La ministre socialiste suédoise des Finances reconnaît: « Nous avons fait une erreur en acceptant tant de réfugiés »

post_thumb_default

 

Alors que des femmes de Malmö descendent dans la rue suite à des séries de viols collectifs (celui de cette semaine, le 4e depuis début décembre, ayant été particulièrement atroce) que la police, dépassée, impuissante, en sous-nombre dans ce pays jadis si tranquille n’arrive pas à maîtriser, une ministre socialiste avoue, mais trop tard et sans […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

12 commentaires

  1. Posté par Dupond le

    Quand le petit singe ne reçoit plus ses cacahuettes ;il devient méchant et il mord !! la ministre de l’économie devrait tenir compte de ce conseil ….

  2. Posté par My Suisse le

    La Suède est sur le chemin de devenir le pays le plus dangeureux d’Europe. Le film documentaire « Watching the Moon at Nigth » est d’une puissante mise en garde et d’avertissement.

  3. Posté par Antoine le

    Il leurs manque la VOLONTÉ de corriger les erreurs du passé !
    On ferme les frontières avec des contrôles dignes de ce nom, on réintroduit les visas.
    Toutes les personnes illégales et les migrants/immigrés déboutés sont immédiatement refoulées.
    On applique la loi qui est la MÊME pour tous (autochtones ET mifrants/immigrés).
    On propose de nouvelles lois pour protéger le peuple, on réinvestit les zone de non droit !
    S’il de faut on passe à des élections anticipées, ou si c’est grave, la loi martiale !!

  4. Posté par Aude le

    Constater une erreur, très bien.
    Refuser de la corriger, très mal.
    Un gouvernement pareil mérite poubelle.

  5. Posté par Sergio le

    C’est un exemple typique des pays nordiques qui vont se déliter par eux-mêmes. Ils ont été « gouvernés » durant des décennies par des pouffiasses gauchistes et hystériques qui ont fini par émasculer leurs hommes. Dans très peu de temps, elles finiront bâchées jusqu’aux yeux sous une tente de Bédouin.

  6. Posté par Robert le

    Mais non, mais non, il n’y en a pas suffisamment et les politicards vont encore charger la barque.

  7. Posté par conrad.hausmann le

    Une erreur qui va se multiplier. Demain les Seigneurs et nigauds du Vatican vont appeler à en accepter encore davantage, jusqu’à asphixie de nos sociétés.

  8. Posté par Sitting bull le

    la Suède un exemple a méditer …surtout ne pas faire comme eux

  9. Posté par Bussy le

    C’est pas pour rien que c’est la ministre des finances qui percute…. ses comptes doivent prendre une jolie couleur rouge…. et elle se rend compte que ça n’est qu’un début !
    Quant au fait de dire que d’autres pays européens ont plus de possibilités, cela veut simplement dire que ces grands humanistes suédois vont essayer de refiler la patate chaude à d’autres, en d’autres termes de dégager discrètement les boulets dans d’autres pays…. il y a des cons qui n’auront pas besoin d’aller les chercher en avion en Libye, ils arriveront du Nord !

  10. Posté par rikiki le

    Il ne suffit pas de reconnaître ses erreurs, quelles sont les solutions proposées ?

  11. Posté par Dupond le

    Et ben maintenant ; tu dois payer tes erreurs . La démission; puis employée dans un hopital a soigner les suédoises qui ont été violé a cause de ton délire imigrationniste . Il est bien convenu que tu ne seras que nourrit et que tes avoirs seront confisqués pour dédommager en parti les victimes de cette politique de folle

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.