Valeurs Actuelles : (Goldnadel) Zemmour interdit sur France Info où l’extrême gauche est chez elle : une seule solution, la privatisation !

Ndlr. Certains contributeurs de notre site LesObservateurs.ch (devinez lesquels!) subissent le même sort de la part du « Service public » médiatique suisse romand que Zemmour mais ici personne ne s’en offusque. Notre proposition : la même que celle de Goldnagel, en plus léger : dégauchiser, décommuniser, déwokiser, etc. et privatiser PARTIELLEMENT ce Service dit public.

[Goldnadel] Zemmour interdit sur France Info où l’extrême gauche est chez elle : une seule solution, la privatisation !

Il suffit de constater que l'éditorialiste (comme votre serviteur), effectivement, "n’est jamais venu" et est persona non grata sur la télé d’Etat depuis toujours, relève notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel.

L’audiovisuel de sévices publics continue de sombrer dans la censure sélective la plus grotesque. Jeudi dernier, l’éditorialiste tout ce qu’il y a de plus conformiste Gilles Bornstein a commis, dans un accès de spontanéité dont il s’est vite repenti, une gaffe inouïe. Au communiste Brossat, qui regrettait, avec l’esprit de liberté qui a toujours caractérisé son parti, l’accès d’Eric Zemmour aux médias, le préposé médiatico-public a répliqué du tac au tac : « Il n’est jamais venu et n’a pas le droit de venir. »

A la suite d’une bronca qui dépassait largement les soutiens zemmouriens, le malheureux gaffeur a tenté de se rattraper aux branches sur Twitter : « Hier, répondant à Ian Brossat j’ai dit Zemmour n’a pas le droit de venir ici. Je me suis mal exprimé ! La direction de France Télé a décidée ne pas l’inviter tant qu’il n’est pas candidat.

2 commentaires

  1. Posté par Merlan le

    Depuis longtemps, il y a une alliance entre la gauche et les plus riches des plus riches, qui détiennent les médias, aussi bien en France qu’au États-Unis (le conté comptant les plus fortunés des États-Unis est démocrate…).
    Par exemple, le réchauffisme par le CO2 est une pensée typiquement de gauche, or ce sont les plus riches des plus riches qui divulguent, maintiennent et soutiennent cette religion ; puisqu’ils ont investi à temps dans les sociétés produisant des voitures électriques, des insectes pour remplacer la viande, des éoliennes et panneaux photovoltaïque ainsi que de la viande artificielle.

  2. Posté par antoine le

    La gôche et son dogme dominant prétend détenir LA vérité et représente le parti du Bien … !!??
    A vouloir tout censure ce qui n’est PAS de gôche, France Inter se recroqueville sur elle-même et ne répond plus au critère de  »service public ». Donc la proposition de privatiser partiellement ou totalement ce canal d’informations est louable.
    Vous pensez bien que toute la direction et le personnel de France Inter sont opposés à un tel projet ! Il faut bien protéger ses propres intérêts (financiers d’abord et idéologiques ensuite)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.