Les Démocrates Suédois négocieraient actuellement avec le gouvernement pour créer les conditions propices à la remigration des personnes qui ne se sont pas intégrées.

post_thumb_default

 

Le mois prochain (6-9 juin), auront lieu les élections au Parlement européen. Le slogan des Démocrates de Suède (SD) avant les élections est : « Mon Europe construit des murs », une attaque mal dissimulée contre ceux qui, lors de la crise migratoire de 2015-2016, voulaient briser les frontières extérieures de l’Europe. Le chef du parti, Jimmie Åkesson, souligne qu’il est important de sécuriser les frontières extérieures et intérieures.

“Aujourd’hui, si nous voulons surveiller nos frontières, comme le pont de l’Øresund, nous ne pouvons pas le faire, mais nous devons aller à Bruxelles chapeau à la main et demander en mendiant si nous sommes autorisés à sécuriser notre frontière ou non”, dit Åkesson.

Il s’attend à ce que la pression migratoire, notamment à travers la Méditerranée, augmente à l’approche de l’été, et estime qu’il est important que l’Europe s’unisse pour retourner à nouveau les bateaux vers l’Afrique. Il souligne en outre les procédures d’asile pour ceux qui parviennent à entrer illégalement en Europe. L’Italie envoie ces migrants et demandeurs d’asile en Albanie pendant que la demande d’asile est traitée. Il estime donc qu’il est possible que d’autres pays de l’UE fassent de même.

La gauche détient la majorité au Parlement européen, et Åkesson estime que renverser cette majorité sera crucial pour le futur profil de l’immigration en Europe. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’une politique d’immigration réaliste pourra être mise sur la table, estime-t-il.

www.rights.no

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.