Italie: Le futur gouvernement italien sera interdit aux francs-maçons : le Grand Orient s’indigne

Avant de révéler la composition de la future équipe gouvernementale, le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue ont présenté leur contrat de gouvernement qui prévoit notamment d'interdire aux francs-maçons de gouverner. Le Grand Orient d'Italie a réagi.

Le «code éthique» de la future coalition gouvernementale italienne a été dévoilé le 18 mai. S'il prévoit entre autres d'interdire l'accès au gouvernement à des personnes condamnées pénalement, il réserve le même sort pour les membres de la franc-maçonnerie italienne.

Celle-ci n'a pas manqué de monter au créneau dans un communiqué face à ce qu'elle qualifie de clause «contraire aux principes constitutionnels». Le Grand Orient d'Italie déplore en effet une décision qui selon lui «rappelle les lois fascistes que les francs-maçons ont toujours dénoncées et qui représentent les conséquences d'une dérive liberticide dangereuse».

Et le communiqué de poursuivre par une mise en garde adressée à la future coalition : «Ceux qui pensent utiliser à des fins politiques une campagne contre les francs-maçons pour les empêcher d'exercer leurs droits élémentaires, commettent un abus et devront en assumer la responsabilité.»

Après avoir reçu le feu vert de Silvio Berlusconi, les nationalistes de la Ligue et les antisystèmes du Mouvement 5 Etoiles s'apprêtent à diriger l'Italie. Les deux partis ont notamment en commun un rejet des forces politiques traditionnelles et des promesses en matière de retraites et de lutte contre l'immigration.

 

Source

Nos remerciements à Victoria Valentini 

6 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Excellente initiative. Si l’on en faisait autant en France, il n’y aurait plus grand monde au gouvernement ni dans la chambre des députés!

  2. Posté par petitjean le

    Cette franc maçonnerie a colonisé toutes les instances de pouvoir : politique, justice, police, média, etc
    cette franc maçonnerie veut la mort des nations et de leurs identités : ce sont des universalistes !
    cette franc maçonnerie veut tuer l’église catholique et pousse aux mesures sociétales, comme l’euthanasie par exemple
    C’est véritablement un puissant pouvoir de l’ombre qu’il faut abattre…………………..

  3. Posté par Joseph le

    Comme par hasard, pas un mot au journal de la désinformation de la RTS, vous verrez, aucun média mainstream n’en parlera, ce qui en dit long sur qui dirige les médias 😉

  4. Posté par Antoine le

    Il est temps de juguler :
    – La franc-maçonnerie
    – Les ONG
    – La mafia et autres associations mafieuses …
    – etc …

  5. Posté par Joseph le

    Voilà une bonne décision. La grande question étant comment vérifier qui est quoi? C’est exactement ce que tous les pays européens devraient faire, car nous ne parlons plus de la franc-maconnerie des compagnons qui ont bâti les cathédrales mais d’une franc-maconnerie dirigée par les zelites financières internationales et ceci depuis la création des illuminatis de Bavière par Adam Weishaupt, qui n’est rien d’autre qu’une holding destinée à donner une direction générale aux obédiences pratiquant le rite écossais ancien et accepté. Et oui les magouilleurs, il y en a qui savent se documenter au lieu de regarder la ligue des champions ou le concours de l’eurovision de la chanson 😉

  6. Posté par Socrtate@LasVegas le

    C’est parfait! Les Italiens se réveillent enfin…
    Pour rappel, la franc-maçonnerie (= lobbyisme secret donc antidémocratique) prétend ne pas s’occuper de politique…où est donc le problème?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.