Virus & Complotisme – « Les Juifs sont responsables du coronavirus »

Michel Garroté
Politologue, blogueur

-

Virus & Complotisme - "Les Juifs sont responsables du coronavirus"

-

Michel Garroté  --  De 2007 à aujourd'hui, j'ai publié de nombreuses analyses, sur dreuz.info, puis, sur lesobservateurs.ch, à propos des théories complotistes et conspirationnistes (« Le complot juif mondialiste » ; voir lien tout en bas du présent dossier). Pour ce faire, je me suis notamment basé sur les recherches et analyses de Pierre-André Taguieff, Philippe Karsenty, Alexandre Del Valle, Michel Gurfinkiel, Bat Ye'Or, Daniel Pipes, Caroline Glick, Ivan Rioufol, Véronique Chemla et Gilles William Goldnadel.

-

Vu de Suisse, les thèses  complotistes et conspirationnistes diffusées en France me laissent songeur. A croire qu'en 2020, dans le sillage du Coronavirus, l'extrême-gauche hexagonale et ses courroies de transmission reprennent à leur compte la propagande judéophobe pétainiste, dans une version islamo-gauchiste qui se prétend "antisioniste" (avec, à l'appui, les drapeaux du Hamas et du Hezbollah...).

-

Je précise qu'à vrai dire, selon moi, les Juifs en diaspora et les Juifs en Israël, n’ont qu’un seul et unique désir : pouvoir, enfin, vivre tranquilles. En matière de conquête et de contrôle du monde, l’on ferait mieux de lire les documents diffusés  --  en terre d’islam, ainsi que sur Internet et dans les mosquées occidentales  --  par l’Organisation de la Coopération Islamique. Car, c’est de ce côté-là que l’on trouvera des indices et même des preuves de réelles conspirations et de réels complots.

-

Le présent dossier sur la pandémie et le complotisme se subdivise en six analyses : 1- "Les théories du complot à l'heure du coronavirus" ; 2- "Propagande antisémite - "Les Juifs sont responsables du coronavirus" ; 3- "La pandémie du Corona alimente les théories conspirationnistes" ; 4- "Complotisme et mensonges : gare aux fake news sur le coronavirus" ; 5- "Coronavirus : c’est le Mossad" ; 6- "Coronavirus : l’urgence de combattre le virus des idées fausses".

-

1- Les théories du complot à l'heure du coronavirus

-

Des voix influentes s'élèvent soudainement pour imputer la responsabilité du virus COVID-19 non pas à la Chine communiste mais au Royaume-Uni, aux États-Unis et à Israël (extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse) : Cette inflexion participe d'un schéma de pensée pernicieux remontant au Moyen Âge et qu'il est nécessaire de prendre au sérieux et de réfuter. Ce schéma de pensée remonte à environ 1100 après J.-C., au temps de l'Europe des Croisades. Depuis cette époque, des gens déboussolés espérant donner un sens à des phénomènes inattendus et néfastes invoquent systématiquement une conspiration mondiale dont la plupart fait porter la responsabilité à deux seuls prétendus conspirateurs : les membres de sociétés secrètes occidentales ou les Juifs. Les sociétés secrètes comprennent les Templiers, les francs-maçons, les jésuites, les Illuminati, les Jacobins et la Commission trilatérale.

-

Quant aux Juifs, ils seraient dirigés par une autorité occulte, les « Anciens », exerçant un encadrement strict au moyen d'organisations de façade telles que le Sanhédrin, l'Alliance Israélite Universelle et l'American Israel Public Affairs Committee. À l'époque contemporaine, les adeptes des théories du complot ont ajouté à ces organisations différents pays : les sociétés secrètes ont engendré le Royaume-Uni et les États-Unis, les Anciens parmi les Juifs sont devenus Israël. De manière constante, ces trois États sont jugés responsables de faits inattendus et choquants tels que l'assassinat de JFK, la mort de la princesse Diana, les attentats du 11 septembre ou encore la Grande Récession.

-

Et il en va de même avec le COVID-19. Pourtant, il est prouvé que le virus a pris naissance dans la ville chinoise de Wuhan avec pour foyer soit un « wet market », ces marchés de produits frais où l'on trouve des animaux vivants destinés à la consommation humaine, soit l'Institut de virologie de Wuhan, soit une combinaison des deux (des animaux infectés au sein de l'institut et revendus comme nourriture sur le marché).

