Le Japon connaît un des taux de meurtres les plus bas au monde

Cenator : Selon toute vraisemblance, ceci n’a rien à voir avec la réglementation sur les armes. Le Japon est très homogène ethniquement et les mœurs, la mentalité, la culture y jouent un rôle important. (Le Japon a un taux de suicide élevé, et ce n’est pas par armes à feu.)

Il y a des pays où la réglementation est très stricte et qui ont beaucoup de meurtres par d’autres moyens ; il y a des pays où le taux d’homicides est bas malgré la possibilité d’en détenir. C’était le cas de la Suisse lorsqu’il s’agissait d’une population homogène avec une très faible migration extra-européenne.

**************

Au Japon, trois siècles de régulation des armes porte ses fruits

L’archipel connaît un des taux de meurtres les plus bas au monde en raison de politiques drastiques décourageant la possession d’armes à feu.

Suite : Le Matin

 

 

 

4 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    Ils sont riches, prospères et avec une criminalité très basse pourquoi ? Ils sont un peu xénophobes et ne veulent pas d’immigration massive ni mème modérée ! Pas d’entrée pour la racaille !

  2. Posté par miranda le

    Il y a une certaine cohésion chez ce peuple et beaucoup de rituels rassembleurs religieux ou laïques, comparativement à la pauvreté qui règne en France et en EUROPE dans ce domaine.
    Le rite ou rituel, c’est le lieu de la rencontre et du rassemblement, qui nous fait sentir, d’un village, d’une ville et d’une nation.

    En ce qui concerne les suicides, ils ne sont pas hélas, les seuls à produire ce drame.Nos sociétés modernes ont amplifié ce phénomène qui existe dans les sociétés plus simples, mais pas dans des proportions aussi effarantes.
    POUR QUE QUE CELA SE PRODUISE MOINS, IL FAUDRAIT DEJA QUE L’ON SE PREOCCUPE DU PARENT. QUAND IL Y A « DU BON PARENT », le suicide s’éloigne.
    Mais laisse-t-on au parent le temps de devenir le « bon parent » et de prendre conscience des besoins affectifs d’un enfant?
    Mais nos sociétés modernes ont d’abord l’obsession « du matériel » et de l’évasion par tous les moyens possibles, comme les loisirs, les outils télévisuels, qui forcément nous éloignent de la fréquence et de la durée des relations sentimentales avec l’autre.

    Freud disait : que le suicide était un meurtre sur soi. Alors celui qui se suicide a le mérite de savoir épargner l’autre de l’immensité de la colère qui l’habite. Comme si une part d’altruisme se retrouvait malgré tout, dans ce geste.

  3. Posté par Jacques le

    J’étais récemment au Japon et -oh bonheur !- n’y ai pas vu un seul « réfugié ». Ceci explique cela. Les gens laissent en toute confiance leurs vélos non cadenassés devant leur maison. Comme en Suisse du temps de ma jeunesse…

  4. Posté par Loulou le

    Le Japon est hautement civilisé, il est ethniquement homogène, il n’accepte pas de populations inassimilables n’ayant produit que des shitholes dans leurs biotopes originels. Voilà la raison. La seule et unique raison. Le reste n’est que délires de cerveaux gauchistes malades et dégénérés.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.