Des requérant mettent le feu à leurs matelas sur la place de Sasso di Castalda : « l’hôtel ne leur plaît pas »

immigràs-feu-matelas

Regardez l'arrogance de ces pseudos réfugiés, tous de jeunes mâles africains fuyant des guerres inexistantes et que nous hébergeons dans des hôtels.

NEGRISCASTALDA1438336572822.jpg--la_protesta_dei_migranti_a_sasso_

NEGRISCASTALDA1438337471120.jpg--la_protesta_dei_migranti_a_sasso_di_castalda_
.

 

NEGRISCASTALDA1438337472118.jpg--la_protesta_dei_migranti_a_sasso_di_castalda_

Une vingtaine de soi-disant réfugiés hébergés grâce à l'argent du contribuable dans une structure d'accueil gérée par une coopérative du petit village de Lucano on protesté par une manifestation qui a ensuite dégénéré en actes de banditisme.

Ces immigrés, tous venant de pays africains, ont mis le feu à des matelas, des meubles et autres objets qu'ils avaient empilés pour en faire une barricade dans le centre historique de Sasso di Castalda,.

La police et les carabiniers sont intervenu et ont réussi à calmer les émeutiers et les pompier ont pu éteindre les flammes.

Si vous, citoyen, allumez un feu sur la place, on vous arrête. Les "réfugiés" eux, on les change d'hôtel. Point.

 

 

Source 1  en italien

Source 2 en italien

17 commentaires

  1. Posté par Philippe chantal le

    J ai fait des missions humanitaires en zone subsaharienne ces 10 dernieres annees….lorsque je disais que l africain n est pas si gentil que ça, violent , jaloux, personne ne voulait me croire….je crois que maintenant tous les sceptiques m’ont compris….trop tard…et je n ai JAMAIS ete payee….et dire que j ai 68ans et que personne ne m aide à me loger !!!et que le 8juillet dernier je devais me faire opérer à la croix rousse à Lyon…et on a donné ma place à 1 algerien et 1 migrant !!! Je n arrete pas de crier : « au secours aidez moi logez moi !!!a ce gouvernement de milliardaires….mais jamais aucune aide ni reponse….je suis helas Francaise. Chantal Philippe

  2. Posté par Loutchia le

    C’est devenu du n’importe quoi là!
    Est-ce si difficile de les renvoyer chez eux? Les politiques devraient mettre des jupes au lieu de pantalons!

  3. Posté par titeux le

    Encore une fois on a belle et bien la preuve qu’il n’ont aucune envie de s’intégrer, mal logés ??? de quoi se plaignent t-il ils ont le gite et le couvert et il ne sont toujours pas contents ? Non mais franchement il n’ont vraiment aucune morale, […]

  4. Posté par KANDEL le

    Une seule solution, on enferme tous ces envahisseurs profiteurs dans des camps fermés aux conditions spartiates (femmes, enfants compris), avec tambouille militaire et visite sanitaire comme à l’armée.

    On ne sort de ces camps fermés que si l’on accepte le retour au pays d’origine (Afrique, …, dans tous les cas hors UE).

    Tout se sait très vite … et il ne viendra plus aucun de ces envahisseurs en Suisse.

    C’est la solution « australienne » lorsque le pays en question n’est pas une île protégée par de vastes étendues maritimes.

  5. Posté par bigjames le

    @Aude
    Donnez leurs, donnez leurs.
    Je ne suis pas du tout d accord avec vous.
    Une seule solution. Remigration.

  6. Posté par paul le

    Mais comment font donc les policiers pour avoir autant de patience avec eux ???

  7. Posté par MALOCHET Daniel le

    Amis Italiens, sur vos plages élevez des cochons, vous allez voir comme quoi l’élevage de porcs est bon pour la tranquillité

  8. Posté par andrea le

    Je me souviens quand, enfant, on m’invitait à mettre mon argent de poche dans l’enveloppe du Carême afin d’aider les petits africains démunis.
    Maintenant, ils débarquent ici et ont cette attitude.
    Je n’ai pas de plus gros regrets dans ma vie que pour ces 5 fr. par semaine (la totalité de mon argent de poche) dont je me privais pour eux.
    Que l’on ne vienne plus me solliciter pour un seul centime!

  9. Posté par Jacques le

    Je ne sais pas si vous avez vu les photos de ce pauvre refugié déambulant avec une grosse valise Samsonite haut de gamme…

  10. Posté par Ange le

    Pourquoi s’obstinent-ils à venir chez nous puisque rien ne leur plait … Preuve que c’est juste économique ou pire, pour la délinquance ! C’était mieux chez eux ? Alors retour !

  11. Posté par GOOSSENS Léopold le

    Je pense que dans ces cas, il faudrait appliquer le retour à l’envoyeur point barre.

  12. Posté par Adriano massimo le

    Bon il faut entendre tous les sons de cloches comme on dit !
    Mais si c’est le cas, pour être magnanime, retour express par colis recommandé dans leur pays !!! Et si ils sont de nationalité italienne depuis peu, dans ce cas, qu’ils la perdent et soient réexpédiés direct à la source où il pourront manifester comme ils l’entendent sous les palmiers. Je ne suis pas raciste, mais ces gens qui profite de NOTRE pognons, qui ne foutent* rien et qui croient que tout va tomber tout seul dans leurs bras et qui en plus se permettent de protester et d’être arrogants, JE DIS NON !!!!! Ce n’est plus supportable.

  13. Posté par Jean-Pierre MOTTAY le

    Ils veulent déjà vivre comme des Européens et ne se contentent pas de ce qu’on leur donne. Des sauvages.

  14. Posté par Aude le

    Très bien, si ces gens-là ne sont pas satisfaits ni avec la nourriture, ni avec le logement, il y a d’autres possibilités..
    Voyons avec un peu d’imagination :
    1) Qu’ils fassent eux-mêmes les courses et se préparent également leur nourriture. Et de un, ils se rendront compte du prix de la nourriture. Ils mangeront ce qui leur convient…et surtout, surtout, ils seront bien occupés et passeront moins de temps à protester.
    2) Ils ne sont pas d’accord avec leur logement. Donnez-leur un bon sac de couchage et qu’ils dorment à la belle étoile…au milieu du bruit…ou dans la nature…sous le soleil ou sous la pluie..Ils seront alors bien contents d’avoir un bon lit pour dormir.
    3) Ils se croisent les bras à longueur de journée…donnez-leur du boulot…Nettoyer une plage, des sentiers, la rue ou fabriquer des objets artisanaux qu’ils puissent revendre..que sais-je. Après tout qu’ils paient en échange ce qu’ils reçoivent…Pourquoi les maintenir dans l’oisiveté et tout leur donner. Qu’ils connaissent le prix des choses en Europe..
    Il faut cesser cet assistanat et surtout cesser d’être à l’écoute de leurs moindre désirs et se soumettre à leur volonté…Car plus on leur donnera…plus ils réclameront…puisque ça marche…

  15. Posté par Chevrier Michèle le

    Je pense que ces gens ne sont pas civilisés et qu’ils n’ont rien à faire sur notre sol.

  16. Posté par G. Vuilliomenet le

    Guerre que nos salopards de dirigeants et leurs laquais baveux ne veulent pas voir!

    C’est avec impatience que j’attends la remise en fonction de « Sainte Guillotine »!

  17. Posté par C. Donal le

    Ils sont faméliques, mous de trop de souffrance, le regard doux plein de la reconnaissance du miraculé.
    Lorsqu’ils seront plus nombreux, certains comprendront – trop tard – qu’ils ne s’agit pas de boat peoples des années 70-80.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.