Il faut défendre Anatoly Livry

post_thumb_default

 

M. Livry semble avoir une forte personnalité. M. Livry dérange les gens médiocres de sa section du CNU. Ils préfèrent évidemment avoir des laquais pour obligés. II n'est pourtant pas du ressort du CNU d'apprécier si la personnalité de Monsieur Livry est compatible ou non avec le métier d'universitaire en France. C'est à l'établissement recruteur, et plus particulièrement aux universitaires qui le composent et le font fonctionner, qu'il revient d'apprécier l'adéquation du profil de M. Livry avec leurs propres besoins. Continue reading →

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Marie le

    Ce CNU est, par nature, une boite soviétique.
    De plus, j’ai su que le CNU attaque A. Livry : ces apparatchiks ne citent jamais François Garçon ou d’autres enseignants-chercheurs qui sont conte le CNU mais se focalisent sur M. Livry.
    Comme si au seind e l’Université française tous les enseignants-chercheurs étaient pour le CNU et M. Livry était un « intru ».
    C’est une forme de schisophrénie collective et collectiviste : lire cet article de François Garçon de Paris I – Panthéon Sorbonne et puis hueuler ensemble : « Il ne se passe rien, on n’a rien lu ! » ( » M. Livry dérange les gens médiocres de sa section du CNU » : François Garçon).
    Ce sont des grands malades mentaux – ces syndicalistes universitaires français – qui elèvent nos futures … « élites » !

  2. Posté par Vautrin le

    Le cas d’Anatol Livry est bien connu. La nuisance de la CNU aussi, en dehors du SNESup, bien entendu. Pour avoir été universitaire, je confirme : c’est à la fois un ascenseur pour la médiocrité et un dispositif de reproduction des « sorbonagres » (Rabelais inventa ce mot) gauchistes. Au point que l’on se demande à quoi servent aujourd’hui certaines universités françaises. Course au pouvoir, petites compromissions, copinage : la valeur d’un scientifique n’entre pas en ligne de compte.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.