États-Unis: les données de Yelp montrent que 60% des entreprises qui ont fermé pendant le Covid sont maintenant définitivement fermées

C'est confirmé - plus de la moitié des entreprises aux États-Unis qui ont fermé pendant l'hystérie Covid de 2020 sont maintenant définitivement fermées.

En juillet de cette année, l'ancien gouverneur de New York, Cuomo, suppliait les entreprises de revenir à New York. C'était trop tard. Les dégâts dus à Cuomo et à de nombreux gouverneurs tyranniques à travers le pays étaient faits. Des millions de personnes ont été licenciées et des petites entreprises dans tout le pays ont fermé.

Il est trop tard pour Cuomo et tous les gouverneurs qui ont adoré détruire les emplois, les entreprises et les moyens de subsistance des Américains. Ces emplois sont définitivement perdus.

Les données de Yelp montrent que les emplois ont disparu .

Yelp a publié mercredi son dernier Rapport d'impact économique, montrant que les fermetures d'entreprises aux États-Unis augmentent en raison des répercussions économiques de la  pandémie de coronavirus .

Au 31 août, 163'735 entreprises indiquaient sur Yelp qu'elles étaient fermées. Ce chiffre est en baisse par rapport aux 180'000 qui ont fermé au tout début de la pandémie. Cependant, il montre en réalité une augmentation de 23% depuis la mi-juillet.

En plus du suivi des fermetures temporaires, Yelp prend également en compte les commerces dont les fermetures sont devenues définitives. Ce nombre a régulièrement augmenté au cours des six derniers mois, atteignant maintenant 97'966, c'est-à-dire que 60% des entreprises qui ont fermé ne rouvriront pas.

"Dans l'ensemble, les données de Yelp montrent que les fermetures d'entreprises ont continué d'augmenter, avec une hausse de 34% des fermetures permanentes depuis notre dernier rapport à la mi-juillet", a déclaré à CNBC Justin Norman, vice-président pour la science des données chez Yelp.

Bravo au Dr Fauci, au Dr Birx, à Nancy Pelosi, aux Démocrates, aux RINO, aux antimasques et à tous ceux qui n’ont pas su voir plus loin que le bout de leur nez pour comprendre que le remède était pire que le Covid. Maintenant, des millions de personnes sont sans travail, sans argent et ont perdu leurs rêves. Vraiment, bravo.

source: https://www.thegatewaypundit.com/2021/09/data-yelp-shows-60-businesses-closed-covid-now-permanently-gone/

Traduction Albert Coroz

Un commentaire

  1. Posté par miranda le

    EXTRAORDINAIRE, mais pas dans le bon sens bien sûr.
    Bon, nos puissants doivent être contents du résultat obtenu. Les multinationales vont pouvoir s’emparer du marché tenu par ces ex-entreprises.

    Les modestes travailleurs mis à terre iront mendier du travail ou le fameux revenu universel dont ils profiteront pendant combien d’années? Si la crise covid laisse leur corps un peu en paix..
    Ca fait penser à un documentaire sur la crise de 1929. Ce que nous commençons à vivre , ressemble à du… « on efface tout et on recommence ».

    C’est fou ce qu’on a été bouleversé par des films relatant cette époque : « on achève bien les chevaux »….et les » raisins de la colère ».

    Aux peuples de savoir s’ils veulent vivre « ce recommencement ».
    Les puissants n’aiment pas que les gens aspirent à un peu de bonheur…………….durable.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.