Sexisme et mots interdits à l’université : Oxford et Cambridge contre le génie

cambridge

L’université de Cambridge part en guerre contre certains mots interdits, tel génie, qui perpétueraient une « inégalité de genre ». Même souci d’éradiquer le « sexisme » à Oxford, y compris par la destruction des examens. Aujourd’hui, c’est l’académisme qui mène la révolution.

Suite

5 commentaires

  1. Posté par conrad hausmann le

    Genies ? C’est qui ? On a demandé à des prix Nobel de physique des noms qu’ils pourraient qualifier de Génie, réponses : Euclide, Pythagore,Léonard de Vinci, et Newton. Ces 4 toujours cités et quelques autres plus rarement cités. Ne confondons pas génies-très rares- et nos petits savants financés pendant plus de 20ans dans nos écoles et universités. Ils ne font qu’apprendre ce que d’autres ont trouvé bien avant….Donc le mot génie peut étre interdit dans nos unis.

  2. Posté par coocool le

    Rendez-vous dans 20 ans, lorsque ces pseudo-élites seront au pouvoir!…

  3. Posté par Rémy Fassola le

    Le « Nouvel Ordre Mondial » est en marche.. tout comme la république française !

  4. Posté par Al Ber le

    Les hommes naissent profondément inégaux. Il y a des grands, des petits; des beaux, des môches; des gros, des maigres; des blancs, des noirs; des intelligents et des très cons comme semble le montrer ces universités anglaises autrefois berceaux de l’excellence.

  5. Posté par Vautrin le

    On a de la peine à regarder des universités jadis prestigieuses tomber dans l’imbécillité la plus noire, la plus crasse. L’Occident est fichu.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.