-

Le fait que le Parti communiste chinois (PCC) s'est efforcé de dissimuler le virus a non seulement facilité la propagation mais aussi occulté les origines de ce virus. En revanche, ce qui s'est produit ensuite est connu de presque toute personne sensible et vivante aujourd'hui : parti de Wuhan, le virus a gagné les autres régions de la Chine avant de se propager dans le monde. Tous ceux qui lisent cet article ont vécu et ressenti cet événement historique récent. Et il n'y a aucun mystère sur la responsabilité première du PCC dans la pandémie. L'expression virus de Wuhan n'a rien d'une insinuation raciste mais décrit précisément la réalité.

-

Le fait d'accuser exclusivement les Britanniques, les Américains et les Juifs revient à passer sous silence les 94 autres pour cent de l'humanité à savoir, les grandes puissances de l'Europe continentale (France, Allemagne, Russie), les mouvements totalitaires (communisme, fascisme, islamisme), les membres des religions universalistes (bouddhistes, chrétiens, musulmans) et l'ensemble du monde non-occidental (Iran, Chine, Japon). Dans le cas présent, la Chine communiste n'est pas considérée comme un conspirateur plausible. Par conséquent, les théories du complot qui ont inévitablement fait surface, se sont focalisées sur les trois éternels suspects et il n'est pas étonnant que le PCC les encourage. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lijian Zhao, a tweeté : « Ce pourrait être l'armée américaine qui a introduit l'épidémie à Wuhan ». Il a également retweeté des informations « très importantes » sur « de nouvelles preuves que le virus provient des États-Unis. »

-

Le Washington Post explique qu'en conséquence de ces assertions officielles et d'autres, « les discours anti-américains ont pris de l'ampleur » en Chine au point que les communications Internet du pays sont « inondées par la théorie selon laquelle le coronavirus provient des États-Unis ». De même, les médias russes ont accusé Londres et Washington d'avoir développé le virus soit pour nuire à la Chine en sapant son économie, soit pour se préparer à une offensive en testant ses armes biologiques de défense. Deux généraux iraniens des Gardiens de la Révolution ont agité le spectre du virus en le présentant comme une arme biologique américaine ayant la Chine et l'Iran pour cibles, tandis que la chaîne étatique iranienne a imputé à plusieurs reprises l'origine du virus à des éléments américains ou sionistes. Des médias algériens et turcs ont accusé les Juifs d'avoir développé le coronavirus afin de gagner en puissance, de rendre les peuples stériles ou de faire fortune en vendant l'antidote.

-

L'Anti-Defamation League observe qu'aux États-Unis, les adeptes des théories du complot se servent du COVID-19 « pour diffuser leurs théories antisémites selon lesquelles les Juifs sont responsables de la création du virus qu'ils propagent pour accroître leur contrôle sur une population décimée, ou bien que les Juifs tirent profit de la situation ». Le fait que les Israéliens sont en première ligne dans la recherche d'un remède au COVID-19 est déformé par les adeptes des théories du complot selon qui les Israéliens tirent profit de la situation. C'est ainsi que le virus de Wuhan a exhumé des thématiques médiévales en réponse à des faits d'actualité inattendus et négatifs. Aussi absurdes qu'elles soient, ces théories empêchent de comprendre la nature du virus, de le traiter et d'en limiter les ravages. Bien qu'il soit tentant de les passer sous silence, il est nécessaire de réfuter ces théories du complot complètement folles sous peine de les voir s'envenimer, croître et, comme si souvent par le passé - pensons à Staline et à Hitler - devenir la menace de terribles ravages.

-

http://fr.danielpipes.org/19290/les-theories-du-complot-a-heure-du-coronavirus

-

http://www.danielpipes.org/19280/conspiracy-theories-in-a-time-of-virus

-

2- Propagande antisémite - Les Juifs sont responsables du coronavirus

-

L’activiste des droits de l’homme et ancien homme politique israélien Natan Sharansky condamne la  propagande antisémite évidente en Turquie, en Iran, en Jordanie et ailleurs, accusant à tort les Juifs de propager le coronavirus, affirmant que ce n’est qu’un exemple de plus récent de la campagne de délégitimation émanant du Moyen-Orient (extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse) : Cette campagne a notamment été lancée en Turquie, Iran et Jordanie. ‘’L’idée que les Juifs sont derrière le virus, que les Juifs veulent détruire les marchés, gagner de l’argent ou qu’Israël est derrière cela – Il n’y a rien de nouveau là-dedans. Nous l’avons vu pendant la peste noire au Moyen Âge. Il y avait une large conviction que les Juifs étaient responsables. La différence entre hier et aujourd’hui est qu’aujourd’hui l’État d’Israël est fort, nous combattons l’antisémitisme et nous le vaincrons’’, a déclaré Sharansky, qui a dirigé l’Agence juive jusqu’en 2018,  lors d’une cérémonie de remise des prix organisée en ligne par le Mouvement de lutte contre l’antisémitisme (CAM).

