Le Danemark supprime le délit de blasphème, une loi vieille de 334 ans

Le Danemark, qui revendique un fort attachement à la liberté d'expression, a abrogé ce vendredi le délit de blasphème, une disposition vieille de 334 ans qui sanctionnait les insultes publiques envers les religions.

La décision a été adoptée par l'ensemble du parlement monocaméral (photo de son siège), à l'exception des sociaux-démocrates.

"La religion ne doit pas dicter ce qui est permis et ce qu'il est interdit de dire publiquement", a déclaré Bruno Jerup, le député d'opposition à l'initiative de l'abrogation.

L'article 140 du code pénal danois sur le blasphème prévoyait une peine maximum de 4 mois de prison mais les tribunaux n'y ont eu que très rarement recours.

En près de 80 ans, la justice du pays scandinave avait poursuivi 4 fois seulement en son nom, la dernière fois en février.

Un Danois qui avait brûlé le Coran dans une vidéo publiée sur Facebook devait être prochainement jugé mais son procès n'aura pas lieu du fait de la suppression du délit du code pénal, a annoncé le parquet.

En 1938, 4 personnes avaient été condamnées pour des écrits antisémites. En 1946, 2 personnes avaient écopé d'une amende pour avoir célébré un simulacre de baptême au cours d'un bal masqué. Enfin en 1971, 2 responsables de la radio publique avaient été sanctionnés pour avoir diffusé une chanson évoquant la sexualité d'une femme et son refus de toute autorité divine.

Le parquet a abandonné les poursuites dans 12 cas, dont le plus connu est celui des caricatures du prophète Mahomet publiées dans "Jyllands-Posten" en 2005 puis dans 17 quotidiens danois en février 2006.

Source

2 commentaires

  1. Posté par miranda le

    BRAVO LE DANEMARK!
    Le prétexte d’Islamophobie aussi est à étudier. Car lorsqu’on dénonce « la violence » intrinsèque à l’Islam », nous sommes « islamophobes ».

    Nous saurions tout autant dénoncer les textes violents qui « dorment » dans nos bibles et aussi ceux qui « somnolent dans la Thora ou le Talmud ».

    Ils existent, mais cela fait belle lurette, que nos prêcheurs ne s’en inspirent plus.

    Et je pense que si ces textes étaient DENONCES, les rabbins ne crieraient pas à la JUDEOPHOBIE et les prêtres à LA …… CHRISTIANOPHOBIE, bien que Jésus ait voulu rompre avec la violence. (on pourrait dire alors « ancientestamentophobie ».)

    C’est toute la différence entre l’Islam est les deux autres religionsi issus de la même source.

  2. Posté par Vautrin le

    Voilà une bonne décision ! Au moment où ce prétendu « délit » semble devenir la bête noire de la bien-pensance pervertie dans trop de pays d’Europe. Peut-être un jour une Division Varègue viendra-t-elle aider les patriotes de certains pays d’Europe en lutte contre l’islam ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.