Mosquée d’Annemasse: des musulmans intégrés peuvent-ils se distancier des musulmans extrémistes ?

Mireille Vallette
journaliste
MosquŽe Annemasse

Refus de discours clair sur les préceptes enseignés, refus de condamner quel que groupe radical que ce soit : les mosquées de la tolérance… inquiètent aussi.

Depuis le 10 juillet, un projet de mosquée à Annemasse trouble la somnolence estivale. Ce jour-là, un compromis de vente d’un terrain a été voté à l’unanimité moins une voix par le conseil municipal. Problème: un maraîcher, Pierre Grandchamp, loue ce terrain de 7000m2 à la ville et doit partir. « Je ne comprends pas pourquoi on s’acharne sur des terres cultivables, alors qu’il y a des friches industrielles disponibles ».  Il se dit prêt à acheter le terrain, 700'000 euros, ce qui n’est pas pour l’instant à portée de sa bourse. Il a entamé plusieurs procédures qui retarderont un projet que les musulmans, à l’étroit, cherchent à réaliser depuis plus d’une décennie.

Le Centre culturel des musulmans d’Annemasse (CCMA) a fait le point cette semaine sur son projet. C’était l’occasion pour moi de poser quelques questions de fond.

Quel genre d’islam prône le CCMA ? Tolérant. Par exemple, il veut assurer seul le financement de sa mosquée. « Nous avons recueilli par des dons plus de la moitié du coût du terrain, et nous voulons poursuivre dans cette voie », explique son président Hamid Zeddoug. « Notre fierté ce sera une mosquée 100% annemassienne. Quelqu’un qui construit lui-même sa maison y est plus attaché ». Les sollicitations seront cependant faites dans toute la France, en Suisse voisine et en Allemagne selon la coutume, explique le président.

En réponse à une question sur la liberté religieuse, Hamid Zeddoug affirme en être partisan: chacun peut quitter l’islam quand il veut, un musulman peut épouser qui il veut. Est-il donc opposé à la condamnation à mort des apostats que prévoit la charia ? Il élude: « Je suis en France et je respecte la loi française. Ici, on n’applique pas la charia ». La laïcité lui convient parfaitement: « Ce cadre nous réconforte, d’autant plus que les pays riches vont attirer davantage de populations. On ne trouvera plus de Suisses ou de Français pur souche. La laïcité est un bon cadre ».

Cette mosquée, les musulmans d’Annemasse la veulent ouverte à tout citoyen, qu’il soit chrétien, juif ou sans religion. « Respect, intégration, dialogue et transparence » sont au programme.

Ces déclarations sont rassurantes. Mais les peurs des citoyens, au vu de ce qui se passe en Europe et dans le monde musulman, sont vives. Pourquoi alors le mouvement ne dirait-il pas clairement quel islam il promeut ? Pourquoi ne répondrait-il pas aux questions qui inquiètent, par exemple les lectures littéralistes du Coran: laisse-t-il de côté les versets qui incitent à combattre les non-musulmans ? Ceux qui stipulent l’infériorité des femmes ? Est-il opposé au niqab ? « Personnellement, je suis opposé au port du niqab, répond Hamid Zeddoug, mais l’une des quatre écoles de l’islam sunnite l’autorise. Je ne peux moi l’interdire. Et l’interdire, c’est une atteinte à la liberté. Nous tentons d’amener les gens à l’islam du juste milieu. Laissez les musulmans dompter leurs extrémistes ! ».

Adelaziz Benjelloun, ex-président du centre, prend alors la parole: « Ce sont les Etats-Unis qui ont fabriqué les extrémistes ! Ce sont eux qui ont fabriqué Ben Laden. Mourir en tuant, ce sont les Américains qui l’on créé ». Hamid Zeddoug approuve et ajoute: « Je respecte les lois, mais ces questions nous concernent, la religion est du domaine privé ».

Condamner les barbaries infligées aux femmes dans de nombreux pays musulmans, l’absence de liberté religieuse dans la totalité de ces pays, leur non-respect de si nombreux droits humains ? Les textes, Coran, Sunna, charia, en contiennent les sources. Ces textes sont-ils différents à Annemasse ? Qu’est-ce que cet islam « du juste milieu » promeut ? Pourquoi cette impossibilité à se démarquer des mouvements radicaux et extrémistes ? Pourquoi ce besoin de dédouaner les kamikazes de leurs crimes par des affirmations grotesques ?