-

Sharansky et l’envoyé spécial des Etats-Unis dans la lutte contre l’antisémitisme Elan Carr ont discuté des efforts antisémites visant à utiliser le coronavirus pour propager la haine anti-juive. Environ 30 000 personnes ont regardé l’événement en ligne, y compris ceux en quarantaine dans le monde en raison du coronavirus, après l’annulation de l’événement qui devait avoir lieu au Musée national d’histoire juive américaine de Philadelphie, en raison de la crise sanitaire. Sacha Roytman-Dratwa, directeur du Mouvement de lutte contre l’antisémitisme, a déclaré: ‘’La propagation du coronavirus est également un terrain fertile pour la propagation de l’antisémitisme. Nous avons vu un certain nombre de déclarations antisémites de responsables iraniens mais aussi en Europe, aux États-Unis et au Moyen-Orient. À la lumière de la montée de l’antisémitisme, nous exhortons les gouvernements à prendre des mesures fermes contre la haine des Juifs et pour que les communautés juives en soient conscientes’’.

-

Alors que le nombre de cas confirmés de coronavirus ne fait qu’augmenter dans le monde, la Ligue Anti-Diffamation (ADL) a noté que les extrémistes continuent d’utiliser le virus pour faire avancer leur sectarisme et leur antisémitisme, tout en promouvant les théories du complot’ sur Internet et d’autres plateformes’’. “La théorie du complot la plus populaire est que les Juifs utilisent ce virus comme moyen de faire du profit”, a déclaré Alex Friedfeld, chercheur à l’ADL. “Ils disent que les Juifs l’ont fabriqué et vont profiter de l’effondrement des marchés par le biais de délits d’initiés’’. Les extrémistes s’appuient principalement sur les plates-formes de médias sociaux marginales pour diffuser leurs opinions, mais à mesure que le virus se propage, il est devenu plus facile de trouver des théories xénophobes, antisémites et de complot sur les médias sociaux grand public’’, a déclaré l’ADL. Les théories du complot ont également fait leur chemin à la télévision, avec une personne à la télévision turque affirmant que “les juifs, les sionistes ont organisé et conçu le nouveau coronavirus comme arme biologique tout comme la grippe aviaire” pour “concevoir le monde et s’emparer des pays et de leur population’’.

-

https://fr.ejpress.org/natan-sharansky-denonce-la-propagande-antisemite-affirmant-que-les-juifs-sont-responsables-du-coronavirus/

-

3- La pandémie du Corona alimente les théories conspirationnistes

-

L’anti-Defamation League (ADL) lance un cri d’alarme face à la remontée en flèche des théories antisémites conspirationnistes suite à la propagation du virus du Corona (extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse) : Avec les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter, il suffit de quelques personnes assises devant leurs claviers pour inonder la toile de théories et accusations les plus ahurissantes concernant le rôle supposé des Juifs ou du Sionisme dans ce fléau mondial. Les diffuseurs de ce genre de théories accusent par exemple les Juifs d’avoir créé ce virus pour prendre le contrôle du monde ou pour en retirer des bénéfices financiers! L’origine de ces théories se trouve aussi bien dans les milieux d’extrême droite que dans des pays musulmans comme la Turquie, l’Irak ou l’Iran, sans parler des organisations terroristes ‘palestiniennes’ ou du BDS.

-

Les antisionistes ne sont pas en reste en ce domaine. Le Prof. Assad Abu Khalil, maître de conférences en Sciences politiques dans une université californienne a cru savoir « qu’Israël traite de manière différente ses citoyens juifs et non-juifs et va emprisonner massivement ses citoyens non-juifs ». En Grande-Bretagne, Rushan Saliah, le rédacteur en chef du site musulman d’informations 5Pillars a écrit sur Twitter: « Je préfère prendre le risque d’être contaminé par le virus plutôt que d’utiliser un vaccin produit en Israël ». Qu’Allah l’exauce.

-

Carole Nuriel, présidente de la section israélienne de l’ADL a souligné avec inquiétude que si la propagation du virus s’accompagne d’une hausse vertigineuse des théories antisémites conspirationnistes celles-ci ont un impact multiplié par le fait que les gens confinés à leur domicile passent beaucoup plus de temps sur les réseaux sociaux.

