5 commentaires

  1. Posté par JSG le

    Le président Macron responsable de quoi ?
    Certainement pas de ces faillites potentielles.
    Les hôpitaux:
    L’encombrement des hopitaux vient de la gestion calamiteuse de la santé publique par une kirielle de ministres conseillés en leur temps par des spécialistes mal choisis et qui s’avèrent avoir été incompétents.
    Le résultat, la médecine de ville submergée, qui fait de l’abattage, encouragée en cela par la Sécu, qui en a marre de payer sans pouvoir faire des prévisions sérieuses et qui joue la pénurie comme moyen de décourager les -de moins en moins- patients d’aller consulter.
    Vient se greffer à ça le regroupement des talents dans d’énormes usines à soins; résultat de la sublime réflexion de nos économistes en bonne santé.
    La dégradation de la santé publique en France, vient de très loin, dans les années 60-70, avec la disparition des dispensaires dans les communes, qui permettaient un accueil humain des plus démunis entr’autre.
    On évitera de parler, de l’agence des « médicaments » qui jongle entre les pression des labos et des molécules remises en question après avoir envoyé des patients ad-patrem et les intérêts économiques de leurs promoteurs. De l’aveuglement de cette agence au regard des médecines douces cantonnées au rang de complément alimentaire pour ne pas faire d’ombre au système.
    Bref une dégradation de la popularité du corps médical en regard de son incapacité à respecter le serment d’Hipocrate en refusant par secrétaire interposée, de recevoir un malade qui ne sait pas estimer l’urgence de son mal.

  2. Posté par conrad.hausmann le

    Dans la France de Mr. Macaron ne fonctionne pas la SNCF, les höpitaux,le controle aérien, la meteo (en grève) ,Mayotte et autres Dom-tom etc.etc. Une chose marche bien ,c’est l’armée en Afrique et l’appui au Cow-boys en Irak et Afghanistan etc.Et des vilains mots contre Poutine !

  3. Posté par Antoine le

    Il y a 5 ans env, j’ai fait connaissance des urgences au HUG (Hôpitaux Universitaire de Genève).
    NB: J’y suis resté env. 18H, le temps de me faire recoudre quelques blessures reçues sur un chantier.
    J’en profite de les remercier pour leur professionnalisme, malgré l’encombrement constant provenant de personnes droguées, alcoolisées ou n’ayant plus toute leur tête. Il y a les vraies urgences et il y a tous les autres cas qui doivent être triées. Aux CHUV à Lausanne, il y a aussi maintenant un service de triage ! Certaines personnes amènent leur progéniture pour un simple problème de constipation à 3 heures du matin … abus de chocolat !!
    Pour certaines personnes, TOUS les soins sont GRATUITS, ils en usent et abusent … vous voyez de qui je parle ?

  4. Posté par sophie edouard le

    Et??’ vous croyez que c’est mieux chez nous??? attendre 2h aux urgences, la grosse rigolade au HNE, on y attend en moyenne 4h à moins d’avoir les moyens de s’y faire conduire en ambulance, à notre charge, coûtant frs 600.–. La différence c’est que chaque personne chez nous paye en moyenne fr 280.– f4. 450.– par mois de caisse maladie, que l’ambulance n’est pas prise en charge et qu’on nous impose une gestion catastrophique de nos hôpitaux tous en faillite alors que les cliniques poussent comme des champignons avec des bénéfices à faire pâlir d’envie…. On ferme tous les services qui rapportaient comme la chir orthopédique, l’ophtalmologie, l’ORL..on enlève le chef des ressources humaines mais on arrive à mettre un chef administratif par service et 2 sous-chefs pour foutre la merde partout, et de préférence frontaliers… Un moment donné soit on retire des mains des socialistes nos hôpitaux qu’ils détruisent et qu’ils rendent inefficaces comme tout ce qu’ils touchent et on le remet aux mains d’institutions communales avec une gestion privée, soit on prie de ne pas être malade….

  5. Posté par Bussy le

    Pourquoi les urgences sont-elles encombrées…. ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.