Charles de Gaulle : « Colombey-les-Deux-Mosquées »

NDLR. Nos lecteurs nous suggèrent de publier.

Par Charles de Gaulle (rapporté par Alain Peyrefitte) / Le 5 mars 1959

« C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France.

Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu'on ne se raconte pas d'histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri, même s'ils sont très savants.

Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante? Si nous faisions l'intégration, si tous les Arabes et les Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

 

12 commentaires

  1. Posté par Laurent POMMERAT le

    Moi je ne suis pas contre l’immigration, mais de suédois, suisses, grecs, portugais, espagnols, italiens, anglais etc…A la limite américains, voyez vous…

  2. Posté par Choquet le

    Un visionnaire n’est jamais écouté dommage, je ne suis pas contre les émigrés mais contre mes hommes politiques de tous bords qui ont permis cette situation… en particulier Monsieur le Président de la République Française Valéry Giscard d’Estaing qui a instauré le regroupement familial en 1976*. Dite à une personne qui ne travail pas dans son pays d’origine, qui vat touchez toutes les aides possibles (de l’ARGENT) sans avoir jamais travaillé en France, s’il fait venir sa famille…. Moi je ferais la même chose soit EMIGRER dans ce pays merveilleux. Merci pour votre écoute. MjcJacques.
    • Ce décret est, en plus, qualifié par le Conseil d’État de « principe général du droit », « conforme au préambule de la Constitution de 1946 ». Il devient la base de la politique française et est confirmé en 1993 par le Conseil constitutionnel au nom du « droit des étrangers à mener une vie familiale normale ».

  3. Posté par HENRY M. le

    Après la signature du pacte de Marrakech par Macron, cette prise de position par le Général sera caduque.

  4. Posté par Jonain le

    Il faut que l immigration s arrete il y a beaucoup beaucoup trop d arabes et d africains en france

  5. Posté par Patureau le

    Quelle clairvoyance, l’Invasion musulmane voulue, clairement dite par Macron, le nouveau président de la république sonne la GLAS de la France, avant sa désintégration par l’invasion musulmane en Marche en france ( france macronienne n’est plus la France) et la partition du territoire voulue par Macron , le CAÏN de la France qui a TUE la France

  6. Posté par Michel le

    Amen !

  7. Posté par Czar le

     » Je ne veux pas insinuer que Peyrefitte ait inventé cet entretient, mais peut-être sa mémoire était-elle défaillante ? Nul ne le saura jamais »
    ——
    « je ne veux pas diffamer mais….  » Evidemment, tous les cagueux un peu gênés par la franchise des propos du général s’empressent aujourd’hui de laisser croire qu’il ne les aurait pas prononcés… ce qu’ils n’ont nullement faits à l’époque ou Peyreffite avait publié, et était là pour répondre.
    Toutes ces notes ont été prises au jour le jour, dans des carnets (que l’auteur avait conservés) et toute mystification à ce sujet est donc une plaisanterie.
    Ces propos SONT les propos de Charles de Gaulle sur la question. Et c’est bbien ce qui en dérange beaucoup, qui ne peuvent utiliser le Général pour autoriser l’invasion migratoire du pays.

  8. Posté par olivier collin-haubensak le

    À l’époque la main d’oeuvre était en forte demande pour la reconstruction économique post 1945 qui n’étiat toujours pas achevé dans les années 1960. Tout naturellement, alors que le presque plein emploi prévalait –loin de ce qui existe aujourd’hui– les yeux des politiciens de l’époque se sont tournés vers les populations des pays récemment décolonisés anciennement tenus par la France. Il est toujours facile a posteriori de critiquer les positions politiques prises il y a 50 ans. Mais il est clair qu’aujourd’hui ce sont surtout les politiques socialistes des années 1980 trop généreuses trop naïves qui ont hypothéqué l’avenir . N’est ce pas un certain François Mitterand qui a aboli le seuil des 8% d’immigrés en France? Quant à la République si chère aux français de gauche surtout, elle nous a mené la ou nous en sommes aujourd’hui au nom de l’idéologie humaniste. Un pays corrompu par son jacobinisme le plus étriqué et le plus inadapté qui soit, une administration publique pléthorique (le double des autres pays démocratiques) qui grève le budget de l’État..Enfin les Français sont fiers d’avoir mis en place une République dommage que dès le départ elle était vouée à devenir bananière et 150 ans plus tard ce modèle républicain est en complète faillite idéologique et financière.