-

Elle précise que la sphère « palestinienne » n’est de loin pas exempte de ce genre de théories. Elle cite une caricature montrant une jeune fille « palestinienne » faisant face à la fois à un soldat pointant son arme sur elle et au virus du Corona, avec la légende. « Le virus du Corona et Tsahal ont unis leurs efforts contre le peuple palestinien ». D’autres sites ou internautes se réjouissent du nombre croissant de personnes atteintes en Israël ou proposent même de propager le virus en Israël ou dans des communautés juives à travers le monde en y introduisant de force des personnes atteintes du virus.

-

Les théories contenues dans le pamphlet très antisémite Protocole des Sages de Sion sont reprises et notamment aujourd’hui la volonté des Juifs de créer des tensions dans les sociétés au moyen de ce virus jusqu’à engendrer des guerres civiles afin de mieux asseoir leur domination. Le test négatif au virus effectué sur Binyamin Netanyahou est expliqué par l’un des diffuseurs de haine par le fait que c’est le Premier ministre israélien lui-même qui aurait créé ce virus.

-

Les négationnistes y vont aussi de leur côté, en se demandant comment il y aurait pu avoir 6 millions de Juifs exterminés durant la Shoah alors que les Chinois ont déjà du mal à incinérer leurs morts infiniment moins nombreux. Carole Nuriel rappelle que l’accusation de propagation de maladies par les Juifs n’est pas récente, citant la sinistre période de la Peste noire au Moyen-Âge en Europe et même les grippes aviaire et porcine, plus récentes qui avaient également donné lieu à de pareilles accusations calomnieuses. Et l’on pourrait rajouter la propagande ‘palestinienne’ et l’éducation diffusée dans les écoles qui n’hésitent pas à accuser Israël d’empoisonner l’eau ou de diffuser délibérément des maladies dans la population arabe. L’antisémitisme classique et ses thèmes odieux n’ont pas disparu, ils ont tout simplement changé d’habits et se diffusent à une échelle vertigineuse « grâce » aux réseaux sociaux.

-

https://lphinfo.com/antisemitisme-la-pandemie-du-corona-alimente-les-theories-conspirationnistes/

-

4- Complotisme et mensonges : gare aux fake news sur le coronavirus !

-

Attention aux idées mensongères répandues sur Internet (extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse) : De nombreuses personnes les propagent, y compris un fameux youtubeur vivant dans le Vallespir et dispensant depuis quelques années des conseils potentiellement dangereux – complotiste, il remet en cause le VIH, l’existence des métastases, l’intérêt de la chimiothérapie, assure que les maladies n’existent pas etc. L’homme aux plus de 400'000 abonnés, apparaissant dans des vidéos aux côtés de personnalités de droite radicale comme Dieudonné ou des proches d’Alain Soral, était suivi par la Miviludes – organe de vigilance contre les mouvements sectaires – et prétend s’attaquer à des maladies graves avec des jus de fruits et légumes, la boutique partenaire de son site proposant des extracteurs à prix exorbitant. Il a diffusé plus d’un millier de vidéos très controversées et sans la moindre formation scientifique.

-

Le 14 mars il s’attaque au coronavirus en préconisant le jeûne pour « muscler le système immunitaire » (sic), ajoutant « si j’étais ministre de la santé ce serait réglé rapido ». Un autre youtubeur, proche de lui et qui vend des programmes de formations, propose de prendre des bains froids contre le coronavirus, et un troisième affirme que la méditation protège ou guérit le virus. Des partisans de l’anthroposophie – mouvement tentaculaire fondé par Steiner, qui fait appel à des forces cosmiques, des archanges etc et qui a une vitrine écolo, en étant notamment à l’origine de la technique agricole dite de « biodynamie » – s’y mettent aussi avec une vidéo sur internet, diffusée le 16 mars, à propos du coronavirus, évoquant une responsabilité de la 5G et d’une « électrification de la Terre ».

-

Méfiance face aux charlatans, même quand leur jargon est tiré du vocabulaire scientifique ! Si avec ceux-là on est dans l’extrême et le mercantile malsain, bien d’autres fake news plus subtiles se diffusent sur les réseaux sociaux. En voici quelques unes :

-

Une info circule affirmant que l’infection ne provoque pas d’écoulement nasal. Effectivement l’un des symptômes les plus annoncés est une toux sèche mais le nez qui coule n’est pas impossible.

-

Les boissons chaudes, glacées, ou l’alcool tueraient le virus : faux encore.

-

Boire régulièrement éliminerait le coronavirus : faux toujours.

-

Pouvoir retenir on souffle plus de 10 secondes sans tousser montrerait que vous n’êtes pas infecté : faux évidemment.

