Genève: La venue du Pape coûte trop cher. L’Eglise lance un appel aux dons pour financer la messe.

L'Eglise lance un appel aux dons pour financer la messe du pape à Genève

Alors que la messe du pape à Genève affiche déjà complet, le diocèse lance un appel urgent aux dons pour financer cette cérémonie qui coûtera près de deux millions de francs.

L'Evêque auxiliaire Alain de Raemy (photo) a écrit aux curés du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg pour qu'ils mettent les coordonnées bancaires dès ce week-end sur leur feuilles dominicales. Les fidèles pourront ainsi contribuer au financement de cette messe, qui aura lieu le 21 juin prochain à Palexpo.

"L'évêché n'a pas suffisamment d'argent", a expliqué l'économe du diocèse Jean-Baptiste Henry de Diesbach dans l'émission Forum. "En termes de structure, c'est une PME qui n'a pas tellement de revenus propres, pas de réserves, donc ce n'est pas évident."

Le représentant de l'évêché rappelle que l'événement réunira quelque 41'000 personnes. "C'est une grosse organisation, un rassemblement qui sera compliqué en termes de sécurité. Ce n'est pas évident non plus en termes logistiques - c'est plus que la population de la ville de Fribourg."

Pas plus cher qu'un concert

La venue du pape François tombe le même jour que la Fête de la musique et des promotions dans les écoles genevoises. "On a du mal à trouver le matériel, il faut aller le chercher loin, ça coûte cher", relève l'économe. "Et finalement on arrive à un total de 2 millions divisé par 40'000, cela fait 50 francs par personne. Si vous comparez ça au prix d'un concert, c'est cher mais c'est dans les normes."

Reste qu'un tel montant est impossible à financer avec l'aumône. "J'aurais bien aimé, mais une messe est gratuite par principe (…) Et de toute façon, on n'aurait pas eu 50 francs par personne pendant la messe. Donc on était obligés de trouver de l'argent ailleurs", poursuit Jean-Baptiste Henry de Diesbach.

A propos des coordonnées bancaires qui seront proposées aux fidèles, "on est obligés de passer par là parce qu'il nous manque encore beaucoup d'argent", explique-t-il.

Gros risque financier pour le diocèse

Et si les choses se passent mal sur le plan financier, le diocèse aura alors de sérieuses difficultés. "Il faudra lancer des appels de dons encore un bon moment après la messe. Et j'espère vivement qu'on ne va pas en arriver à une faillite. C'est une hypothèse, j'espère, qui est peu probable."

Source

14 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Ils n’ont qu’à aller taper à la porte de Darbellay qui n’est pas avare de trahisons. De toute manière avec un pape jésuite, ce qui est déjà une décadence sectaire crypto-communiste, visiblement élu de la franc-maçonnerie, Darbellay ne pourra que récolter des bons points pour aller au C.F. Et puisque ce seront les valaisans qui casqueront, il n’y a aucune raison de s’y opposer, ils ont assez fait contre Freysinger pour se prendre des baffes méritées.

  2. Posté par Antoine le

     »Et finalement on arrive à un total de 2 millions divisé par 40’000, cela fait 50 francs par personne. »
    Encore une affaire de gros sous … Pour finalement se faire entendre dire qu’il faut laisser les muzz nous envahir …
    NON par un rond !

  3. Posté par SD-Vintage le

    C’est ce pape qui joue au pauvre, qui voulait une église pauvre, mais qui a des activités inutiles qui coûtent une fortune et qu’il fait… payer par les autres ! Socialiste et hypocrite.

  4. Posté par Marcassin le

    Qu’il s’adresse au Qatar ou à Soros !

  5. Posté par Victor56 le

    Pourquoi ne demande t-il pas à l’Arabie Saoudite ou au Qatar de le financer ? ils le feraient « en courant » .

  6. Posté par Nicolas le

    Pour financer la messe du pape des maures le diocèse doit s’adresser aux mosquées.

  7. Posté par Mady le

    C’est vraiment indescent de demander cela. Jamais, jamais.

  8. Posté par Fanny Flibustier le

    J’ai été élevée dans la religion catholique. Je n’ai pas l’intention d’aller à la cérémonie, ni de la suivre à la télévision, ayant un avis totalement négatif sur le pape actuel. Il veut venir, soit, le Vatican finance, je doute qu’il manque d’argent. Et si ce n’est pas possible, il ne fallait pas organiser sa venue, ou l’organiser à un autre moment où visiblement le matériel est disponible plus près donc moins cher….

  9. Posté par Roland Marquis le

    C’est fortement indécent de favoriser la venue du Pape et par la suite d’en demander le paiement aux paroissiens.

  10. Posté par JeanDa le

    COMMENT ? Il n’a pas de quoi payer sa visite ?????? Hahahahahahahaha 🙂 🙂
    Avec les fortunes accumulées au cours de siècles par l’église catholique, il serait sans le sous ????
    Laissez-moi rire. S’il veut venir distiller son POISON à Genève, QU’IL PAIE !

  11. Posté par Gérald le

    En quelque sorte il demande de l’argent aux chrétiens pour faire la propagande de l’islam.

  12. Posté par Anna le

    C’est ce Pape qui fait la promotion de l’islam, et maintenant cela coûte cher d’assurer sa sécurité pour le protéger de l’islam. Il faut savoir, il me semble que cela s’appelle récolter ce que l’on a semé.

  13. Posté par G. Guichard le

    Comme quoi, ils n’ont plus de sous nulle part! 🙂

  14. Posté par Wild le

    Surtout PAS pour Lui, NON NON NON
    Mais à vos Aînés dans le besoin OUI

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.