Alain Berset, conseiller fédéral socialiste sur LesObservateurs.ch: petit historique. Entre demande de démission, multiples critiques sévères, abonné à une « cochonnerie », etc.

Sur notre site LesObservateurs.ch nous avons consacré plusieurs dizaines d'articles aux activités du Conseiller fédéral socialiste et aux multiples critiques sévères provenant des milieux les plus divers.

Plus généralement, on peut trouver sur notre site plus de 50 articles concernant les activités de A. Berset dont nombreuses sont celles qui ont été durement critiquées. Pour y accéder il suffit de taper Alain Berset sur la page d'accueil : dans "recherche sur le site"

A titre d'exemple nous concernant directement, rappelons que A. Berset s'était abonné à un blog qui qualifiait aimablement  notre site de ObservaCHieurs!  Ici

L'article en entier :

Nos lecteurs furieux : « Un Conseiller fédéral (le socialiste Alain Berset) qui suit une telle cochonnerie est un scandale ». Màj 13.3.2018

Uli Windisch

Rédacteur en chef

Médias . «Le Conseiller fédéral socialiste Alain Berset  lié à une « cochonnerie » médiatique ? Nos lecteurs, révoltés, nous informent.

Ces lecteurs nous informent qu’un ou plusieurs individus, certainement socialistes, de gauche  et/ou membres de la TSR, donc du Service public médiatique suisse, ont créé un compte twitter, ici :  se voulant une parodie  humoristique inspiré de notre propre site et compte twitter : ici

Le compte du Conseiller fédéral Alain Berset qui suit le compte twitter LesObservaCHieurs, ici

Faut-il répondre à ce genre de performance scatologique, d’une vulgarité, grossièreté et indignité sans nom, faisant néanmoins la fierté de quelques pipi caca de bas étage  ?

A priori et en principe NON,  bien sûr que non, car nous avons trop à faire avec les attaques contre notre site, attaques d’une violence et d’une perversité dont nos lecteurs n’ont aucune idée. A tous les niveaux, de nombreux  individus, certainement adeptes de la liberté d’expression, cherchent par tous les moyens, je dis bien par TOUS les moyens, même les plus ignobles, à nous nuire, à nous discréditer, à nous occasionner des frais très considérables, même en cherchant à faire pression sur certaines entreprises afin qu’elles refusent de mettre de la publicité sur notre site, en tentant en plus de nous diffamer de tous les côtés, etc. Cela est évidemment un premier vrai et grand scandale .

Mais il y a maintenant  un autre grand scandale comme disent, révoltés, nombre de nos lecteurs. Les créateurs de ce nouveau compte twitter scatologique se vantent d’avoir comme membre le Président de la Confédération suisse, soit le Conseiller fédéral  socialiste Alain Berset. Nous avons de la peine à le croire, même s’il doit être furieux que nous critiquions avec insistance l’idéologie socialiste, de plus en plus destructrice de la Suisse.

Il semble pourtant qu’il n’y a pas de démenti à attendre et que ce suivi du Président  de la Confédération à cette « cochonnerie » médiatique sans nom est bien authentifiée. Nos excuses seront immédiates si les éventuels usurpateurs sont en plus des menteurs et des faussaires.

Les auteurs de cette « cochonnerie » sont bien sûr anonymes, une saloperie en plus de la cochonnerie ! Dénigrer, diffamer, vomir sur ceux qui font un travail considérable et largement apprécié, sans en prendre la responsabilité. D’un courage digne de l’éthique, de la qualité et de l’exemplarité revendiquées quotidiennement par la caste des journalistes privilégiés et gavés à nos frais pour faire du militantisme en lieu et place du travail pour lequel ils ont été nommés et pour beaucoup d’entre eux indéboulonnables. Nous visons les médias car les suiveurs de cette « cochonnerie » viennent en nombre de ces milieux, même si ceux de la culture et de la politique ne manquent pas. Et cette « cochonnerie » n’en est apparemment qu’à ses débuts.

Ce  « blog » est apparu au moment où il était acquis que la votation sur NO Billag serait rejetée. De très grands et courageux héros  dont l’histoire du journalisme  militant gauchiste, « chiant » pour parler leur langage, retiendra à coup sûr le nom.