-

Le virus pourrait être transmis par des animaux de compagnie ou les moustiques : rien ne permet de le penser actuellement.

-

De nombreux remèdes sont évoqués mais leur utilité n’a pas été prouvée ou reconnue à ce jour. Notamment les vitamines, ou même la fameuse chloroquine. L’ail n’a pas non plus d’effet immunisant sur l’organisme, même si l’haleine pourra peut-être vous isoler…

-

Les colis venus de Chine transmettraient le virus : faux, ils ont en principe voyagé trop longtemps pour que ce soit possible, le virus ne survivant que quelques heures – 24h au plus selon une étude – sur les colis en carton.

-

Des rumeurs évoquent une conspiration des laboratoires ou un virus créé comme une arme bactériologique. Or les scientifiques ont montré que le coronavirus existe à l’état naturel chez certains animaux. Certains complotistes jouent sur des brevets liés à un coronavirus déposés deux ans avant l’épidémie. Manque de pot il s’agissait d’anciens brevets concernant d’autres virus de la même famille… Mais la rumeur court, galope même.

-

https://www.lasemaineduroussillon.com/2020/03/18/complotisme-mensonges-fake-news-coronavirus/

-

5- Coronavirus : c’est le Mossad !

-

Les services secrets israéliens en particulier et les sionistes en général sont accusés de profiter de la pandémie (extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse) : Et peut-être même qu’ils l’ont provoquée. le drame du coronavirus s’accompagne d’un virus qui détruit tout discernement : le complotisme. Ils sont, hélas, nombreux à croire qu’à l’origine de la maladie il y a une main secrète et maléfique. Cette main pour certains, plutôt rares, serait celle des extraterrestres. D’autres, assez nombreux en Russie, pensent que c’est Trump  qui est à la manœuvre. Mais la majorité des illuminés (voir les réseaux sociaux) pointent la responsabilité des Juifs. Rien de surprenant à cela : la race maudite ne complote-t-elle pas depuis plus de 2.000 ans ?

-

Cette accusation remporte un franc succès dans beaucoup de pays musulmans et dans des  parties très bien définies de notre territoire. Tout l’alimente .La presse israélienne, toujours bien informée mais tenue à rester floue pour des raisons de sécurité nationale, annonce que le Mossad a effectué des vols pour récupérer 100.000 kits de dépistage. Mais où ? L’hypothèse la plus plausible, rapportée par Le Figaro, est que ces vols avaient pour destination un pays du Golfe Persique. Pourquoi sont-ils restés secrets ? Parce que ce pays, comme d’autres de la région, n’entretient pas officiellement de rapports avec l’Etat hébreu mais coopère discrètement avec lui. Et là, la machine à fabriquer des complots s’emballe et tourne à fond.

-

Ces kits, nous annonce-t-on, ont de toute évidence, été volés et arrachés à leurs légitimes propriétaires. Le crétin moyen ignore que l’espace aérien israélien est fermé pour cause de coronavirus et que ce n’est pas le cas pour les aéroports du Golfe ou la maladie n’a pas frappé. Le complotiste n’est pas qu’un illuminé. Il essaie toujours de fournir des arguments supposés rationnels pour étayer ses délires. On l’a déjà constaté lors des attentats du 11 septembre. Photos truquées à l’appui on a essayé de démontrer que les Twin Towers avaient été détruites par la CIA pour en faire porter la responsabilité aux musulmans innocents. D’ailleurs, le Mossad était déjà - si, si ! - dans le coup puisqu’il a demandé aux Juifs travaillant dans les tours jumelles de les évacuer avant leur destruction [Note de Michel Garroté - des milliers de Juifs travaillant dans les locaux des Twin Towers sont morts lors des attentats du 11 septembre ; leurs noms, prénoms et adresses jusqu'au jour de l'attentat ont été publiés dans le New York Times pour tenter de mettre fin à la version complotiste des attentats ; sans succès hélas].

-

Donc, le Mossad était déjà dans le coup. Elémentaire, mon cher complotiste. Une théorie très en vogue et elle aussi, rationalisée, désigne Israël comme le responsable intéressé du coronavirus. Sa logique est imparable. Donald Trump a un gendre, Jared  Kushner, qui est juif. Il serait à la tête d’un laboratoire pharmaceutique (il est bêtement dans l’immobilier). Ce labo coopérerait étroitement avec un labo israélien. Et alors ? Mais ça saute aux yeux ! Les Israéliens très en pointe dans le domaine de la médecine sont en passe de trouver un vaccin contre le coronavirus. Et en commercialisant ce vaccin, ils vont se faire des milliards. Voilà pourquoi ils ont inoculé le coronavirus à la planète. Elémentaire non  ? Il y a bien sur d’autres théories du complot qui ne concernent pas les Juifs. Mais dans cette triste compétition, les Juifs sont toujours sur la plus haute marche du podium. Le coronavirus sera vaincu un jour. Pas le complotisme : les labos juifs n’ont pas encore trouvé le vaccin pour l’éradiquer".