Je rêve d’une manifestation musulmane - ce serait une première ! - qui dénoncerait le djihad en général, des crimes sanglants en particulier (ceux de Merah par exemple) et l’ensemble de ces ignobles kamikazes.

Le maire respecte à la lettre la laïcité

Les douze communes de l’agglomération se sont prononcées pour le principe d’une mosquée. Edifiée avec des fonds privés. Question recherche de terrain, les communes ont beaucoup cherché, mais se sont toutes cassé le nez. Le fait que ce genre de projets est sujet à polémique n’y est peut-être pas étranger. Toujours est-il que c’est au final Annemasse qui trouve une solution. Christian Dupessey, son maire, est beau joueur. « Il était après tout normal que nous trouvions une réponse ici »,

La Ville ne participera pas au financement. « Je suis très attaché à la laïcité, de même que mon équipe. Nous avons toujours dit que nous ne donnerions pas un centime pour un projet cultuel, qu’il s’agisse de mosquée ou d’église ». Un discours qui devient rare. D’innombrables communes françaises font semblant de respecter la loi de 1905* par un grossier artifice: elles nomment « culturels » des locaux (classes, bureaux, salles de conférence, bibliothèque) dans lesquels la seule religion (« le culte » selon la loi) musulmane est enseignée. Objectif: subventionner, souvent très généreusement. Pour Annemasse, « il n’y a aucune ambiguïté, nous respectons la loi de 1905 ». Il n’a pas été question non plus, comme le font un nombre croissant de mairies, de louer un terrain au prix d’un euro (bail emphytéotique).

Le maire connaît-il le genre d’islam enseigné au CCMA ? Est-il convaincu qu’il respecte les valeurs républicaines et démocratiques ? « Je ne suis convaincu de rien du tout. Je ne sais pas ce qui se dit ni dans les mosquées, ni dans les églises. Ce n’est pas à moi de contrôler cette parole. Le maire est là pour s’assurer que la loi est respectée. Or ici, la communauté musulmane ne crée aucun problème ».

A la question de savoir si le statut des filles et femmes musulmanes n’inquiète pas un peu les autorités, ce qu’indiquent par exemple l’extension du foulard, puis l’apparition du niqab, le maire a la même réponse. Son adjoint responsable de l’urbanisme, Michel Boucher, par ailleurs directeur d’école, observe cependant: « Nous sommes très attentifs aux droits des filles, nous faisons beaucoup pour les garantir. Moi, j’avoue que les foulards m’incommodent. Je n’ai aucun plaisir à les voir portés ».

Christian Dupesssey: « Je suis l’élu de tous les Annemassiens et comptable de l’intérêt général. Et, je veille à ce que la loi soit appliquée, dont celle contre le niqab. La police a déjà dressé plusieurs PV. Mais je ne vais pas rejeter le voile. L’équipe au pouvoir est rassemblée sur des valeurs, dont le très important vivre ensemble, de même que la laïcité qui est au-dessus de tout. Nous avons beaucoup de discussions pour savoir ce qui ressort du privé et du public. Et il est clair que la religion doit rester dans le domaine privé ».

La commune n’a donc jamais accepté pour raisons religieuses des dispenses scolaires, par exemple de natation, ou une nourriture spéciale ou encore des dispositions particulières durant le ramadan.

 

*Art.2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte [...] ».

4 commentaires

  1. Posté par Zeller Philippe le

    je ne sais pas qui a dit :  » ce ne sont plus les bruits de bottes qui sont inquiétants, mais le silence des babouches »

  2. Posté par carlesen le

    Bravo à Mireille Vallette enfin une journaliste qui connait l’islam et la problématique qu’il pose dans nos sociétés occidentales. Elle a posé les bonnes questions aux représentants musulmans, des questions embarrassantes auxquelles ils ont répondu en mentant effrontément.
    Voilà des musulmans prêts à accorder leur fille à un Kafir (incroyant), à ne pas demander d’appliquer la charia en France. Impossible à croire, ces paroles vont à l’encontre de tous les dogmes de l’islam ou alors ces musulmans ne sont plus musulmans.
    Quant aux USA qui auraient créé les extrémistes alors que depuis 1400 l’islam est extrémiste c’est un peu fort de café.

  3. Posté par maryse le

    La France est fichue ! Partons ou mieux sauvons-nous !!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.