  9. Posté par Un observateur le

    De Gaulle , comme peyrefitte , Poniatovsky etc…ont vu le désastre qui nous arrive.
    Le grave problème que l’Europe doit gérer est celui de la vérité, de la réalité. Entre la langue de bois de nos politiques et intellectuels bien pensants, enfermés, formatés par leur idéologie humaniste et le réel, il y a un abîme. Par exemple, le politiquement correct condamne Morano pour des propos que de Gaulle a tenu ( la France est un pays de race blanche). Mais allons jusqu’au bout….vu l’immigration massive de ces 30 dernières années, et l’accélération actuelle avec une démographie explosive ( Arabo-Musulmane et surtout d’Afrique noire ( 8 enfants par femme ) ), vu le nombre ( 250.000 titres de séjour délivrés cette année), vu le regroupement familial, la polygamie, les mineurs Africains qui arrivent clandestinement en sachant qu’ils sont non expulsables et pris en charge par le département, les faux documents, les fraudes etc…( il y a tellement de combines pour immigrer), on va tout droit à une situation irréversible où une minorité ethnique deviendra dominante ( il suffit de regarder les naissances à travers toute la France, l’augmentation du pourcentage d’enfants étrangers dans nos écoles d’une année sur l’autre et tous ces migrants qui arrivent ( 1 million 664 000 entre 2004 et 2012 ), soit l’équivalent du département de Franche conté. Nous sommes en période de crise et plus grave, ce n’est pas une immigration de travail, mais de peuplement qui va faire exploser tous le système ( caf, retraite, sécurité sociale, Rsa, caisse chômage etc….)
    Nous attendons passivement avec anxiété le moment ou notre identité, notre mode de vie, notre culture etc…seront remis en cause définitivement avec la France communautarisée qui change de mode de vie, de couleur , de religion, d’identité , de civilisation.
    Est-ce ANODIN ? quelles conséquences ? pourquoi sommes nous arrivés là ? pourquoi personne n’a pensé la politique de natalité pour les Européens ? pourquoi n’a-t-on pas freiné l’immigration en provenance de certains pays à la natalité explosive ?
    Est ce que la France sera toujours la France avec des migrants et clandestins non Européens, même si une grande partie est naturalisée ?
    Nos biens pensants disent qu’être Français, ce n’est pas une religion, une couleur de peau ou une origine…oui, c’est très beau l’humanisme, l’angélisme, la fraternité etc……mais imaginons 40 millions d’Africains noirs naturalisés Français ( ou de Chinois) sur 65 millions d’habitants ….c’est bien un remplacement de la population d’origine Française et Européenne par une population Africaine qui aura eu lieu…
    J’aimerai bien entendre les arguments de nos politiques, juriste, philosophes , humanistes , démographes etc…nous dire que rien ne s’est passé, que rien n’a changé et que la population étrangère en France est comparable aux années 1900…

  10. Posté par enomiste le

    Allons dans le détail. Où trouve-t-on cette phrase ? Certainement pas dans une déclaration publique de Charles de Gaulle mais dans un des trois tomes « C’était de Gaulle » signés d’Alain Peyreffite et publiés entre 1994 et 2000 soit près de 25 ans après la mort du « général ». On peut donc avoir un sérieux doute sur la qualité de ces propos rapportés, ces indiscrétions volées, près d’un quart de siècle après le décès de son auteur et soi disant prononcé le 5 mars 1959 ! D’autant qu’à l’époque où Peyreffite publie ces mémoires, il plaide dans les colonnes du Figaro pour un rapprochement avec le FN qui s’est installé dans le paysage politique français. On peut donc estimer que la façon dont il décrit De Gaulle est une pièce supplémentaire dans son argumentaire et que le passé sert à justifier le présent.Autant de mépris et de clichés devraient plutôt amener les pseudo héritiers du gaullisme à oublier cette longue citation approximative et pitoyable et non s’en revendiquer. A moins de considérer que pour lutter contre les idées d’extrême droite, la droite devrait parler comme l’extrême droite. Si c’est cela, la République est en danger . C’est le rêve des fanatiques religieux de tout poil, combattants illuminés d’un choc des civilisations partout, de Charlie Hebdo à Kobane, de l’Hyper Cacher à la Syrie. La réponse doit rester : « République! Fraternité! Laïcité! Egalité »!

  11. Posté par Villemont le

    C’est quand même lui, De Gaulle, qui à partir de 1962 a ouvert les vannes de l’immigration de masse venant du magrheb et donc musulmane ! Et c’est donc bien lui le premier responsable d’une France qui aujourd’hui a dans sa population une civilisation des plus rétrograde qui soit, n’ayant comme seul et unique repère juste un livre, quand nous, nous en avons des dizaines de milliers. Cette différence là est énorme….

  12. Posté par Vautrin le

    Attention : ces formules sont relatées par Alain Peyrefitte dans « C’était de Gaulle », en 1994 (si la mémoire ne me trahit pas). Je ne veux pas insinuer que Peyrefitte ait inventé cet entretient, mais peut-être sa mémoire était-elle défaillante ? Nul ne le saura jamais. Cela advient, posthume, alors que la question de l’émigration maghrébine devenait cruciale dans les années mitterrandiennes. On peut se demander -en faisant l’hypothèse que le Général ait effectivement prononcé ces paroles – si cela résumait le principe de sa politique algérienne entre 1958 et 1962, ou si c’était une justification a posteriori d’une politique d’abandon de l’Algérie française.
    Peu importe : ces lignes témoignent d’une véritable projection des conséquences de faits réels, alors analysables, sur l’avenir. D’autres parleraient de prescience.
    Quelqu’un (de Gaulle ou Peyrefitte) avait vu juste et l’histoire contemporaine montre combien la fertilité des musulmans, ajoutée à leur arrogance théocratique, menace notre pays, dans sa civilisation et sa culture.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.