-

https://www.atlantico.fr/decryptage/3588261/coronavirus--il-y-en-a-certains-et-c-est-deja-beaucoup-trop-qui-croient-que-c-est-le-mossad--benoit-rayski

-

6- Coronavirus : l’urgence de combattre le virus des idées fausses

-

Depuis que chacun est amené à pouvoir émettre son opinion sur tout il fallait s’attendre qu’à l’occasion d’un événement spectaculaire le phénomène devienne apparent, tangible, palpable, sinon même aveuglant (extraits adaptés ; voir lien vers source au bas de la présente analyse) : Devant le Niagara d’informations irriguant tous les canaux d’information possibles l’avis d’un professeur de médecine vaut celui d’un journaliste, mais ne pèse pas plus lourd, et le point de vue d’un parlementaire ignorant tout de l’infectiologie et de la virologie vaut autant que les préconisations d’un urgentiste chevronné. Nous touchons les dividendes amers du déclin continue du statut de la démarche scientifique sous le prétexte gravement erroné qu’en démocratie chacun peut avoir son avis et se doit désormais, par le biais des réseaux sociaux, de nous le communiquer.

-

Le brouillard des concepts les plus clairs est tel qu’il par amène par exemple le Président de la République à terminer son intervention solennelle par un retentissant « Vive la République » dont on se demande bien la signification ici et maintenant et à propos d’une intervention toute entière consacrée au Covid-19 et pas par exemple à une intervention de nos armées ce qui alors se justifierait amplement. Cela signifie que la forme du régime va mieux nous épargner ? Que la République va assurer le comportement responsable de chacun ? Que le virus reculera à l’idée de ternir la République s’attaquant en priorité aux monarchies, régimes autoritaires ou dictature communiste chinoise.

-

Bref que vient faire la République là où la seule cohorte qui compte pour nous guider est celle des savants. Ce propos n’est qu’un exemple parmi le tsunami de sottises qui sidère si on veut bien mener une réflexion et non pas succomber à l’hystérie majoritaire qui oscille entre les enfantillages désormais quotidiens à haut bruit de 20 heures et une désinformation qui permet à coup sûr le pronostic suivant : quel que soit le nombre de décès , les conséquences dans les têtes et les comportements sont d’ores et déjà et seront plus dévastatrices que le virus lui-même. Décidément , mais c’est la une banalité, le virus des idées fausses est le plus pernicieux d’entre eux.

-

Essayons d’éclaircir les idées et d’en hiérarchiser quelques-unes. Nous nous demanderons d’abord 1) si la notion de guerre est correcte pour caractériser une situation épidémique. 2) Puis s’il est fondé de subordonner la science à la politique car dans le fil précédent tout se tient puisque même en temps de guerre le pouvoir militaire reste subordonné au pouvoir politique. 3) L’état s’arrogeant des pouvoirs exceptionnels puisque nous sommes en guerre les rendra-t-il le virus éradiqué ? 4) Enfin, on pourra s’interroger sur les conséquences économiques de la guerre virale.

-

D’une part peut-on raisonnablement anticiper l’ampleur de la récession ? Les conséquences économiques de l’arrêt du pays seront-elles comparables à 1929, voire pires ? L’analyse économique donne t elle des outils pour juger et prévoir au moins à grands traits ? D’autre part quelles thérapies ? L’état doit il massivement intervenir ? Y a-t-il des précédents pour nous guider 1929, 1987, 2008 ?

-

Tels sont les quatre thèmes sur lesquels ici un peu moins d’ignorance, là une grande probité intellectuelle , là encore beaucoup d’humilité, là enfin la confrontation des opinions doit permettre un large accord, du moins pour ceux pour qui la science dépasse, surpasse et enveloppe l’idéologie. À ce propos précisons dès l’abord un point . Nous serons appelés à plaider pour la primauté absolue de la démarche scientifique quand il s’agit justement d’un problème scientifique, ici en l’occurrence d’un problème médical. Cela ne signifie pas une adhésion au Saint-Simonisme, ni selon l’heureuse expression de Jean-Yves Naudet à une scientocratie.

