Decodex : Michel Collon expose les médiamensonges du Monde

Voici les 2 arguments diffusés sur le Décodex pour justifier la mauvaise note attribuée à Investig'Action.

1. Collon « attribue les attentats du 11 septembre aux services secrets américains ».

2. Colon a « participé à un voyage en Syrie avec des sympathisants du Front National » (dont un proche de Marine Le Pen).

Or, non seulement Investig’action n’a pas investigué et n’a rien publié sur le 11 septembre, mais Michel Collon n’a jamais mis un pied en Syrie.

Source

Nos remerciements à Virginie

Les principes de la propagande de guerre des USA contre la Syrie (Vidéo)

De Michel Collon, même si le pedigree du personnage est très à gauche.

Le concept de « médiamensonge » a été créé par le journaliste Gérard de Sélys dans le dossier Médiamensonges.

 

  • Occulter le contexte historique ou géographique nécessaire à la compréhension des enjeux, afin d'imposer une version biaisée ou tronquée.
  • Occulter les intérêts économiques des grosses multinationales et des gouvernements sous une présentation noble et désintéressée (arrêter une menace terroriste, imposer la paix, etc.). Ainsi, la nationalisation du pétrole vénézuélien et sa soustraction de facto aux appétits des multinationales occidentales seraient les véritables « crimes » de Chavez aux yeux de l'Occident.
  • Diaboliser l'adversaire pour faire peur aux gens et court-circuiter leur réflexion.
  • Attaquer le dirigeant et non son peuple (parfois même, pour défendre celui-ci contre son dirigeant, comme Saddam Hussein en Irak). Mais ce sont souvent ces mêmes peuples qui font les frais de la guerre (les fameux « dommages collatéraux »).
  • Monopoliser l'information et éviter tout véritable débat, les médias devant être contrôlés pour ne pas laisser les autres points de vue s'exprimer.