On se demande si ces individus ne feraient pas mieux de travailler un peu. Il y a là en tout cas la preuve que nos journalistes  militants privilégiés ont beaucoup de temps, même pour lire et suivre ce genre de performance intellectuelle de premier plan. J’entends des lecteurs se dire qu’il est dommage que la votation No Billag n’ait pas été acceptée. Sûrement très nombreux et d’autres regretter leur NON ?

Ces lâches savent maintenant qu’ils peuvent continuer à tout se permettre. Ils oublient que les plus de 833.000 citoyens qui ont voté OUI à No Billag n’ont pas dit leur dernier mot.

Toujours dans l’ordre de gravité de cette « cochonnerie », il y a en effet parmi les « suiveurs », de nombreux membres, employés et journalistes de la TSR, soit de ce  monopole du Service public médiatique suisse. Vous pourrez en consulter la liste ci-après, avant que peut-être, et ce serait une nouvelle lâcheté, que cette « cochonnerie » soit retirée, sur ordre des chefs. En effet que pensent les chefs de cela ? Est-ce cela la diversité tant revendiquée, de même que la qualité, le génie, etc., de ce Service dit public ?

Citons quelques noms  de suiveurs parmi les journalistes de la TSR : Tania Barril, Valérie Droux, David Lemos (avec la mention Compte certifié, dans plusieurs cas), Pascal Droz, journaliste  RTS sport etc.

Ensuite rien moins que, Christine Salvadé, la Cheffe de l’Office de la culture du canton du Jura ; puis la Président des Syndicats chrétiens du Valais ( donc eux aussi des « cochons » selon nos lecteurs ?), le compte du Président socialiste du gouvernement suisse Alain Berset est également indiqué comme « certifié » ( nous prenons ici nos distances avec nos lecteurs car nous n’osons dire qu’il est lui aussi un cochon ; Mon Dieu c’est inimaginable pour quelqu’un qui est en plus largement  soutenu par le haut clergé fribourgeois) ;  ensuite c’est carrément le compte @RadioTeleSuisse qui est lui aussi dit certifié ! Il y a aussi un conseiller communal, comme par hasard socialiste, de Nyon : Yves Félix Pinto ; un conseiller  du PDCVr , conseiller en cochonneries ? PDCVr veut donc dire du Valais romand, soit aussi le parti de Christophe Darbellay ; alors lui évidemment n’a rien à voir avec de telles cochonneries.

Ce blog étant tout récent, donc créé juste au moment de la certitude de la victoire contre No Billag, on peut supposer qu’il sera rapidement suivi par nombre d’autres adeptes de cette « cochonnerie », toujours selon les termes de nos lecteurs.

Pour terminer, il faut espérer que cette « cochonnerie »  aura le même succès et effet que certains prétendus Décodex du Monde , de Reuters, de certains chercheurs de l’Université d’Oxford, etc., à savoir une nouvelle envolée de notre audience , comme de celle de tous les sites de la Réinformation. À la suite de fausses et ridicules accusations.

 

Berset

 

Une question que se posent donc nos lecteurs : est-il admissible que le Conseiller fédéral Alain Berset, en plus Président de la Confédération et encore Ministre des affaires étrangères suive et s’associe officiellement dans son propre compte twitter à un blog et compte twitter qui transforme le symbole de la Suisse CH en « Chieurs », même si les auteurs de ce blog, de courageux anonymes, se défaussent en prétendant qu’il s’agit d’une parodie de notre site LesObservateurs.ch ? Ils ne manquent pas de se vanter d’avoir même le Conseiller fédéral comme abonné et suiveur officiellement.

Une « cochonnerie » ou non ?

Après « La Suisse n’existe pas », les Suisses « Chieurs » ?

La question vaut bien sûr aussi pour tous les employés et représentants des institutions officielles de la Suisse comme par exemple ceux du Service public médiatique suisse, nombreux  à suivre et à s’afficher ouvertement et nommément comme suiveurs des « CHieurs ».

 

berset5

 

Avec les « Décodex » on a donc d’un côté des dizaines de journalistes désignés et payés pour traquer de prétendues Fake News chez les Autres et un effet boomerang qui les ridiculisent tous les jours un peu plus.

