Suisse. Thurgovie: Propagande turque à l’école primaire

Des petits garçons ont joué à faire la guerre dans une pièce de théâtre scolaire. Ils ont tiré avec des armes factices, mimé des morts reposant sur le champ de bataille le corps recouvert d'un drapeau turc, glorifié l'Empire ottoman et crié des slogans pour la patrie.

 

 

Cette scène s'est déroulée le 25 mars dernier non pas en Turquie, mais en Suisse, plus précisément à Uttwil, en Thurgovie, a révélé dimanche la SonntagsBlick. Ceci dans le cadre des «cours de langue et de culture d'origine» (LCO).

(...)

Source et article complet

Merci David Rouiller pour la vidéo

7 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    Souvenez-vous du scandale lorsque des jeunes Suisses ont osé porter la chemise Edelweiss:

    C’était considéré comme un signe d’exclusion !

    https://lesobservateurs.ch/2015/12/15/samuel-althof-dun-bureau-de-prevention-de-lextremisme-la-chemise-edelweiss-est-un-signe-dexclusion/

    Mais faites donc la propagande pour un pays dégueulasse dont le président fait la promotion de la conquête musulmane et de la violence, et vous aurez des professeurs aux anges!

    Aucune réaction non plus lorsque les Albanais exhibent leur aigle bicéphale. ça c’est permis, c’est simplement du patriotisme!

  2. Posté par bonardo le

    Super encore un exemple d`intégration de la part de ces gens ,on respecte plus les lois du pays ,scandaleux ,honteux ,comment laisser ces gens nous envahir avec cette culture qui ne nous concerne pas ,ici on est en Suisse ,en Suisse ,et pas en Turquie ,c`est un manque total de respect vis à vis de nos lois ,alors retour dans votre pays pour votre pièce ,mais pas chez nous ,un point c`est tout ,et en plus avec des armes factices ou pas ,pour des élèves c`est criminel ,je ne tolère pas cette attitude dans mon pays ,oui dans mon pays ,je commence sérieusement en avoir ral bol des envahisseurs .

  3. Posté par fred le

    tiens et les jounaleux s’indignent quand trump mime de tuer un musulman qui commet un attentat ?

  4. Posté par Dominique Schwander le

    L’horreur est que:
    – Des Suisses idéalistes n’ont pas encore compris que la Suisse est envahie par des immigrants militants missionnés.
    – Que nos autorités incompétentes et lâches n’appliquent pas nos lois qui interdisent aux étrangers de faire de la politique pour leurs pays sur le territoire suisse.

  5. Posté par Wilhelm le

    On leur dit de ne pas surtout pas renier leur culture, d’être fier de là ou ils viennent et qu’ils ont le droit de pratiquer leur « religion » qui serait de paix et d’amour. A l’inverse on oblige les autochtones à ne pas trop exalter sa culture et sa religion pour ne pas offenser et montrer de l’ouverture à l’autres (qui lui n’a rien à foutre de notre identité). Le résultat sera des pays d’Europe communautarisé avec des adeptes de la secte islam de plus en plus nombreux et donc forcément de plus en plus revendicateur d’adaptation à leur culture, sauf s’il est décidé d’un arrêt immédiat de cet invasion musulmane non désiré. Je me demande souvent si nos politiciens on une idée du nombre maxi (pourcentage) de musulmans que nous pouvons laisser s’installer dans nos pays sans que cela ne devienne une catastrophe pour nos valeurs et notre culture. Pour eux, rien que de se poser cette questions est islamophobe donc mal-pensant donc interdit.

  6. Posté par UnOurs le

    Et le jour où ils seront majoritaires dans un canton, que le gouvernement fédéral y essaiera d’y rétablir son autorité, alors notre pays sera bombardé par l’OTAN. J’imagine des énormités, je délire ? Allez-le dire par exemple à un habitant de Belgrade.

    PS: il est urgent d’exfiltrer, le terme n’est pas trop fort, les petits écoliers suisses de Suisse, de cette école ottomane.

  7. Posté par Antoine le

    Il serait temps que Mme Sommaruga (DFJP -PS) s’occupe de ses affaires et non de celles de ces collègues …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.