Une Suisse chaque jour plus cinglée – Le terme «mère» pourrait disparaître des textes de loi

Des réflexions sont en cours à Berne sur l’introduction éventuelle d’un troisième sexe dans les textes juridiques, voire la suppression complète de l’enregistrement du sexe dans de tels documents.

Angelica Zermatten - AFP  - Pour la Commission nationale dans le domaine de la médecine humaine (CNE), la mère est la personne qui a donné naissance à l’enfant.

Le Tages-Anzeiger rappelle ce lundi que le débat sur le genre et le langage inclusif est une réalité en Suisse. Durant le premier semestre de 2022, le Conseil fédéral présentera d’ailleurs un rapport sur ses réflexions concernant l’introduction éventuelle d’un troisième sexe dans les textes juridiques. [...]

La semaine dernière le gouvernement a déjà fixé au 1er janvier prochain l’entrée en vigueur d’une procédure simplifiée pour changer de sexe et de nom à l’état civil. Il ne sera cependant pas possible de choisir un genre neutre. Seules les options «homme» et «femme» seront possibles.

[...]

Dans son rapport, la CNE explique que la division binaire actuelle «ne rend pas justice à la diversité des identités de genre». En conséquence, elle recommande «la création d’une troisième possibilité d’inscription». La Commission va encore plus loin en proposant à moyen terme la suppression de l’enregistrement du sexe.

[...]

Plus de connotation masculine et féminine

Mais pour la CNE, les termes à connotation masculine et féminine pourraient être supprimés du droit helvétique. Elle donne un exemple: «dans le droit de la filiation, les termes «mère» et «père» font clairement référence à l’identité sexuelle, dans la mesure où ils renvoient à la dichotomie homme/femme». Mais la CNE rappelle que la «mère» est aussi la personne qui a donné naissance à l’enfant. «L’élément déterminant est donc ici la naissance, et une désignation du sexe de la personne n’est en réalité pas nécessaire» dans le texte juridique, explique le rapport.

L’enjeu de cette prise de position est «notamment de concevoir les espaces et les services publics de manière qu’ils puissent répondre aux besoins des personnes ayant une identité de genre non binaire, des personnes trans* et des personnes intersexuées», conclut le rapport de la CNE.

article complet: https://www.20min.ch/fr/story/le-terme-mere-pourrait-disparaitre-des-textes-de-loi-719665846954

5 commentaires

  1. Posté par serguei le

    Le canapé devant la télévision, c’est bien la seule chose qui s’use chez les idiots-inutiles à contrario de leurs neurones, qui votent ce qu’on leurs dits de voter…..il n’y a qu’à regarder les « pseudo » commentaires et réactions des moutons bêlants pour s’en convaincre. Et malheureusement ils sont bien trop nombreux.
    Quelle misère…

  2. Posté par Lucide le

    Chouchouter les minorités très actives permet d’ignorer les demandes de la majorité, et ça marche jusqu’à ce que la majorité se réveille brutalement…

  3. Posté par Fanfouet le

    Chaque fois je me dis « là, on a touché le fond… » et bien non, certains arrivent encore à creuser ! Vaut-il encore la peine de se battre pour une telle bande de moutons-crétins décervelés, qui ne verront de toute façon pas la différence, anesthésiés par des années de lavage de cerveau à la sauce gaucho-RTS ?

  4. Posté par mamipapi le

    C’est incroyable comme la doxa, la gauche et les progressistes sont aux petits soins envers les minorités et changement de civilisation. La majorité silencieuse vautrée dnas son canapé en regardant le grand écran n’attend que le grand remplacement. Ce sera bien fait pour elle.

  5. Posté par Anthony le

    Arrêtez ce délire! Que la CNE puisse ne serait-ce qu’envisager de réfléchir à l’éventualité d’inscrire un 3ème sexe, et pourquoi pas ensuite un 4ème ou un 5ème, dans nos lois est proprement délirant. Bien plus dangereux et menaçant que le réchauffement de la planète, le terrorisme islamiste ou les tensions internationales, c’est notre civilisation toute entière qui pourrait succomber sous ses coups de butoirs déguisés aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.