Vaud: Le Grand Conseil octroie 22 millions pour l’asile

Le Grand Conseil vaudois a accepté mardi à une très large majorité d'accorder une garantie d'emprunt de 22 millions à l'Etablissement d'accueil des migrants (EVAM) pour le développement de son parc immobilier. Le débat s'est étendu à l'encadrement des mineurs non accompagnés.

Les fonds accordés sont destinés à plusieurs projets. Ils doivent financer entre autres la transformation et la construction d'un foyer d'hébergement collectif à Lausanne, l'acquisition d'un immeuble à Chamby, ainsi que la rénovation de deux autres immeubles.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à Christelle B.

7 commentaires

  1. Posté par Peter K le

    Pourquoi se gener? Rien n’est trop beau pour les petits copains de l’evam, fondation bidon, qui est devenue un service de l’etat, rempli par les potes des assocs pros-invasion et gauchistes, on parie? Serait interessant de savoir l’appartenance politique du personnel et de la direction…

  2. Posté par Tillaume Guell le

    Blocher avait fermé plusieurs centres pour requérants. Simonetta les a rouverts vite fait sitot nommée à sa place et en a fait construire pleins. La gauche se gargarise d’appliquer les directives papales, à savoir accueillir tous les migrants jusqu’au dernier. Ca va nous mener où cette histoire ? Ces gens sont inconscients et irresponsables. Ils souhaitent jouer les mères Teresa sur le dos des contribuables (agrandir et multiplier les prisons, augmenter les effectifs de police et de justice, aggraver la dette de l’assistance, etc, etc.) Il faut aider les gens chez eux, dans leur pays et pas les faire venir ici. C’est absurde !

  3. Posté par leu fro le

    Combien coûtent les réfugiés en Suisse pour les annêes 2015-16-17 ? Personne ne connais le chiffre ! Quel est le montant qui est supporté par les caisses maladie/accident ?

  4. Posté par conrad.hausmann le

    La valse des millions n’est pas inutile pour les Verts et les Roses puisque cela accélère le grand remplacement ! Bien réel V. Ph. de Villiers et d’autres…

  5. Posté par Marie le

    Et ces mineurs souvent ne sont pas du tout mineurs, mais personne ne veut vérifier car cela pourrait faire baisser le business de l’asile. Pauvre suisse qui se fait avoir …. Jusqu’où ?

  6. Posté par Bernard le

    @ Antoine
    Je suis d’accord avec vous. Ces migrants sont un véritable boulet pour la Suisse. C’est vrai que le QI de ces arrivants ne vole pas haut. Selon les statistiques, 10 ans après leur arrivée en Suisse plus de 80% de ces guignols sont à l’assistance sociale.
    Mais ils ont un QI plus élevé que celui de nos politicards vaudois qui se font abuser par ces faux réfugiés qui profitent de leur naïveté.

  7. Posté par Antoine le

    Et voilà encore 22 millions de Frs qui vont partir en fumée …
    Je cite :  »En 2015, face à l’afflux de réfugiés, il avait fallu ouvrir plusieurs abris PC. Ils n’étaient pas du tout adéquats pour répondre à la demande, ainsi que pour des raisons de dignité humaine, a rappelé notamment Léonore Porchet (Verts) ».
    On voit tout de suite que Léonore n’a jamais fait un jour d’armée, elle connaîtrait les conditions dans les abris PC.
    Si ces conditions ne plaisent pas aux migrants/immigrés issus de l’immigration de masse illégale voulue par nos gouvernements félons, ils faut qu’ils aillent ailleurs …
    On en a MARRE de recevoir toutes ces  »chances »’ analphabètes et au QI d’une huître …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.