Belgique. Enrichissement multiculturel: Le déploiement des militaires a déjà coûté plus de 100 millions d’euros

argent-wc

Le coût de l'opération "Vigilant Guardian", le déploiement de centaines des militaires, actuellement un maximum autorisé de 1.250 hommes et femmes, dans les rues des plusieurs villes en soutien à la police fédérale a franchi le cap des cent millions d'euros, a indiqué le ministre de la Défense, Steven Vandeput, sans préciser si ce montant était totalement remboursé.
"Le coût total de cet engagement pour la période allant du 17 janvier 2015 au 18 avril 2017 s'élève à 100.289.000 euros", a-t-il affirmé mercredi en commission de la défense de la Chambre, en réponse à une question du député Veli Yüksel (CD&V) qui l'interrogeait sur cette opération baptisée "Vigilant Guardian" (OVG) destinée à lutter contre le terrorisme après les attentats commis à Paris et le démantèlement d'une cellule terroriste à Verviers en janvier 2015.

Le dispositif a évolué dans le temps. Fort de 300 militaires au départ, il a été porté à 1.300 personnes après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, puis, après une légère réduction, à un pic de 1.828 militaires à la suite des attentats de Bruxelles le 22 mars 2016.

(...)

Source

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.