Visite du pape à Budapest : Viktor Orbán offre à François la copie d’une lettre de 1250 dans laquelle un roi hongrois demande au pape de l’époque de l’aider face aux invasions tatares (MàJ)

 

Visite du pape à Budapest : Viktor Orbán offre à François la copie d’une lettre de 1250 dans laquelle un roi hongrois demande au pape de l’époque de l’aider face aux invasions tatares (MàJ)

PM Orbán met Pope Francis and presented a letter that King Béla IV wrote for Pope Innocent IV in 1250. The King warned of the looming threat of the Tatar invasion and called for the unity of Europe. He was ignored. 35 yrs later HU fended off the Tatars with great bloodshed. pic.twitter.com/PS8JPTJ4my

— Balázs Orbán (@BalazsOrban_HU) September 12, 2021

Orban a remis au pape une lettre de 1250 dans laquelle le roi Bela IV demande au pape Innocent IV de l’aider face aux invasions tatares qui menaçaient la Hongrie chrétienne (porte-parole Orban)

— LB2S (@LB2S) September 12, 2021


En visite à Budapest ce dimanche pour célébrer une messe, le pape François s’est entretenu avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban dont il ne partage pas la politique anti-migratoire en Hongrie.

Le pape François a lancé dimanche, en clôture d’une visite éclair à Budapest, un appel à s’ouvrir aux autres, après avoir rencontré le dirigeant souverainiste Viktor Orban, dont il ne partage pas la politique anti-migrants.

«J’ai demandé au pape de ne pas laisser périr les chrétiens de Hongrie», a rapporté de son côté le Premier ministre sur son compte Facebook, où il a également diffusé une photo de sa poignée de main avec le chef des 1,3 milliard de catholiques.

Viktor Orban, qui se présente comme le rempart numéro un en Europe contre «l’invasion musulmane», a par ailleurs offert au pape François la copie d’une lettre de 1250 d’un roi hongrois envoyée au pape de l’époque, implorant l’aide de l’Occident contre les guerriers tartares menaçant alors la Hongrie chrétienne. […]

L’Union


Jamais de mémoire vaticane on aura vu un tel affront diplomatique d’un pape vis-à-vis d’un chef de gouvernement régulièrement élu. En l’occurrence Viktor Orban, premier ministre hongrois. Le pape François a en effet refusé d’accorder le statut de visite d’État à son passage de quelques heures à Budapest ce dimanche matin, d’où il s’envolera dès le début d’après-midi pour trois jours en Slovaquie. […]

Le Figaro

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    La réponse d’Orban est très bonne : une petite leçon d’histoire à ce inculte, ça va lui faire du bien.

  2. Posté par SD-Vintage le

    Ce pape c’est le mépris, la haine, l’insulte, la division .

  3. Posté par SD-Vintage le

    « Le pape François a lancé dimanche (…) un appel à s’ouvrir aux autres », sauf aux chrétiens qui veulent la messe en latin : hypocrite.

  4. Posté par toyet le

    Viktor botte le cul de ce suppôt de Satan, la terre le royaume de Lucifer, tout chrétien sait cela.

  5. Posté par Alexandra le

    En Slovaquie la messe avec le Pape devait être réservée aux seuls vaccinés…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.