Fusillade entre migrants près de la frontière serbo-hongroise

 

Serbie – Des habitants de la région de Subotica (Szabadka en hongrois) en Voïvodine (nord de la Serbie) ont été brutalement réveillé vers trois heures du matin dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 juillet par des coups de feu émanant de la forêt située entre cette ville et la frontière hongroise, non loin d’Ásotthalom et de la clôture frontalière érigée par la Hongrie après 2015.

Affrontements entre Pakistanais et Afghans

En réaction, des forces spéciales de la police serbe ont rapidement été déployées dans le secteur, tandis que les routes voisines étaient barrées. Selon les informations du maire de Subotica, Stevan Bakić, qui s’est rendu sur place dans la journée de samedi, de même que le ministre serbe de l’Intérieur, Aleksandar Vulin, une personne a été tuée et huit autres ont été blessées dont une gravement dans une fusillade entre migrants, tandis que d’autres sources parlaient de plus de dix morts.

Selon la chaîne publique hongroise M1, ces affrontements auraient opposé un groupe de Pakistanais à un groupe d’Afghans :

« Six blessés graves ont été transportés à l’hôpital de Subotica. Tous ont été blessés par balle. Une jeune fille de 16 ans est gravement blessée ».

Ce tragique affrontement survient alors que les violences des clandestins contre les forces de l’ordre se font de plus en plus sérieuses et régulières. La recrudescence de la pression migratoire à la frontière entre la Serbie et la Hongrie relève d’un changement de nature : les clandestins usent de plus en plus de violence physique pour détourner l’attention des policiers et militaires hongrois, voire les attaque par simple frustration, et les groupes de passeurs s’affrontent également régulièrement.

Dans cette vidéo, publiée sur le compte Facebook officiel du gouvernement hongrois, la présente d’armes à feu dans les mains est migrants clandestins est attestée.

The post Fusillade entre migrants près de la frontière serbo-hongroise first appeared on Visegrád Post.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par maury le

    La politique immigrationniste de l’UE est en état de mort cérébrale (on laisse faire ,on laisse s’accumuler !) l’idéologie gauchiste qui règne est mortifère pour les européens car le grand remplacement n’est pas une utopie !!Merkel nous a laissé un sacré héritage en nous imposant toutes ces populations qui ne sont pas là pour faire avancer les pays mais bien pour remplacer les autochtones (comme une nuée de sauterelles)ils dévastent ,dévorent et assassinent! et aussi se combattent chez nous car incompatibles mentalement avec nos valeurs:: »attention danger

  2. Posté par antoine le

     »les violences des clandestins contre les forces de l’ordre se font de plus en plus sérieuses et régulières »
     »le gouvernement hongrois note la présence d’armes à feu dans les mains est migrants clandestins est attestée »
    Il faut de toute URGENCE rétablir les contrôles aux frontières de touts les pays de l’UE !
    Vu que ces frontières sont des passoires et que les gouvernements immigrationnistes ET les ONG sont complices des passeurs, il ne faut PAS s’attendre à une amélioration de la sécurité.
    Violoniste suisse agressée :
    https://lesobservateurs.ch/2022/07/02/ecoeuree-apres-de-multiples-agressions-la-violoniste-julie-berthollet-fuit-la-france/
    FUYONS la France et l’insécurité !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.