Les scientifiques estiment que « l’Europe est le berceau de l’humanité, et non l’Afrique » (The Telegraph)

post_thumb_default

 

L’histoire de l’évolution humaine a été réécrite après que les scientifiques aient découvert que l’Europe était le berceau de l’humanité, et non l’Afrique. À l’heure actuelle, la plupart des experts estiment que notre lignée humaine s’est séparée des singes il y a environ sept millions d’années en Afrique centrale, où les hominidés sont restés pour […]

Cet article Les scientifiques estiment que « l’Europe est le berceau de l’humanité, et non l’Afrique » (The Telegraph) est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par HUMBERT le

    Eh bien ,moi j’y crois!La datation des nouvelles découvertes en Grèce,en Bulgarie,en Crète,en appelleront d’autres en Europe centrale.Evidemment,ça dérange tous les scientifiques qui ont passé leur vie à expliquer que l’origine des hominidés se trouvait en Afrique.Pas étonnant qu’il y ait de la contestation :se tromper durant toute sa carrière équivaut à tout remettre en cause,et notamment ses certitudes.Sans compter la difficulté à le reconnaitre devant le monde entier.Mais la préhistoire est une science en devenir.La science et les datations ne doivent pas s’encombrer des égos personnels.Oui,maintenant,c’est l’Europe qui est le berceau de l’humanité. »Nous sommes tous des Européens »vient remplacer le « Nous sommes tous des Africains »dont on nous a cassé les oreilles pendant des générations…Et à ce sujet la politique et la jalousie ne vont pas tarder à faire leur apparition…

  2. Posté par Jean B le

    🙂

    L’Europe est le berceau des Européens.

    À chacun son chez soi.

    🙂

  3. Posté par Jean B le

    @ Christian Hofer :

    Entièrement d’accord.
    Mais nous sommes aujourd’hui à des années-lumière de thèses genre celles de Jacques Ruffié dans les années 80 (« De la biologie à la culture »), évoquant, entre autres, le métissage et la « caféolaitisation » progressive des peuples d’Euope…

    Aujourd’hui, on est dans l’avant sauve-qui-peut, dans l’urgence, dans la réalité vécue, subie : Bref, de savoir si c’est la poule ou l’oeuf (…) ne changera RIEN au fait que ce qui compte, c’est que nous sommes chez nous, Européens en Europe.

    Comme dit le proberbe,
    « Chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées »

    🙂

  4. Posté par Christian Hofer le

    Jean B,

    Prétendre que l’Afrique est notre berceau est l’une des composantes de la propagande cherchant à nous culpabiliser et à mieux nous forcer à accueillir les Africains.

    Si nous sommes « africains », alors nous ne pouvons pas nous opposer à la venue d’autres Africains.

    Et ils ne seraient nullement différent de nous. Le concept de défense de notre culture, notre histoire, notre traditions n’aurait que peu de sens et « tout le monde est pareil ». C’est ce qu’ils cherchent à imposer dans notre esprit.

  5. Posté par Jean B le

    Je corrige :
    ça n’a aucune importance

  6. Posté par Jean B le

    🙁
    Vous voulez rire !
    Aujourd’hui, ça n’a aucune d’importance de savoir si l’Europe est le « berceau » de l’humanité alors que les traîtres au pouvoir sont en train d’en faire notre « cercueil ».

    Pourquoi vouloir détourner notre attention de l’essentiel ?
    Alors que la seule chose qui compte, c’est :

    NOTRE PAYS, NOTRE CULTURE, NOTRE FAMILLE.
    AUJOURD’HUI ET DEMAIN…

  7. Posté par Trebark le

    Le titre aurait dû être « DES scientifiques » puisqu’il a y débat et que les recherches continuent. « LES » sous-entend un consensus ce qui induit en erreur le lecteur. D’autant plus que , semble-t-il à la lecture des réactions, la vaste majorité des spécialistes attend d’en savoir plus et favorise toujours l’hypothèse africaine.

  8. Posté par Vautrin le

    Personnellement, je n’ai jamais cru au mythe de « l’Ève Africaine », pour plusieurs raisons, mais la principale étant qu’il y avait beaucoup trop de « fabrique » dans la reconstitution de restes fossiles d’Australpithèques. Par exemple, la fameuse « Lucy » a été fabriquée de pièces éparses et hétérogènes, à point nommé, m’expliquait une paléontologue alors en poste à Nairobi, pour obtenir un renouvellement de crédits de recherche. Et puis il y a des arguments d’ordre génétique qui font qu’une mutation, si elle n’est pas létale, ne se perpétue que par interfécondité entre le mutant et l’espèce etc… Pour certains paléontologues, il n’est pas à exclure que les Hominidés soient apparus en divers points de la planète et non en un seul. Pourquoi ? Mystère.
    Mais bref : l’idée de « l’Ève Africaine » comblait fort opportunément un vide idéologique tiers-mondiste. Tant mieux si de récentes découvertes l’infirment.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.