La Pologne instaure un bouclier anti-inflation

 

Pologne – Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a annoncé ce jeudi 25 novembre la mise en place d’un bouclier anti-inflation pour pallier à la hausse des prix de l’énergie. Le principe est simple : il s’agit essentiellement de réduire la part de taxes dans le prix final que doit payer le consommateur. 

Baisse significative des taxes sur les carburants, le gaz et l’électricité 

C’est ainsi que le gouvernement polonais a décidé 

  • de réduire – au niveau minimum autorisé par l’Union européenne – la taxe d’accise sur les carburants à partir du 20 décembre. De plus, les carburants seront exonérés de la taxe de vente au détail du 1er janvier au 31 mai 2022.
  • de baisser de 23% à 8% le taux de la TVA sur le gaz du 1er janvier au 31 mars 2022, 
  • de réduire à 0% les taxes d’accises et de baisser de 23% à 5% le taux de la TVA sur l’électricité du 1er janvier au 31 mars 2022.
  • Enfin, une allocation de 400 à 1150 zlotys (de 85 à 245 euros) sera accordée aux familles les plus démunies. Initialement, le gouvernement polonais avait voulu réduire à 0% le taux de TVA sur les denrées alimentaires, mais l’Union européenne ne l’a pas autorisé. 

Un premier volet de mesures 

« Aujourd’hui, nous proposons un vaste programme de réductions des taxes pour amortir les effets de l’inflation »,

a ainsi expliqué le chef du gouvernement en présentant ce qu’il a indiqué être un premier volet de mesures. 

L’ensemble des mesures de ce bouclier anti-inflation aura un impact d’environ 10 milliards de zlotys (2,13 milliards d’euros) sur le budget de l’État polonais, tandis que, dans le même temps, des économies effectuées dans l’administration publique rapporteront entre trois et cinq milliards de zlotys.

The post La Pologne instaure un bouclier anti-inflation first appeared on Visegrád Post.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Croyez- vous que cette recette serait appliquée en France ou dans les autres pays d’Europe?
    Il faudrait pour cela avoir des êtres humains au pouvoir, car il faut avoir la capacité d’empathie pour « oser » protéger son peuple et ses milliers de petites et moyennes entreprises qui sont le flux sanguin de l’économie.
    En France, Seuls des hommes comme Philippot, Asselineau, Dupont Aignan et quelques autres patriotes aimeraient sans doute nous sauver à la façon polonaise.

    Evidemment la commission Européenne va réagir face à toutes ces mesures polonaises. On va observer avec une grande attention ce que ce petit comité de deux douzaines de non élus va produire comme mesures de rétorsion, envers ce brave pays. Mais la bêtise des népotistes ou népotismes est toujours de se penser intouchables et éternels. L’histoire a su démontrer qu’ils sombrent très vite, le jour du réveil des peuples ou de ceux qui sont leurs serviteurs.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9potisme

  2. Posté par Alain le

    Décision démagogique qui recule pour mieux sauter: une réduction de taxes ou une subvention c’est la même chose pour un état en déficit, c’est de l’augmentation de dettes que le contribuables devra un jour ou l’autre supporter. Ce serait positif si il y avait une baisse de dépenses à due concurrence mais c’est loin d’être le cas

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.