Des journalistes militants et des médias de gauche ne savent plus que faire pour empêcher des médias concurrents de dire les Réalités, toutes les Réalités, bref le Réel, qu’eux s’efforcent de cacher quotidiennement  lorsque ces réalités refusent de se plier à leur idéologie gauchisante de militants bornés et attardés et qui péjorent d’autant plus le si beau métier de journaliste, quand il est exercé comme il devrait l’être.

Rappelons pour terminer  à propos de l’accusation pavlovienne constante de Fake news envers les sites de la Réinformation qu’il s’agit toujours d’accusations abstraites, générales et jamais d’exemples concrets tandis que la Réinformation en relève tous les jours de vrais et démontrés chez les médias du Système.

Nous attendons toujours  un relevé concret, précis, vérifié et illustré de Fake News   sur notre site LesObservateurs.ch  sur les 53.000  articles ( cinquante-trois mille) publiés en six ans. Ensuite nous montrerons le nombre ahurissant de ces Fake News, fausses nouvelles, chez eux, et de vraies.

Pour ce qui est de l’information biaisée idéologiquement, à gauche évidemment, nous la démontrons quasi  quotidiennement.

Quant à cette « cochonnerie » on nous dira certainement  que nous ne comprenons pas l’humour. En effet cet humour scatologique-là  n’est pas notre tasse de thé, ni surtout cette grossièreté, vulgarité et indignité, partagées même par des membres du Service public médiatique et dont on ne connaissait pas encore le suivi en « cochonneries »

Uli Windisch, moi je signe

 

Plus généralement, on peut trouver sur notre site plus de 50 articles concernant ses activités dont nombreuses sont celles qui ont été durement critiquées. Pour y accéder il suffit de taper Alain Berset sur la page d'accueil.

La rédaction

 

5 commentaires

  1. Posté par Dominique le

    Les cons ça osent tout, les salauds aussi, les médiocres aussi. Et Berset tout comme Macron, Chavez, Castro, Maduro… est les trois à la fois.
    Rappelez-vous ce que Churchill disait de ses adversaires de gauche: « Les travaillistes sont comme Christophe Colomb: ils partent sans savoir où ils vont, ils arrivent sans savoir où ils sont, et ils s’arrangent pour que ce soit quelqu’un d’autre qui paie le voyage. » Il disait des socialistes en général qu’ils ne seraient même pas capables de gérer un stand de saucisses… » Berset n’a pas été capable de gérer une petite épidémie semblable à la grippe sans créer une catastrophe économique nationale.
    Un sénateur américain républicain a lui déclaré : « Je propose un arrangement à ces gauchos de démocrates : s’ils cessent de répandre des mensonges au sujet des républicains, nous cesserons de dire la vérité à leur sujet. »

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    En queutard averti, il devrait plutôt suivre assidument les conseils avisés des zobservateurs.ch :-))
    Pour le reste, et puisqu’il a déjà été tondu… Je me réjouis qu’il soit jugé!

  3. Posté par aldo le

    @Frank Leutenegger le 20 septembre 2021 à 16h41 J’avoue être surpris qu’un olibrius qui se fait prendre dans des combines plus que douteuses, dignes d’un adolescent attardé puisse être qualifié d’intelligent. Sans compter l’absence de masques et de toute préparation sérieuse de la protection civile à une pandémie. En plus traverser la frontière avec une voiture officielle, accompagné, c’est vraiment ne pas penser un seul instant que les services de renseignements allemands qui pilotent en sous-main l’Europe UErss pour le compte des « Democrates » communistes américains sont toujours à l’affut d’affaires croustillantes.

    Et c’est si facile avec de tels obsédés de tenir nos élus par la braguette en leur fourguant quelques danseuses de cabarets, dont on ose espérer qu’elles ne fonctionnent pas en plus dans les balais roses ou les balais bleus, ni qu’elles sous-traitent les stupéfiants pour le compte de mafias étrangères diverses. Est-ce vraiment intelligent d’imposer anarchiquement toutes sortes de contraintes et d’avoir dans des transports publics regorgeant de gens les uns sur les autres, sans distanciations tout en négligeant de porter le masque sérieusement et tout ceci sans aucune sanction financière, ni de privation de liberté tout en imposant des conditions draconiennes dans les restaurants par exemple ?