-

La dernière précaution consiste à respecter In medio stat virtus . Ce n’est point manque de convictions ou de virilité intellectuelle que de constater que décidément l’idéologie et l’exagération ne sont pas précieuses auxiliaires. Ainsi par exemple on peut contester la notion de guerre , ou les propos sur les nationalisations temporaires , ou même la gestion de l’infrastructure hospitalière sans tomber dans le systématique : « Tout est de la faute de nos dirigeants politiques et de toutes façons tout va mal et rien ne marche ».

-

Enfin il nous faut écrire la chose suivante : comme qui parlant du Covid traiterait de façon exhaustive, tel ne sera bien sûr pas le cas, tant des quatre sujets supra et de bien d’autres encore, je n’aurais de toutes façons traité que d’une toute petite partie car il resterait tant à écrire , savoir et méditer.

-

Ainsi c’est bien sous le signe de la modestie que veut s’abriter cette réflexion somme toute, à bien y regarder , fort banale, mais rendue peut-être originale, voire inattendue à l’esprit du temps fait ici d’inculture, là de hâte, là encore de détournement de concepts, là enfin d’un conformisme navrant chacun singeant l’autre , imité par le troisième donnant le La au quatrième dans une répétition en boucle sans fin des âneries les plus grossières et consternantes.

-

Et surtout parce que nous émettrons des opinions dissidentes que l’on nous épargne le sempiternel couplet sur l’union sacrée qui est la tunique de Nessus pour empêcher toute discussion sérieuse, le cadeau empoisonné qui restreint le débat à la couleur du cheval blanc d’Henri IV ou à des discussions sans fin sur des sujets aussi centraux que « peut-on encore utiliser les masques stockés du temps de Madame Bachelot » promue ci-devant sur B.F.M. dans une posture de prophétesse.

-

https://www.contrepoints.org/2020/03/25/367341-coronavirus-lurgence-de-combattre-le-virus-des-idees-fausses

-

Michel Garroté pour LesObservateurs.ch

-

« Le complot juif mondialiste » – Par Michel Garroté :

-

https://www.dreuz.info/2011/09/01/%C2%AB-le-complot-juif-mondialiste-%C2%BB-%E2%80%93-par-michel-garrote/

-

10 commentaires

  1. Posté par Caughnawaga le

    La Chine sauveuse du monde. C fort de café. Surtout que c de leur faute, manger des trucs bizarres, pangolin, chauve-souris, salamande, serpent etc. Et pour l’hygiène on repassera.

  2. Posté par G. Guichard le

    A qui va profiter le crime? C’est là la solution de toutes ces questions. Apparemment à la Chine puisqu’avec ses sous, les bons du Trésor U.S., etc., elle se présente déjà comme le sauveur du monde. Possiblement aussi à la Russie puisque, depuis l’Algérie, elle lance la nouvelle chute de quelque chose, un forme de bolchevisme démocrate-religieux soucieux des pauvres (et là, des pauvres, il va y en avoir). Donc sinon un virus fabriqué, du moins une médecine et une rationalité bolchevisées

  3. Posté par noospheryx le

    SATO: votre mention « d’influence judéo-sioniste dans la crise » vous disqualifie personnellement, en vous reliant aux assertions classiques de l’extrême droite et des mouvances antisémites islamiques…

  4. Posté par HL le

    Ce qui est sûr, c’est que le protocole des sages n’a pas été écrit en Valais! (humour)

  5. Posté par miranda le

    Quand des peuples se sentent en sécurité, dirigés par des hommes d’état qui disent aimer la patrie et le prouvent, c’est curieux, le complotisme et le conspirationnisme et la fabrique du bouc émissaire sont « absents » du paysage.

    C’est ce que nous sentions par la présence du Général De Gaulle et quelques autres présidents qui lui ont succédés, mais avec ces derniers, pas très longtemps.

    Quand les peuples « sont déboussolés », dites vous, il faut trouver des supposés fauteurs qu’on nomme généralement « boucs émissaires »..

    Si ce monde était un monde réellement démocratique, s’il y avait plus de participation du citoyen à la démocratie, s’il y avait une réelle transparence en politique, les peuples n’éprouveraient pas ces soudaines bouffées anxiogènes qui les rongent.

    Aujourd’hui dans le chaos mondial qui s’exerce déjà au moyen et proche orient, les peuples sont en droit, en plus des déferlantes de migrants qui arrivent (dont ils doivent assumer le coût social et la non intégration future à cause de leur grand nombre et de l’absence de travail ) , oui il sont en droit de ressentir de l’angoisse et de penser que D’AUTRES DEFERLANTES les attendent et que leurs hommes politiques ne sont plus là pour les protéger mais au contraire les trahir..

