parents allemands:ceux-ci devaient désormais s’assurer que leurs filles,lorsqu’elles sortaient,ne portent pas de vêtements trops près du corps, « les décolletés, les minishorts et les minijupes peuvent susctiter des malentendus » (!). Dans certaines villes bavaroises, on conseilla aux femmes de ne pas se rendre à la gare, à la piscine et dans bien d’autres lieux publics,sans être accompagnées(*).Des évènements semblables furent signalés en Suède, en Auriche et partout ailleurs. Mais partout le sujet des viols resta sous le boisseau, étouffé par les autorités et considéré par la plupart des médias européens comme ne faisant pas partie des informations dignes d’être rapportées(**),(..)Les anti-racistes allemands avaient fait pression sur la police allemande pour que celle-ci retire tout élément d’identification des suspects, afin de ne pas « stigmatiser » des groupes entiers de populations »
    (*) Si je comprends bien, le sort des femmes européennes devrait donc rejoindre celui des saoudiennes..Avec cette culture importée par les migrants,l’Europe est en train de faire un grand pas en avant pour les femmes !!Ah, c’est vrai, l’important pour elles ce sont les quotas, en politique, en entreprises !!! Mais où sont donc nos intégristes féministes ??? Dans les mouvements anti-racistes !!!
    (**)Je pense que si les auteurs de ces actes de violence étaient bien blonds, les mêmes se feraient une joie sadique de donner leur origine ethnique !!

  5. Posté par Cenator le

    « Deux jeunes (12 et 14 ans) ont été attrapés par les policiers et remis à leurs parents. » — Autant ne rien faire ! Dans cette culture, les parents prennent le parti de leurs enfants au lieu de les recadrer.

  6. Posté par Françoise le

    Je remarque que les mots « fillette » « fille » « jeune femme » « bébé » « enfant » etc perdent totalement leur sens. Dans l’article ci-dessus, je lis  » Une fillette croate de 17 ans… »!! Non, à 17 ans, on n’est depuis longtemps plus une fillette.
    Dans des articles qui relataient le sauvetage d’un garçonnet de 3 ou 4 ans par Mamadou Machin (je ne me souviens plus du nom), j’ai lu « un bébé de 4 ans » ! Non, à 4 ans, on est un garçonnet!
    On lit aussi  » un adolescent de 12 ans… « , « une jeune fille de onze ans »…
    Quant aux piscines, moi qui les fréquentais l’été, je n’y mets plus les pieds depuis 2015 parce que je n’ai pas envvie d’être dévisagée de façon insistante ni de nager dans une eau souillée par, excusez ma grossièreté, la pisse, la merde et le sperme, sans parler des gens qui se hèlent d’un bout à l’autre de la piscine, qui sèment les miettes de leur pique-nique et leurs papiers de bonbon autour des bassins et qui chapardent tout ce qui reste deux minutes sans surveillance.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.