Si on se mettait à composer les journaux avec de seules véracités, ils tomberaient du coup au format de la feuille de papier à cigarette.

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
Yvan Perrin
Si on se mettait à composer les journaux avec de seules véracités, ils tomberaient du coup au format de la feuille de papier à cigarette.
Si l'on devait appliquer ces mots d'Alphonse Allais au quotidien Arcinfo, il tiendrait tout entier sur un timbre-poste comme il met une belle ardeur à le démontrer. Il y a quelques années, la gazette tressait des couronnes de lauriers à celle qui incarnait le dialogue et la compréhension, icône d'un islam pacifique et tolérant. Il était question bien sûr de Nadia Karmous et de son Musée des civilisations de l'islam. Les plumitifs n'avaient pas de mots assez durs pour fustiger les sceptiques qui nourrissaient quelque inquiétude au sujet du financement de cette noble institution et donc, selon le principe qui finance, influence, de qui tirait les ficelles par derrière. Un mot grossier circulait, Qatar, mais la noble dame démentait avec véhémence et tout le monde la croyait. Au nom de l'altérité, elle ne pouvait que porter la vérité. Hélas, deux journalistes français, consciencieux et non obséquieux comme on les a dans nos contrées, ont démontré, Ô stupeur ! que les Frères musulmans étaient à la manœuvre. Depuis, Arcinfo n'illustre plus guère sa propagande avec les mythiques clichés de la dame en rouge posant fièrement devant son musée.
Aujourd'hui, le même organe nous fait l'éloge de la loi sur la reconnaissance des communautés religieuses. On y présente la communauté musulmane du canton comme victime d'esprits chagrins prompts à voir un terroriste derrière chaque croyant. Le porte-parole nous la joue larmoyante, déçu de voir qu'il doit passer par un processus politique et non administratif pour pouvoir se répandre plus efficacement. Il est si marri qu'il renoncera à présenter une demande en cas d'acceptation de la loi. Dans la mesure où le texte a été expressément rédigé pour lui, on peut donc refuser en toute quiétude, cela ne le chagrinera pas de plus.
Lorsqu'Arcinfo nous vantait le Musée des civilisations de l'islam, on pouvait mettre ce discours plus ou moins volontairement aveuglé sur le compte d'un cruel manque de curiosité. Aujourd'hui, les rédacteurs n'ont plus cette excuse. Ils nous enfument en toute connaissance de cause. Et oublient de rappeler que jamais la communauté musulmane du canton de Neuchâtel n'a protesté lorsque les frères Ramadan tenaient tribune dans notre canton. Ca situe.
Yvan Perrin, 13.09.2021

3 commentaires

  1. Posté par Chris le

    Personnellement je m’en fous, ce pays qui discrimine désormais ses citoyens (près de la moitié), qui autorise les chiens dans les restaurants et bistrots mais pas des citoyens contribuables en bonne santé sous prétexte qu’ils ne sont pas piqués avec une thérapie génique expérimentale n’empêchant ni la contamination ni la diffusion d’une grippe, un tel pays peut crever.
    Que l’Islam s’y répande m’est désormais complètement égal: ce n’est plus mon pays, c’est pour moi juste un coin de terre où je vis. Bienvenue à tous, rongez, pillez, revendiquez: ce pays n’a de toute manière aucune valeur. Excepté celle du fric, bien entendu.
    Les musulmans pratiquants représentent bientôt plus de fidèles que les protestants. L’église protestante n’a plus rien de religieux. A peine mieux pour la catholique. Il est normal de reconnaître la religion musulmane qui représente 5 à 10% des citoyens de ce pays dont beaucoup sont désormais Suisses. Que cela vous plaise ou non n’a aucune importance, c’est un fait, ils vont devenir de plus en plus nombreux et seront majoritaires dans ce pays dans quelques décennies, c’est inéluctable. Cela ne changera pas, on peut constater actuellement la lâcheté et le peu de considération des citoyens de ce pays pour la liberté: au moment venu la majorité se convertira dans la joie et la bonne humeur « pour avoir la paix et pouvoir aller au restau ».

  2. Posté par Hani le

    Juste, d’ailleurs où en sont ces piteux prosélytes Tariq et Hani, porteurs de prénoms si européens au demeurant ? Je suis curieux, mais de ces personnages, point de nouvelles n’ai.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.