Arrêt de la Cour de justice de l’UE : l’Italie ne peut pas « sans raison » inspecter les navires transportant des migrants.

 

Italie et UE. La Cour de justice des Communautés européennes décide désormais que les autorités doivent prouver les raisons concrètes du contrôle.

Les autorités italiennes ne sont pas autorisées à contrôler les navires de sauvetage, tels que ceux de l'organisation allemande Sea-Watch, sans aucun signe de danger dans leurs ports. Cela découle de la décision de la Cour de justice des Communautés européennes. Les règles de l'UE en matière d'inspection maritime s'appliquent également aux navires appartenant à des organisations humanitaires. C'est ce qu'ont décidé lundi les juges luxembourgeois (affaires C 14/21 et C 15/21).

(Source : notre partenaire de la coordination médiatique européenne kulturni marksizem)

Ligue 2.png

42.039 bateaux sont arrivés en Italie depuis le début 2022.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par antoine le

     »Cela découle de la décision de la Cour de justice des Communautés européennes. »
    Cette Cour de  »j »ustice est AVEUGLE !
    42’039 bateaux de migrants depuis le début de l’année ont débarqué des hordes de migrants issus de l’immigration de masse illégale et il serait interdit à l’Italie, pays souverain, de contrôler ces bateaux de la mafia internationale ?
    Le trafic d’êtres humains va encore augmenter; cela me rappelle  »Coke en Stock » d’Hergé (RG)
    https://www.tintin.com/fr/albums/coke-en-stock#
    ONG complices des passeurs :
    https://www.letemps.ch/monde/trois-ong-sauvetage-mer-accusees-complicite-passeurs-criminels
    https://www.cnews.fr/monde/2021-03-15/migrants-un-rapport-pointe-des-complicites-entre-ong-et-passeurs-1058754

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.