Rome : La ministre italienne de la Jeunesse se fait voler son sac en pleine rue par un clandestin algérien de 19 ans

post_thumb_default

 

Rome (Italie) – La ministre italienne de la Jeunesse, Fabiana Dadone, s’est fait voler son sac à dos en pleine rue.

Le voleur de 19 ans qui, avec un complice, a dérobé le sac à dos du ministre, qui contenait un ordinateur portable, un stylo Montblanc et un jeton de signature numérique émis par la Chambre des députés, a été identifié et arrêté.

Le voleur est d’origine algérienne et a été piégé par les caméras de surveillance dans les rues du centre -ville. Dans cette même période, en plus du vol du ministre, il avait réussi à voler d’autres personnes dans les rues de Rome.

La veille, le jeune homme de 19 ans avait été arrêté alors qu’il dépouillait un touriste. Le vol du ministre a eu lieu dès qu’il a été remis en liberté.

Interpellé par la police, l’Algérien a avoué le vol et avoir agi avec un compatriote. Le juge a déclaré que le risque qu’il commette à nouveau des délits du même type était “réel”. Sans papiers et ayant déjà fait l’objet de nombreuses condamnations, le jeune homme de 19 ans a fourni aux autorités des identités sans cesse modifiées pour éviter les contrôles.

Il Gazzettino

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.