    Aujourd’hui, nous avons à faire avec une déferlante virale. Observez vous une réelle protection de nos hommes politiques face à ce drame? L’EUROPE toute entière et surtout les personnels hospitaliers découvrent que pour cause de « rentabilité », il était préférable de ne plus avoir de stock  » de précaution » (masques et autres produits) dans les hôpitaux. Les personnels en sont rendus à devoir laver leur masque,

    Ce genre de « climat » ou d’ « atmosphère » délétère provoque en général la CREATION DU BOUC EMISSAIRE. C’est regrettable, mais quand on use ou on abuse des peuples, L’ANIMALITE DE SURVIE refait surface, sans doute parce que l’espèce humaine ou une partie représentant l’espèce se sent en danger.

    Pensez vous vraiment que le danger ne soit pas présent aujourd’hui?

    Le plus grand danger qu’on peut ressentir aujourd’hui, c’est un réel mépris des élites mondialistes envers les peuples. Et quand les élites sont dans cet état d’esprit, on sait qu’elles sont capables de dépasser les LIMITES.

    Mais nos politiciens, quelles que soient les origines de cette création du bouc émissaire sont tout à fait préparés à s’en protéger, car l’histoire leur a donné des leçons qu’ils ont réussi à intégrer. Ce ne sont plus eux qui sont en danger, mais LES PEUPLES.

  6. Posté par Sato le

    « Le fait d’accuser exclusivement les Britanniques, les Américains et les Juifs revient à passer sous silence les 94 autres…. entre autres les membres des religions universalistes (bouddhistes, chrétiens, ..) Laissons « musulmans de côté ! de compter les bouddhistes parmi les religions « universtalistes » disqualifie illico cet article qui apparemment veut disculper toute influence judéo-sionistes dans cette crise !

  7. Posté par Dominique le

    Ne nous laissons pas manipuler par ces comploteurs d’une idéologie du passé.
    Les coupables de cette dernière chinoiserie virologique meurtrière tant pour les personnes que notre économie sont les Chinois puis nos élus de la gauche élargie.
    A voir comme les élus de par le monde ont fait tarder les mesures judicieuses on peut s’attendre à des millions de décès. Si on avait introduit la distanciation sociale, le dépistage, l’isolement des personnes infectées, la fermeture des frontières et des test en masse quand on aurait du, on aurait pu réduire l’énorme nombre de cas et le nombre de décès en Suisse et dans le monde. Il fallait fermer les frontières et prendre ces mesures dès que, en Suisse, le taux de mortalité dépassa la douzaine en une semaine.

  8. Posté par Blaise le

    Je n’ai jamais entendu parler de ces théories « conspirationnistes » ailleurs que dans cet article tellement long qu’on ne peut pas arriver au bout. Mais par contre des délires d’hypocondriaques paranoïaques qui vont finir par tuer l’économie Suisse, sur ce site j’en ai lu beaucoup ! Vous aurez une sacrée responsabilité dans l’effondrement économique qui va venir, car à cause des journalistes en général, et de votre site en particulier, la prospérité Suisse ne sera peut-être bientôt plus qu’un lointain souvenir ! Quand on a à faire à une maladie infectieuse, et qu’on a un remède (la chloroquine), on ne confine pas les gens, mais on soigne les malades. C’est simple, c’est logique et c’est intelligent. La grippe asiatique de 1957 a fait beaucoup plus de morts, et on n’a pas tué l’économie pour ça. Pourtant qui s’en souvient ?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_asiatique
    Le coronavirus n’a rien à voir avec une quelconque religion, sauf avec la religion de l’hypochondrie et du manque de réflexion !

  9. Posté par Professeur Tournebroche le

    Selon le dossier G59/1/GC, G3/82 des archives de la Croix-Rouge, cité par Ilan Pappé, dans son livre intitulé « Le Nettoyage ethnique de la Palestine », p. 140, il a été constaté lors du siège de Saint-Jean d’Acre (Palestine) en mai 1948 que les assiégeants sionistes ont contaminé un aqueduc qui achemine l’eau depuis une source distante d’une dizaine de kilomètres, déclenchant une épidémie de typhoïde qui ravage les assiégés. Décimés par l’épidémie et les bombardements, les habitants de Saint-Jean d’Acre entendent des haut-parleurs qui hurlent jour et nuit : « Rendez-vous ou suicidez-vous. Nous allons vous détruire jusqu’au dernier. »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.