  4. Posté par aldo le

    Attention ! Berset chie au froc comme réalisateur-inspirateur de nombreuses Fakes News. Suite un avis de disparition, ses habituels groupies journalistes et « journalisteuses » préféré(e)s, issu(e)s du Courrier, de TX Group Tamedia-Pravda RTS etc. sont déjà sur sa piste, ne pouvant plus supporter le monopole scandaleux de la Weltwoche dans cette affaire, alors qu’il les invitait au restaurant très régulièrement, tout en ayant retenu les leçons de la Dreifuss. Mais ce n’est pas tout. Il les véhiculait tout aussi régulièrement en abusant de l’usage du matériel fédéral mis à sa disposition, (Limousines avec chauffeuses, avions et hélico pour s’envoyer en l’air) etc. Suite à la disparition d’un avion, ses valeureux journalistes-idéologues, qui peinaient à se voir offrir des repas et des voyages à l’oeil ont eu vite l’intention de retrouver sa piste à l’étranger dans l’espoir de pouvoir lui demander des comptes sur son attitude désinvolte et méprisante à leur égard.

    Aux dernières nouvelles ils ont retrouvé sa trace dans la jungle de Bornéo grâce à son téléphone portable resté allumé. Faute d’être vacciné et d’avoir le certificat anti-Covid, il aurait réussi à tromper la vigilance des douanes locales en se déguisant comme un membre de l’équipe suisse de football. Ayant même eu l’audace de signer des autographes du nom de Berset, soit disant meilleur tireur au but de l’équipe du Palais fédéral. Mais alors que les douaniers doutaient de sa vantardise, flairant la perspective d’une arrestation, il s’est enfuit subitement en sautant du premier étage sur un taxi qui passait par là, inspiré par un ancien film de Bébel.

    Et selon le chauffeur, Berset a demandé la direction de la brousse dans laquelle il semblerait s’être rapidement évanoui. Malheureusement reconnu par son médecin comme surdosé en testostérone, son parfum naturel lui a vite valu d’être repéré par une tribu guenons mégères féministes esseulées et en chaleur encore plus stimulées par le réchauffement de la planète. On comprend alors mieux que ce ne soit pas pour rien qu’elles soient adeptes fanatiques du mariage pour tous. Il a eu beau protester face à ce harem improvisé, il a dû manifestement passer plusieurs fois à la casserole, heureusement qu’il ne manquait pas d’entraînement.

    Il s’agit là évidemment de pures spéculations. A l’évidence ces bestioles en chaleur l’on réellement adopté et elles se sont alors emparées de son téléphone portable. C’est ainsi qu’en manipulant son appareil à plusieurs reprises, elles ont finit par le prendre en photo par surprise. Un magnifique selfie expédié par émail à toutes les rédactions d’une manière tout autant hasardeuse.

    Quelle surprise pour les journalistes, qui à la vue de ce cliché https://is.gd/hy0ScX, ont lâché un ouf de soulagement. Et c’est bien naturel, après plusieurs jours de privations de bouffe, de cul et d’autres loisirs. Mais les coordonnées gps de Berset étant désormais connues, elles ont été immédiatement saisie par la police fédérale avec le cliché, pour éviter qu’il ne tombe dans les mains de la fourbe Weltwoche. Moralité méfions-nous des quotas guenons féministes qui confondent le rouge de l’ équipe foot suisse avec celui du parti communiste. La preuve, il y a déjà eu un antécédent connu https://is.gd/RHyUV8

  5. Posté par Frank Leutenegger le

    Je n’ai pas voté pour un socialiste depuis plus de 50 ans. Mais aujourd’hui je m’interroge : lequel des autres 7 nains aurait mieux traité la crise ?
    Berset est socialiste, mais intelligent. Je me pose la question pour les autres.
    Je suppose que les demo-chretiens hurleront avec les loups, en oubliant (te absolvo) Darbelley.
    Bref, entre 7 pourris, je garde Berset que je n’aime pas, mais que je respecte et je rejette les 6 autres que je n’aime ni ne respecte.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.