Quand l’antiracisme profite au chef des terroristes du 11 septembre

 

Quand l’antiracisme profite au chef des terroristes du 11 septembre

Témoignage de Michael Tuohey au sujet des attentats du 11 septembre 2001.

Publicité

(…)

Je me suis dit : « Si ce gars (Mohammed Atta) ne ressemble pas à un terroriste, alors personne ne l’est. »

(…)

Press Herald

En apparence, les hommes semblaient être des hommes d’affaires normaux, mais Tuohey a senti que quelque chose clochait.

J’ai eu un instant de frisson quand j’ai regardé Atta. J’ai eu ce coup aux tripes et puis, tout de suite, je me suis repris avec une petite claque politiquement correcte, j’ai pensé “Mon Dieu, Michael, ce ne sont des hommes d’affaires arabes.”

Les alertes de sécurité étant à un niveau normal, et aucun protocole de sécurité n’étant en place, Tuohey leur a donné leurs billets, mais, suivant son instinct, il a refusé de leur donner des cartes d’embarquement pour leur vol de correspondance, les obligeant à passer un autre contrôle de sécurité à Boston.

“J’ai eu l’impression de regarder le visage du mal. C’étaient les yeux les plus morts que j’aie jamais vus. Je veux dire, c’était juste un visage sans équivoque. Froid”, dit Tuohey.

Lorsque Tuohey a entendu pour la première fois qu’un avion avait percuté le World Trade Center, il a pensé qu’il s’agissait d’un simple accident. Lorsque le deuxième avion a frappé, il a su que son instinct avait été correct. “Ma première réaction a été de me dire que j’avais raison. Ce type était un terroriste.”

Oprah Winfrey

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.